Syndicate content

Bamako Un moteur de croissance et de prestation de services

Sameh Wahba's picture
Cette page en : English
 

Bamako, capitale du Mali, domine le paysage urbain et économique du pays et est le centre névralgique de son économie. Elle a tout intérêt à devenir une ville productive et vivable. En l’état actuel des choses, elle est loin de donner au potentiel dont elle dispose sa pleine mesure. La ville n’est un moteur ni de croissance ni de prestation de services. Son développement urbain est fragmenté, ce qui constitue une entrave aussi bien pour la productivité – en restreignant les possibilités de rapprocher les personnes et les emplois – que pour la qualité de vie – en faisant grimper les coûts des infrastructures urbaines et de la prestation de services. Si la forme urbaine de la ville continue à se consolider de manière plutôt anarchique et fragmentée sur le plan spatial, Bamako et ses habitants se retrouveront prisonniers d’une urbanisation peu productive d’un point de vue économique et social. La résolution des problèmes de développement urbain dans la capitale aura des retombées sur le développement économique du pays.

Ce rapport plaide pour qu’une attention particulière soit accordée à la façon dont la ville est construite et organisée sur le plan spatial. Il faudra à cet effet une approche qui établit un équilibre entre la réforme des institutions, l’adoption de politiques adéquates d’aménagement spatial et l’investissement dans les infrastructures structurantes, tout en accordant un intérêt particulier à la mise en œuvre. Le guichet d’investissements coordonnés dans l’espace et le temps et consacrés aux infrastructures urbaines est limité. Bamako a la possibilité de recourir à la planification urbaine, pour investir rapidement dans des infrastructures de connectivité. Les autorités administratives locales du District de Bamako et celles nationales devront forger des partenariats avec les communes voisines de Bamako, les organismes de développement régional et les acteurs nationaux, tout en recherchant des voies et moyens pour accroître ses sources de revenus. Les investissements urbains ont une longue durée de vie et sont fonction de la trajectoire empruntée. Selon les prévisions de croissance démographique, un bon nombre des 2,5 millions d’habitants actuels de Bamako verront la population de la ville dépasser les 13 millions d’âmes d’ici 2050.
 
C’est maintenant qu’il faut agir !
 
Report: Bamako Urban Sector Review: An Engine of Growth and Service Delivery
Press Release: Mali, Bamako needs urgent actions to become an engine of growth and service delivery
Publication Page: How can Bamako become an engine of growth and service delivery?

Vos questions et commentaires (soumis à modération)