Syndicate content

Open India : une nouvelle application interactive qui fournit des données sectorielles sur l’Inde à l’échelon des États

Vilas Mandlekar's picture
Cette page en : English | Español
Que fait le Groupe de la Banque mondiale pour aider l'Inde à résoudre ses problèmes de développement ? Et où en sont ses programmes mis en œuvre dans les États indiens les plus pauvres ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répond Open India (openindia.worldbankgroup.org [a]), une nouvelle application Web qui présente la stratégie de partenariat (a) du Groupe de la Banque mondiale avec l’Inde ainsi que ses projets opérationnels et ses travaux de recherche dans ce pays.
 
En quoi le site Open India est-il unique ?
La nouveauté de cette application réside dans le développement d’une plateforme transparente, interactive et simple à utiliser pour présenter la stratégie de partenariat du Groupe de la Banque mondiale avec l’Inde et ses projets en cours dans le pays. Elle offre des fonctionnalités de visualisation des données qui relient les trois principaux domaines d’intervention stratégique (intégration économique, transformation spatiale et inclusion sociale) aux problématiques sur lesquelles portent les opérations et les travaux de recherche du Groupe en Inde. Open India repose notamment sur la visualisation de données statistiques sectorielles qui quantifient les problèmes de développement auxquels l'Inde est confrontée. Par exemple, la représentation graphique présentée ci-dessous illustre l'ensemble des lacunes du pays en matière d'infrastructures et de transports.
 

Source: Open India (a)
 

Cette application est le fruit d’une collaboration entre le Groupe de gestion des données sur le développement et le personnel travaillant sur l'Inde : ensemble, les deux équipes ont identifié et collecté les données susceptibles d'aider les utilisateurs de l'application à mieux appréhender et visualiser les problèmes de développement du pays. L'Inde étant un pays immense et très peuplé, les indicateurs de développement établis au niveau national, constitués de valeurs globales et de moyennes, sont insuffisants pour bien comprendre où se situent les différents problèmes de développement spécifiques. Il a donc fallu creuser jusqu’à un échelon administratif inférieur pour accéder à des données infranationales qui nous ont permis d'identifier les États et territoires qui s'en sortent bien et ceux qui demeurent confrontés à d'importants problèmes. Cette démarche s'inscrit par ailleurs dans la droite ligne de la stratégie du Groupe en Inde qui vise à intensifier son engagement dans les 14 États à faible revenu du pays, lesquels enregistrent un retard significatif par rapport aux moyennes nationales pour de nombreux indicateurs. 
 
D’où proviennent ces données ?
Les sites Web officiels du gouvernement indien comportent de nombreuses données sur la plupart des indicateurs de développement, qui sont publiées et font l'objet d'un suivi dans des documents officiels. Une grande partie de ces données proviennent du ministère des Statistiques et de la Mise en œuvre des programmes (MOSPI), de la Commission de planification, ainsi que d'autres sources telles que les ministères et départements de la Santé, des Transports terrestres, de l'Agriculture et de l'Énergie. Des données sont également disponibles sur le site des données en libre accès du gouvernement indien (data.gov.in). Pour certains indicateurs relatifs à l'inclusion financière, nous avons dû recourir à des données émanant de sources privées telles que CRISIL, une entreprise d'analyse et de notation.
 
Avertissement : les données infranationales n'impliquent de la part du Groupe de la Banque mondiale aucun jugement quant au statut juridique des États et territoires de l’Union de l'Inde, et ne signifient nullement que l’institution reconnaît ou accepte les frontières concernées. 
 
Quelles limitations comportent ces données ?
Les données infranationales ont été collectées auprès de tous les États et territoires de l'Union de l'Inde. Au départ, nous avons identifié près de 300 indicateurs pertinents vis-à-vis des trois domaines d'intervention de la stratégie de partenariat-pays (intégration économique, transformation spatiale et inclusion sociale) et de nombreux problèmes prioritaires. Nous avons ensuite réduit cette liste à environ 94 indicateurs. De plus, la période couverte par ces données varie selon l'indicateur et le thème. Par exemple, les données des indicateurs de recensement couvrent 11 décennies, remontant ainsi jusqu'en 1901. Pour certains des indicateurs sociaux, la période couverte repose sur des enquêtes conduites par le MOSPI sur la période 2000-2012.
 
