Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

Ce que vous — et vos enfants — pouvez faire pour aider à mettre fin à la pauvreté: #KidsEndPoverty

Korina Lopez's picture

Dans de nombreux pays, la célébration de la journée de l’Enfance (1er juin) est l'occasion de réfléchir au monde dont nos enfants vont hériter. Unissons-nous pour que ce monde ne connaisse plus la pauvreté. Ensemble, nous pouvons mettre fin à l'extrême pauvreté d'ici 2030 et garantir un monde meilleur pour les enfants d'aujourd'hui et de demain. Partagez ce billet avec votre entourage afin que tous les enfants puissent participer. Leurs œuvres pourront ainsi être partagées sur les réseaux sociaux de la Banque mondiale.​

Mets-toi à la place de la petite Maya, qui habite un pays pauvre et dont le papa et la maman travaillent toute la journée. Maya ne peut pas aller à l’école parce qu’elle doit s’occuper de son frère, encore bébé. Même si ses parents travaillent dur, ils arrivent à peine à nourrir leur famille et n’ont pas de quoi payer des fournitures scolaires à leur fille. Maya vit à l’écart de tout. Même si quelqu’un d’autre gardait son petit frère, aucun autocar ne pourrait emmener Maya à l’école : il n’y a pas de route.

Aller à l’école, c’est apprendre à lire, à écrire, à faire des additions et des soustractions. C’est la base de tout pour trouver un travail. Est-il juste que Maya ne puisse pas aller à l’école parce qu’elle est pauvre, alors que, toi, tu peux y aller ?

​Tous les enfants devraient pouvoir aller à l’école, voir un médecin quand ils sont malades, manger à leur faim ou avoir une maison pour y dormir et vivre avec leurs parents. Malheureusement, des enfants comme Maya, il y en a beaucoup. Comment l’aider ? Que pourrais-tu faire, toi, pour l’aider ?

Eh bien, tu peux parler en son nom. Et tu peux t’informer, pour mieux comprendre comment on peut aider ceux qui vivent dans la pauvreté. Si tout le monde se mobilise, toi, mais aussi ta famille, tes proches, tes amis, tes professeurs, alors des enfants comme Maya pourraient avoir une vie meilleure.

Pour contribuer à faire passer le message, fais un dessin ou une vidéo pour nous dire ce qui, d’après toi, devrait être fait dans le monde pour mettre fin à la pauvreté. Ensuite, demande à tes parents si tu peux publier ton dessin sur Instagram or Twitter, suivi du hashtag #KidsEndPoverty. Tu peux aussi m’envoyer directement ton dessin ou ta vidéo. Je m’appelle Korina Lopez. Mon adresse e-mail, c’est [email protected] et mon adresse : 1818 H St. NW, Washington, DC 22043, États-Unis.

Je posterai ton message sur les réseaux sociaux de la Banque mondiale, en utilisant le hashtag #KidsEndPoverty, pour que la planète entière découvre ton engagement contre la pauvreté.

Mais mettre fin à la pauvreté, ça consiste en quoi exactement ? Cela veut dire que le monde entier doit être en bonne santé. Pourquoi ? Parce que tout est lié : c’est toute la planète qui doit être en bonne santé pour que nous puissions, nous, être en bonne santé et mettre fin à la pauvreté. Voici quelques exemples pour t’aider à comprendre :
  • Retrouvez sur Facebook d'autres dessins réalisés par
    des enfants du personnel du Groupe de
    la Banque mondiale.
    S’ils ont accès à de l’eau propre, les gens tombent moins malades.
  • Si les gens ont des toilettes, l’eau sera moins polluée et provoquera moins de maladies.
  • Si les médecins et les hôpitaux sont plus nombreux, les malades pourront être soignés et retrouver la santé.
  • S’ils vont à l’école, les enfants pourront apprendre à lire et à écrire.
  • Savoir lire et écrire, c’est pouvoir trouver du travail plus facilement quand on est grand.
  • Tous les animaux participent à la bonne santé de la Terre. Sans cet équilibre, la planète est en danger.
  • Si la planète est malade, les plantes ne pousseront plus et nous n’aurons plus rien à manger.
Dis-nous ce qui te tient à cœur, fais entendre ta voix et aide-nous à mettre fin à la pauvreté, en nous envoyant ton dessin ou ta vidéo avant le 15 juin.

 
Faites la connaissance de Maya !


​​ ​

Commentaires

Soumis par Joelle-Xina Elise le

Chers amis (es)

Je suis persuadee qu'en travaillant ensemble, nous pouvons eradiquer la pauvrete partout dans le monde.

Je suis nee a Londres mais d'ume mere suissesse d'origine africaine et d'un pere americain d'origine africaine egalement. J'ai presque dix huit ans.

Ce qui me tient a coeur, c'est comme vous d'aider les enfants comme Maya en Afrique plus particulierement, mais aussi a travers le monde.

Parceque tout est lie: C'est toute la planete qui doit etre en bonne sante pour que nous puissions nous etre en bonne sante et mettre fin a la pauvrete.

Cependant, la corruption est rampante dans certains pays ce qui m'empeche de pouvoir operer efficacement et envoyer les fonds recoltes aux pauvres du continent.

Comment travaillez ensemble, a distance pour la meme cause?

Alors, je me suis dit:

-De participer tout simplement a un projet visant a renforcer les competences sociales et professionnelles de la jeunesse et a leur donner confiance.

-Ce projet a servi de catalyseur a leur transformation grace a un programme permettant d'appliquer nos acquis a leurs objectifs

Je vous invite donc a rejoindre ne communaute globale interconnectee qui puise son inspiration dans le brassage des idees et l'enrichissement mutuels entre les cultures afin de transcender nos differences et faire tomber les barrieres. Rien n'est plus efficace que le partage de valeurs et d'emotions communes, ainsi que du bon divertissement.

