Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

Appel à l'action pour booster les réformes de finances publiques en Afrique francophone

Nestor Coffi's picture

Disponible en : English

Nombre de comptables agréés exerçant  dans un cabinet d’expertise comptable  par million d’habitants
​Nombre de comptables agréés exerçant dans un cabinet d’expertise comptable 
par million d’habitants

Depuis l’appel à l’action lancé le mois dernier à Dakar, l’engagement des pays francophones est clair : ils sont résolument engagés à améliorer le bien-être de leurs concitoyens en accélérant les réformes de leurs systèmes de gestion des finances publiques. Les gouvernements travailleront en étroite collaboration avec la profession comptable avec l’appui des partenaires de développement.
 
L'appel a été lancé par 200 délégués provenant de 20 pays et parmi lesquels se trouvent des décideurs et des praticiens du secteur public, des organisations de comptabilité professionnelle, des représentants d'organisations multilatérales de développement et enfin des membres d’organisations de la société civile.
 
À l’issue de l’appel à l’action, M. Ansoumane Condé, ministre délégué chargé du Budget de la République de Guinée a fait la déclaration suivante : « la mise en œuvre effective de ces réformes permettra d'améliorer l'utilisation des ressources publiques et d’offrir des prestations de services de qualité au public, de renforcer la transparence et la responsabilité des gouvernements, ainsi que la confiance des citoyens ».

La conférence a été l’occasion de féliciter les gouvernements de la région qui ont déjà adopté des réformes louables pour rendre plus transparente la gestion des finances publiques. Il s’agit plus particulièrement des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEMAC) qui ont adopté respectivement, en 2009 et 2011, une série de directives pour améliorer et moderniser la gestion des finances publiques. L'appel exhorte tous les responsables impliqués dans la gestion des finances publiques à accélérer la mise en œuvre de ces directives, en particulier pour ce qui est de :

  • se doter d’une stratégie cohérente intégrant tous les aspects des directives,
  • démarrer la mise en œuvre de ces directives à compter de 2017,
  • procéder au suivi-évaluation régulier et produire des rapports publics annuels sur les progrès réalisés; le premier rapport devant être publié en 2018,
  • prendre tous les mesures correctives nécessaires.
 
La Banque mondiale a répondu favorablement à cet appel en réaffirmant son soutien aux réformes des finances publiques à travers des appuis multiformes estimés à plus de 2 milliards de dollars dans les pays d’Afrique francophone. Ce travail est fondamental pour notre mission principale qui est de réduire l'extrême pauvreté et d’assurer un partage équitable de la prospérité.
 
La conférence a aussi invité la profession comptable à se redéfinir en s’ouvrant davantage et en contribuant à former plus de comptables professionnels et de techniciens pouvant exercer à la fois dans les secteurs public et privé. En effet, on constate que seuls les experts comptables exerçant dans des cabinets d'audit sont agréés par les Ordres des experts-comptables dans l’espace francophone (cf. graphique ci-dessus), alors qu’ailleurs la profession comptable intègre tous les professionnels de la comptabilité, indépendamment de leur statut (fonctionnaire, salarié ou libéral).

Enfin la conférence a exhorté la profession à identifier et comprendre des spécificités du secteur public, à tisser des relations avec les gouvernements, et à développer des services et des produits adaptés aux besoins du secteur public. En retour, les gouvernements se sont engagés à collaborer avec la profession comptable pour réussir la migration vers nouvelles normes d’informations financières requises par les directives qui s’avèrent plus rigoureuses en  matière de transparence.

Pour la suite, un comité a été mis en place afin d’assurer le suivi de l’appel à l’action, tant au niveau régional qu’à l’échelle des pays, et d’en rendre compte à la prochaine conférence de 2016.
Le comité est constitué de : Pour obtenir de plus amples informations sur la conférence, nous vous invitons à consulter le site web mis en place par nos partenaires de l’Ordre national des experts-comptables et des comptables agréés du Sénégal (ONECCA) et à lire le billet de blog Une conférence pour améliorer publique gestion financière en Afrique francophone par Samia Msadek.

Prêt-à-tweeter : 
​Appel à l'action pour booster les réformes de finances publiques en Afrique francophone

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.