Quels sont les principaux indicateurs disponibles ?
Sur les 19 problèmes de développement abordés par le programme du Groupe de la Banque mondiale en Inde, nous avons actuellement des indicateurs pour 10 thèmes prioritaires :
 
Inclusion sociale

  1. Amélioration de l'accès à l'électricité dans les États ciblés
  2. Renforcement des systèmes publics et privés de prestation des services de santé
  3. Amélioration de l'accès à l'éducation et de la qualité de celle-ci
  4. Accès accru aux services financiers dans les États ciblés

Intégration économique
  1. Amélioration de l'interconnexion des transports dans les États ciblés
  2. Amélioration des compétences axée sur la demande pour optimiser les opportunités d'emploi
  3. Amélioration du transport interrégional de l'électricité
 
Transformation spatiale
  1. Amélioration des services de transport urbain
  2. Amélioration de l'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement
  3. Accroissement de la productivité agricole dans les régions ciblées

 
D'autres indicateurs concernent l'économie en générale (produit intérieur brut de chaque État) et les taux de pauvreté. Les métadonnées associées à ces indicateurs ont été compilées à partir de leurs sources originales, qui comprennent notamment des définitions. Le graphique ci-dessous montre un échantillon d'indicateurs comprenant des données économiques, sociales et infrastructurelles pour plusieurs États indiens.
 

Chart 1


Les données correspondent aux valeurs/années les plus récentes disponibles pour ces indicateurs. Utilisez le menu déroulant pour afficher d'autres indicateurs.
Nom de l'indicateur
Taux de scolarisation net (%)

Brève définition
Scolarisation dans l'enseignement secondaire et supérieur d'un groupe en âge de suivre un tel enseignement, exprimée en pourcentage de la population correspondante appartenant à cette tranche d'âge.

Source
Secondary Education in India: Progress towards universalization, Flash Statistics 2012-13, National University of Educational Planning and Administration ; SEMIS-FLASH-STASTICS.pdf

Observations générales
Le taux net de scolarisation (TNS) offre une mesure plus précise du niveau de participation à l'éducation des enfants qui appartiennent à la tranche d'âge scolaire officielle. Le taux net de scolarisation par niveau est également utilisé pour estimer le nombre d'enfants qui ne sont pas scolarisés (ceux qui ne vont pas à l'école) ; il s'obtient par la formule 100 - TNS. En théorie, le TNS ne peut pas être supérieur à 100, contrairement au taux brut de scolarisation.

Le jeu de données intègre également des métadonnées (définitions des indicateurs, sources des données, observations générales et autres informations), comme l'illustre l'exemple ci-dessous pour le taux de scolarisation net dans l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur. 

Comment accéder aux données infranationales de l'Inde ?
Le jeu de données infranationales est accessible de deux manières : premièrement via le catalogue de données accessible sur le site des données en libre accès du Groupe de la Banque mondiale (datacatalog.worldbank.org) en effectuant une recherche sur « Country Partnership Strategy for India » (http://data.worldbank.org/data-catalog/india-cps [a]). Le catalogue fournit les métadonnées et permet d'accéder aux données en téléchargeant un fichier Excel ou via une API. Deuxièmement, les utilisateurs peuvent accéder directement à l'application DataBank (a) du Groupe de la Banque mondiale (http://databank.banquemondiale.org) et sélectionner les indicateurs, les États et les périodes qui les intéressent dans le jeu de données « India CPS ». L'application Web Open India comporte également des liens pointant vers le catalogue de données en libre accès du Groupe de la Banque mondiale. 

Pour toute question spécifique relative au site Open India, envoyez un courrier électronique à l'adresse [email protected].

Facebook :  http://www.facebook.com/worldbankindia
Twitter : http://twitter.com/@WBG_India

Vos questions et commentaires (soumis à modération)