Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

Coaching pour les entrepreneurs : ce qui marche et ce qui ne marche pas

Raj Nandy's picture
Cette page en : English | العربية | Español
The Caribbean CIC Team after the Workshop kick-off. © Elaine Tinsley
© Elaine Tinsley

Les start-up des pays émergents peinent à accéder à des programmes de mentorat, et se retrouvent, de ce fait, désavantagées. Pour remédier à cette difficulté, le Programme sur les technologies climatiques d’infoDev (a) vient de lancer deux projets pilotes de mentorat, en partenariat avec ses Centres d’innovation climatique au Ghana (a) et aux Caraïbes (a).

L’entreprise est un puissant vecteur de changement. Elle stimule la création d’emplois et la croissance économique. Dans les pays développés, les entrepreneurs technologiques sollicitent souvent un mentor pour se perfectionner auprès d’un pair chevronné, résoudre des problèmes qu’ils maîtrisent mal et manœuvrer dans des situations délicates. Dans les pays émergents, les programmes et réseaux de soutien aux entreprises sont moins institutionnalisés, les mentors de qualité plus rares, et les créateurs d’entreprise moins familiers de ce type de relation et de service.

Voilà pourquoi une équipe d’infoDev (a) a étudié les enjeux propres aux initiatives de mentorat dans les pays émergents, comme l’accès à l’information, les attentes des jeunes entrepreneurs et le partage de connaissances.

​Afin d’ouvrir la voie à de nouvelles solutions commerciales, infoDev a mis au point une stratégie pilote d’apprentissage progressif dans plusieurs pays du monde.​ Voici certaines des questions cruciales auxquelles ces initiatives expérimentales espèrent répondre : comment les mentors internationaux réussissent-ils à toucher leur public par téléprésence ? Quels types de mentorat nécessitent une interaction en présentiel ? Comment les start-up peuvent-elles se coacher entre elles ? La contribution d’un mentor doit-elle être d’ordre consultatif ou cibler un objectif particulier ? À court terme, cette stratégie pilote veut apporter une réelle valeur ajoutée aux coachs et à leurs protégés, tout en instaurant de nouvelles pratiques exemplaires pour d’autres programmes.

Caraïbes : un partenariat avec MicroMentor

Aux Caraïbes, le nombre restreint de professionnels et la distance entre les îles font que le mentorat en présentiel demeure problématique. Pour lever cet obstacle, le Centre d’innovation climatique (CIC) d’infoDev aux Caraïbes travaille avec MicroMentor, une plateforme de mentorat en ligne qui met en contact des entrepreneurs avec des mentors en affaires expérimentés issus du monde entier. Lors de la phase 1 de l’initiative pilote, MicroMentor s’appuiera sur une liste choisie de 40 tuteurs locaux et internationaux et 60 débutants. Pendant la phase 2, les entrepreneurs du CIC aux Caraïbes auront accès à tous les mentors de la base de données. Selon MicroMentor, les entrepreneurs coachés par ses services créent en moyenne 3,24 emplois, augmentent leur revenu individuel de 18 000 dollars et acquièrent des compétences trois à cinq fois plus sophistiquées que celles de leurs pairs qui n’ont bénéficié d’aucun mentorat.

Ghana : un partenariat avec Mowgli

Le CIC d’infoDev au Ghana s’est associé à Mowgli, une organisation à but non lucratif qui promeut le changement inclusif et social au Moyen-Orient et en Afrique par le biais de services de mentorat. En janvier 2018, Mowgli lancera un programme de sensibilisation au mentorat pour former 12 binômes mentor-mentoré. L’initiative déterminera le type d’engagement attendu des conseillers et la capacité des entrepreneurs à recevoir des conseils. Elle décidera si le mentorat doit porter sur le leadership individuel, les compétences techniques ou les deux.

Le programme vise à faire fructifier au mieux les conseils donnés par un mentor à son poulain et à répondre aux attentes des deux parties. D’après Ruka Sanusi, directrice générale du CIC du Ghana, « grâce au partenariat avec Mowgli Mentoring, nous fournissons des services techniques et consultatifs qui permettent à nos entrepreneurs de progresser dans leur activité et nous leur apportons une forme d’accompagnement mental qui favorise leur réussite et les pousse à viser l’excellence. »

À l’issue de cette initiative pilote, infoDev produira un manuel sur la pérennisation du dispositif de mentorat dans le pays.

Durant les six mois que dureront ces projets pilotes, l’équipe infoDev s’attachera à tirer en temps réel des enseignements sur les processus, les difficultés et les opportunités que présentent les programmes de mentorat aux Caraïbes et au Ghana.  Ces conclusions seront utiles à l’élaboration et la conduite de futures initiatives qui favoriseront la qualité du mentorat et de la formation dans d’autres pays en développement.

Commentaires

Soumis par N'GUESSAN Ayéchin Vierge le

Que de passion.
Je partage entièrement votre vision.

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.