Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

UNICEF

Forum sur la fragilité 2018 : prévenir et gérer les risques pour favoriser la paix et la stabilité

Franck Bousquet's picture
Cette page en : English | العربية | Español
© Caroline Gluck/Oxfam


Dans quelques jours la Banque mondiale accueillera un millier de personnes pour l’édition 2018 du Forum sur la fragilité. Décideurs publics de pays développés et en développement, acteurs de l’humanitaire, du développement, de la paix et de la sécurité, chercheurs et représentants du secteur privé : les participants au Forum se réuniront à Washington avec l’objectif d’accroître leur impact et leur efficacité collective dans les pays en proie à la fragilité, au conflit et à la violence.

Cette année, notre Forum sera consacré au rôle de la gestion des risques dans la promotion de la paix et de la stabilité. Un thème qui traduit une évolution stratégique dans la manière d’aborder la question des fragilités, des conflits et des violences, en mettant notamment la prévention au premier plan. Cette nouvelle approche est au cœur d’une étude conjointe de la Banque mondiale et des Nations Unies qui paraîtra très prochainement sous le titre Pathways for Peace: Inclusive Approaches to Preventing Violent Conflict. Ses auteurs appellent la communauté internationale à davantage miser sur la prévention pour instaurer la paix, en insistant sur l’importance d’une identification précoce des risques et d’une coopération étroite avec les autorités nationales pour améliorer les réponses apportées aux menaces et renforcer l’inclusion.

Enfants non scolarisés : un enjeu toujours d’actualité

Quentin Wodon's picture
Cette page en : العربية | Español
© Banco Mundial

Aujourd’hui, alors que s’approche l’échéance des objectifs du Millénaire pour le développement et que la communauté du développement réfléchit à de nouvelles cibles, on constate que, parmi les enfants qui vont à l’école, nombreux sont ceux qui n’apprennent pas suffisamment. Mais surtout, il y a encore plus de 120 millions d’enfants et de jeunes adolescents qui ne sont pas scolarisés. Pour un enfant sur dix en âge d’aller au primaire et un enfant sur sept en âge de suivre un premier cycle au secondaire, le droit à l’éducation reste un vœu pieux.

 

Réagissez aux discussions du moment