Suivez les Réunions de printemps du 17 au 23 avril. Posez vos questions à l’avance et recevez un rappel avant chaque événement. Voir le programme

Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

petite enfance

Le pouvoir de l’art : agir pour la petite enfance

Dirk Wouters's picture
Cette page en : Español

Egalement disponible en : English

Cliquer pour voir la série de photos intitulée "Birth Day" (Jour de naissance) de Lieve Blancquaert 

Note de la rédaction : ce billet a été rédigé par Dirk Wouters, ambassadeur de Belgique aux États-Unis. 

Une mère kenyane est assise dans le couloir d’un hôpital, un nouveau-né dans les bras. Elle semble perdue, son bébé lève un petit bras. Une mère indienne se repose après avoir accouché de jumelles ; elle a déjà deux filles. En rentrant au village avec un nouveau-né, une famille cambodgienne regarde l’avenir, pleine d’espoir. Sur un lit de l’hôpital de Pumwani, au Kenya, neuf bébés venant de naître sont emmaillotés dans des couvertures de différentes couleurs ; cette maternité accueille chaque jour près d’une centaine de naissances.

Sommet sur le capital humain : les investissements dans la petite enfance sont une priorité

Donna Barne's picture



En ouverture des Assemblées annuelles, le Groupe de la Banque mondiale organisait un sommet sur le capital humain afin de défendre l’utilité économique des investissements dans la petite enfance pour soutenir la croissance et le développement.

Neuf pays en développement ont répondu à l’appel, s’engageant à améliorer les programmes de nutrition, de santé et d’éducation destinés aux jeunes enfants. Face à la nécessité de lutter contre la malnutrition infantile, le manque d’activités d’éveil et d’apprentissage et d’autres problèmes retentissant sur la santé et le développement des enfants, ces pionniers devraient faire des émules dans les prochaines années.

Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a souligné que, faute d’œuvrer au plein épanouissement des plus jeunes, les pays pourraient bien compromettre leur compétitivité future sur les marchés mondiaux : selon une étude récente de l’institution, les retards de croissance dans l’enfance auront en effet un coût économique majeur, amputant le PIB par habitant de 7 % en moyenne et jusqu’à respectivement 9 et 10 % en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.

Dans son intervention liminaire, Jim Yong Kim a souligné les dangers de la dénutrition et du manque de stimulation ainsi que les autres menaces sur la santé et le bien-être des jeunes enfants. L’UNICEF vient d’établir qu’un enfant sur 45 dans le monde a dû quitter son foyer et est aujourd’hui déraciné. Un quart des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique et sont trop petits pour leur âge, le taux pouvant atteindre dans certains cas 50 %.

Madagascar : développer les ressources cognitives des plus pauvres

Andrea Vermehren's picture
Cette page en : English | العربية | Español
​Photo : Laura B. Rawlings / Banque mondiale

Il est 8 heures. Le soleil d’hiver commence à apparaître au-dessus de la masse grise et verte des arbres surplombant le village de Tritriva, dans les montagnes du centre de Madagascar. La cour d’une église en pierre accueille déjà des femmes, dont beaucoup tiennent des enfants encore endormis dans leurs bras. Ces femmes se sont rassemblées là pour recevoir une allocation versée par l’État tous les deux mois.

Ces femmes sont pauvres et toutes vivent avec moins de 2 dollars par jour. L’argent qu’elles reçoivent de l’État représente environ un tiers du revenu dont elles disposent pour les deux mois qui séparent chaque versement : il les aidera à subvenir aux besoins de leur famille pendant tout l’hiver.
 
Instauré par les autorités de Madagascar, avec l’appui de la Banque mondiale, ce dispositif fait partie d’un nouveau programme mis en œuvre par le Fonds d'Intervention pour le Développement (FID) pour lutter contre la pauvreté dans les zones rurales du pays et pour créer des passerelles durables qui mèneront au développement humain.

Mortalité infantile : des données récentes attestent de l’accélération des progrès

Disponible en : English | Español

Billet rédigé par Emi Suzuki (a)

Mortalité infantile

Selon de nouvelles estimations des Nations Unies et de la Banque mondiale, l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à la réduction de la mortalité infantile enregistre des progrès substantiels mais encore insuffisants. 

Les dernières estimations de la mortalité infantile (a), publiées ce jour par le Groupe inter-agences de l’ONU pour l’estimation de la mortalité infantile (UN-IGME) — qui réunit l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Banque mondiale et la division de la Population des Nations Unies — révèlent des progrès substantiels sur le front du quatrième objectif du Millénaire pour le développement (OMD).

Des écoles modernes à l'ère de la modernité

Tigran Shmis's picture

Disponible en : English | Español
développement d'écoles modernes en Russie

Une journée au jardin d'enfants peut être éclairante pour un adulte. Je vais vous dire pourquoi.

L'école en question est ce que nous appelons dans la Fédération de Russie (r) une « école inclusive » : un jardin d'enfants traditionnel qui accueille des enfants ayant des besoins particuliers, mais participant aux mêmes ateliers et programmes que les autres. Et ça marche ! Cet établissement qui ne différencie guère les enfants ayant des besoins spécifiques des autres a ouvert ses portes en 2011. Les deux groupes partagent la même classe, s'assoient à la même table et participent aux mêmes activités. Peu d'établissements dans le monde font le choix de cette pédagogie.

Les ingrédients d’une bonne santé : de l’eau potable et un assainissement de base, par Patricio V. Marquez

Blog disponible en : English中文

En cette Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, de bonnes nouvelles sont tombées sur le front de la santé publique. Et ces bonnes nouvelles ne viennent pas de l’amélioration des soins aux « malades », elles concernent les résultats d’un investissement crucial qui permet aux gens d’être en meilleure santé et plus productifs, et qui promet une meilleure qualité de vie, surtout aux populations pauvres.

Le rapport UNICEF/Organisation mondiale de la santé 2012 consacré aux progrès en matière d’assainissement et d’alimentation en eau indique en effet que fin 2010, 89 % de la population mondiale, soit 6,1 milliards de personnes, avaient accès à une eau potable améliorée. Cela signifie que la cible des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) y afférente est atteinte bien avant l’échéance de 2015. En outre, d’après les estimations du rapport, cette proportion atteindra 92 % d’ici 2015.

Doubler la mise pour le développement de la petite enfance en Amérique latine et aux Caraïbes

Keith Hansen's picture

L’Initiative en faveur de la petite enfance, née de l’union des forces de la Banque mondiale, de la fondation ALAS et de l’artiste Shakira, fête cette année ses deux ans. Grâce à ce programme, des millions enfants de la région connaissent eux aussi des anniversaires plus joyeux.