Syndicate content

Le tabagisme dans le monde en 5 graphiques

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية | Español

Chaque année, le tabagisme fait 6 millions de victimes, soit une personne toutes les six secondes.

Si l’on ne fait rien pour y remédier, ce chiffre pourrait grimper à 8 millions en 2030. Voilà pourquoi, ainsi que le soulignait mon collègue Patricio dans un billet précédent (a), des initiatives telles que les lois sur le conditionnement neutre et la Journée mondiale sans tabac sont si importantes.

Je me suis penché sur les estimations de l’Observatoire de la santé mondiale de l’OMS (a) sur le tabagisme pour me faire une meilleure idée de la situation géographique des fumeurs, des variations au fil du temps et de la répartition par sexe. Vous retrouverez ici l’ensemble des données et des calculs qui ont permis l’élaboration des graphiques suivants (a).

Il y a plus d’un milliard de fumeurs dans le monde

Naturellement, les fumeurs sont très nombreux dans les pays à fort peuplement, mais c’est dans des pays plus petits et relativement plus riches d’Europe que les taux de tabagisme sont les plus élevés.

Entre 2000 et 2015, le tabagisme a augmenté dans 27 pays

Dans certains pays, à revenu faible ou intermédiaire pour la majorité, le tabagisme a connu une hausse entre 2000 et 2015. En Indonésie, par exemple, la proportion de fumeurs a bondi de presque 30 %, pour atteindre aujourd’hui plus de 70 millions de personnes.

Dans la plupart des pays, la proportion des fumeurs est plus faible qu’il y a 15 ans

Cependant, dans la majorité des pays où les données sont disponibles, le tabagisme a chuté, parfois même spectaculairement, à la fois dans les pays riches (Danemark, Norvège, Islande, Canada…) et pauvres (Bangladesh, Ouganda, Népal…).

Dans tous les pays ou presque, les hommes sont bien plus nombreux à fumer que les femmes

Les chiffres précédents concernent le taux moyen de tabagisme, hommes et femmes confondus. En désagrégeant les données, on constate que, partout dans le monde (hormis l’île de Nauru et la Suède), le tabagisme touche plus les hommes que les femmes, avec souvent un écart très important entre les deux sexes.

Des changements plus marqués chez les hommes que chez les femmes

J’ai grandi au Japon au début des années 90. Dans mon enfance, la cigarette était très répandue chez les hommes. Je me souviens que mes professeurs sortaient fumer entre deux cours et pendant leur pause-déjeuner. Il est frappant de voir qu’au cours des 15 dernières années le tabagisme a baissé de plus de 30 % chez les Japonais, à l’instar de nombreux pays qui affichent la même tendance.

Cependant, comme l’indique le deuxième graphique, le tabagisme a augmenté dans 27 pays et cette évolution est particulièrement prononcée chez les hommes. Comme l’écrivait mon collègue Bassam, changer les comportements face au tabagisme est un enjeu difficile mais important : l’hygiène de vie a des conséquences au niveau individuel mais aussi pour les économies.

Je vous laisse vous plonger à votre tour dans ces graphiques. Quelles tendances ou quels chiffres vous semblent particulierement remarquables ?

Ce billet s’appuie sur les données suivantes :

Vos questions et commentaires (soumis à modération)