Salutations distinguees,

Joelle-Xina elise
Chef de projet

Soumis par Yénoukoumè Toussaint HONVOU le

Les idées de Joelle et les miennes se rejoignent. C'est pour cette raison, je m'inscris dans la même ligne que vous Joelle, qu'ensemble, nous pouvons faire reculer la pauvreté en Afrique. Et j'ajoute: si nous éradiquons la corruption en Afrique, nous n'avons pas besoin d'aller au Fonds monétaire International. A Joelle, je dis pas aller au découragement. En Afrique, on trouve encore quelques hommes et femmes sur lesquels on peut compter pour booster la corruption er promouvoir le développement au bonheur des populations actuelles et futures.

Soumis par larissa le

vous avez completement raison. notre probleme dans les pays Africains c'est surtous la corruption. ce qu'on a besoin c'est une formation morale pour sensibiliser les gens a etre debrouillar au lieu de toujour compte sur quelqun.

Soumis par Louis Johnley le

bonjour!
je suis un agent de developpement.je me suis affligé en regardant mes freres,mes soeurs vivant dans avec moins d'un dollar americain/jour.ils n'ont pas d'accès a l'education,a un revenu,a la sante,etc.c'est lamentable!
j'ai l'habitude de les rencontrer,de les parler mais les moyens me manque juste pour attaquer le probleme en profondeur.
je suis prêt à travailler avec qui veut afin de venir en aide à nos voisins du monde surtout ceux d'Haiti.
Vivons la planète!

Soumis par mayindu kibelolo francois le

je suis en republique democratique du congo ou la situation des enfants et de jeunes gens est dramatique avec les phenomene enfants de rue, comment preserver la scolarite de nos enfants contre ce fleau qui ravage les enfants en afrique?

Soumis par Jalel Jemail le

Pour combattre la pauvreté,on doit prévoir la réduction des budgets militaires de tout les pays.
Terre sans militaires, terre sans guerre.

Soumis par IBRAHIM OUEDRAOGO le

C'est super vos propos mais je pense que la pauvrété s'augmente au niveau des naissance par exemple une famille pauvre avec deux mers différentes et au moinse 7 enfants chacune avec 2kg de riz c'est pas du tout façile

Soumis par Eslin LAJOIE le

Je pense que l’éradication de la pauvreté a travers le monde exige la participation intégrée ou l'approche participative de toutes les couches sociales, économiques, financières, éducatives et professionnelles qu'il s'agit pour les enfants, les jeunes, les adultes et les vieillards. Si l'un de ces maillons ne fonctionne pas, la machine de réduction de la pauvreté ne marchera pas.
si on considère l’éducation comme la base fondamentale, il convient d'avoir une politique éducative surtout dans les pays sous-développés afin de réduire le taux d’analphabétisme. Car, la formation de beaucoup d'hommes et de femmes qualifiées engendra la création de la richesse, ce qui réduira de manière considérable la pauvreté.
Eslin LAJOIE, Ingénieur-Agronome, Port-au-Prince, Haïti

Soumis par Maman Daouda Boukary le

Je soutiens d'abord tous les efforts mener par la banque mondiale envue d'eradiquer la pauvrete. Mais pour que ces efforts resonne avec realite Il faut que tous les pays du monde s'engagent dans la meme voie. C 'est dire l'autorite de la banque mondiale Seul ne suffira pas pour atteindre les objectifs fixes. Quand nous regardons la situation actuelle dans le monde rien ne semble prometteur.
En effet les conflits qui sevissent notre monde aujourd'hui constituent un obstacle a tous developpement. les enfants et les femmes sont majoritairement victimes de ces conflits. La volonte des etats d'eradiquer la pauvrete ne sera pas en phase avec la realite tant que les conflits ne sont pas arretes. Quand je parle des conflits je ne fais aucune exception tous ce qui menace la paix menace aussi le developpement.

Soumis par M. Samir Kaouche le

Alors ça, c'est une très bonne idée. que tout le monde s'aime enfin.
Regardez moi je suis fils d'ouvrier et je gagne 465€/mois et j'essaye de vendre des meubles pour me sortir de la misère sociale alors que mes copains sont dans rue et tournent dans les rues. Il y a un diable qui leur a fait croire qu'ils étaient de la police alors qu'ils sont les miliciens d'un parti politique. Vous vous rendez compte mes amis ?
[Une partie du message a été retirée par le modérateur]
Une dernière chose mes amis : arrêtez de croire que la pauvreté et les violations des droits de l'homme ont lieu seulement dans les pays de sauvages . La sauvagerie n'a pas de frontière ! c'est comme la naîveté .
Merci pour votre aide. @slibre2

Soumis par Daouda seyni le

Je soutiens toutes les initiatives de la banque mondial pour éradiquer la pauvreté dans le monde plus précisément en Afrique . Je pense que pour y parvenir il faut que certaines valeurs comme la bonne gouvernance et la lutte sans merci contre la corruption soient de mise autrement il serait difficile voir impossible d éradiquer la pauvreté et toutes ses conséquences sur le continent africain.

Soumis par Muriel Murray le

Je vais me servir de ces importants indicateurs sur la pauvreté lorsque je vais aimer dans les écoles en septembre prochain. En effet, l'organisme Aide international pour l'Enfance (AIPE)où je travaille comme bénévole a pour mandat de sensibiliser les étudiants aux problèmes engendrés par la pauvreté notamment en Inde et en Thaïlande.

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.

Réagissez aux discussions du moment