Syndicate content

Gouvernance

Leçons de transition pour le monde arabe

Donna Barne's picture

Le 22 septembre dernier, des experts de trois pays ayant vécu une transition politique et économique sont venus apporter leurs conseils aux nations arabes où les citoyens, descendus dans la rue, ont réclamé des moyens d’expression et de participation.

La lutte contre la corruption : une condition du développement

Leonard McCarthy's picture

 

La vision de la Banque mondiale est claire : c’est un monde sans pauvreté.  Là où il y a de l’intégrité, les projets produisent des résultats et les pauvres en bénéficient. En cas d’échec, le développement est retardé et les pauvres en pâtissent. C’est pourquoi, à la Banque mondiale, nous partons du principe qu’il n’y a pas de développement sans primauté du droit. Dans le souci de résultat, d’ouverture et de responsabilité qui habite la Banque mondiale, nous veillons à préserver l'intégrité dans nos opérations. Il y a, au cœur de notre stratégie, la volonté de supprimer les conditions qui entament la sécurité internationale et font prospérer la corruption.

Pour la Banque, la gouvernance et la participation citoyenne s’imposent au Moyen-Orient

Angie Gentile's picture

La crise qui embrase actuellement le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord montre à quel point une plus grande participation citoyenne et une meilleure gouvernance sont essentielles au développement économique : c’est ce que vient de déclarer le président de la Banque mondiale dans un discours prononcé à l’approche des Réunions de printemps de la Banque et du FMI, en indiquant que son institution se donnait d’agir davantage pour mettre l’accent sur ces deux impératifs.

Pages