Syndicate content

Genre et parité hommes-femmes

L’IDA dresse le bilan des progrès et évoque les étapes à venir

Axel van Trotsenburg's picture

Disponible en English, Español

IDA16 Mid-Term Review
Examen à mi-parcours d’IDA-16. De droite à gauche : Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la République du Libéria, et Axel van Trotsenburg, vice-président pour les financements concessionnels à la Banque mondiale. Crédit photo : Abidjan.net

Il y a deux semaines, un consortium de pays donateurs et emprunteurs se sont rencontrés pour dresser le bilan des progrès réalisés par rapport aux engagements de l’Association internationale de développement (IDA), le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres. (Si vous ne savez pas ce qu’est l’IDA, cliquez ici). Cette réunion importante a permis un examen à mi-parcours d’« IDA-16 » : c’est ainsi que l’on nomme la Seizième reconstitution des ressources de l’IDA, qui couvre la période allant du 1er juillet 2011 au 30 juin 2014 et permet à la Banque mondiale d’accorder aux 81 pays les plus pauvres de la planète des dons et des prêts sans intérêt pour qu’ils engagent des travaux destinés à améliorer les conditions de vie de leurs habitants.

Comment un État fragile peut-il recouvrer sa force ? Impressions de Côte d'Ivoire

Jim Yong Kim's picture

Disponible en : English, 中文 

Video Platform Video Management Video Solutions Video Player

ABIDJAN, Côte d’Ivoire. À Abidjan, poumon économique de l’Afrique de l’Ouest, j’ai visité un centre de formation professionnelle. Maniant avec dextérité un système d’ampoules clignotantes, un jeune homme m’a fait une démonstration de ses tout nouveaux talents d’électricien. Puis il m’a confié quelque chose de très important :

Des experts s’affrontent sur l’épineuse question des financements contre le sida

Donna Barne's picture

En ce 23 juillet, l’auditorium de la Banque mondiale était plein à craquer, pour entendre certaines des plus grandes figures de proue de la lutte contre le sida et la pauvreté faire assaut d’arguments affutés et d’opinions passionnées sur l’opportunité ou non de poursuivre les financements.

Combler le fossé (statistique) entre les sexes : Hillary Clinton et Jim Yong Kim appellent à redoubler d’efforts

Donna Barne's picture

Disponible en : English

Si la notion de « fossé entre les sexes » s’est banalisée, cela ne doit pas masquer l’absence criante de données sexospécifiques.

Depuis le siège de l’institut Gallup, à Washington, la secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Clinton, et le président du Groupe de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, ont appelé aujourd’hui à redoubler d’efforts pour collecter plus de données sur les filles et les femmes et favoriser ainsi leur émancipation économique et la croissance. « L’égalité hommes-femmes est cruciale pour la croissance et la compétitivité », a déclaré Jim Yong Kim lors de la conférence intitulée Evidence and Impact: Closing the Gender Data Gap (Données et impact : pallier l’absence de statistiques sexospécifiques), co-organisée par le département d’État et l’institut Gallup.

Aider les jeunes haïtiennes à décrocher leur premier emploi et sortir de la vulnérabilité

Olivier Puech's picture

« Est-ce qu’être maçon, conduire des engins lourds ou être électricien sont des métiers qui doivent obligatoirement fait par des hommes ? Non, moi aussi je veux pouvoir exercer ces métiers » La jeune femme qui s’exprime ainsi, c’est Edelène. Elle a 17 ans, elle a quitté l’école en 3eme parce que sa famille ne pouvait plus payer les frais de scolarité. Avec l’aide de sa mère, elle élève son jeune fils d’un an. Nous l’avons rencontrée lors de notre visite à l’association APROSIFA de Carrefour-Feuille dans la banlieue de Port-au-Prince.

Promouvoir l’égalité des sexes en Afrique

Markus Goldstein's picture

Le récent Rapport sur le développement dans le monde consacré à l’égalité des sexes offre plusieurs raisons d’être pessimistes sur l’état des relations hommes-femmes en Afrique. Plus d’un million d’Africaines meurent prématurément chaque année — souvent en raison de complications liées aux accouchements et au VIH/SIDA. Les femmes gagnent moins que les hommes, que ce soit dans l’agriculture, dans les entreprises ou sur le marché du travail en général. En outre, les violences domestiques sont souvent tolérées : ainsi, 61 % des Éthiopiennes estiment normal d’être battues par leur mari quand elles laissent brûler le dîner.

La campagne qui a déclenché un débat mondial sur l’égalité hommes-femmes, par Amy Adkins

Blog disponible en : English

 

Le message est simple mais percutant : il faut « penser égalité ».

En anglais cela donne « Think Equal », et c’est le message qui avait été choisi pour une campagne de sensibilisation mondiale destinée à l’origine à promouvoir la parution du Rapport sur le développement dans le monde 2012 – Égalité des genres et développement. Mais cette initiative a depuis lors investi les médias sociaux avec force, et le hashtag #thinkEQUAL, créé par la Banque mondiale sur Twitter pour appeler à l’action au nom des femmes et des fillettes du monde entier, s’est rapidement propagé à la vitesse d’un virus.

C’est la Journée des femmes : pensons finances, accès et égalité !

Sri Mulyani Indrawati's picture


Blog disponible en anglais中文

On m’invite souvent à titre de modèle de réussite féminine et, à ces occasions, on me demande généralement quel est mon sentiment sur une carrière qui m’a vu exercer des fonctions qui sont souvent l’apanage exclusif des hommes. Bien sûr, je suis fière de mes accomplissements et j’ai bien conscience que jamais, tout au long de mon parcours éducatif, je ne me suis entendu dire que certaines choses m’étaient impossibles parce que j’étais une femme. Mais j’ai bien conscience aussi que beaucoup de femmes à travers le monde ont en face d’elles des barrières qui les empêchent d’entrer en politique, de gagner leur vie, de prendre soin de leur famille, d’avoir une entreprise ou même d’ouvrir un compte en banque.

Une nouvelle application mobile de la Banque et Fotopedia pour promouvoir l'égalité femme-homme

Olivier Puech's picture

Il y a cinq mois, lors des assemblées annuelles de la Banque mondiale, nous avions donné la plus large place possible à la campagne #thinkEQUAL pour l’égalité femmes-hommes . Cette campagne venait appuyer les conclusions du Rapport sur le développement humain 2012 : égalité des genres et développement.

Pages