Syndicate content

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Soumis par Julien MATHE le
Pra rapport à ce rapport, je peux dire qu'en RDC, la BM a poussé le gouvernement cogolais à s'engager dans la reforme du secteur forestier qui devait permettre d'arriver aux conclusions de l'évaluation du GIE. Cependant, sur terrain nous constatons que le suivi de la reforme n'est pas efficace de facon que toutes les mesures prises ne sont pas executées sur terrain. Je fais allusion aux plans d'amenagement des concessions forestières qui permettraient de tenir compte des droits et interets des communautés locales. C'est pas une priorité pour le gouvernement congolais. Par ailleurs, la loi qui devrait donner les modalités d'octroi des titres forestiers aux communautés locales n'est toujours pas promulguer alors qu'elle permettrait de securiser l'acces aux ressources forestières des communautés locales.En plus, dix an après la promulgation du code forestier, il est utile que cette loi soit adaptée aux nouveaux processus tel que APV et REDD+. Pour cela, l'appui de la BM est toujours necessaire. Voila quelques commentaires de la part d'un acteur qui est dans la province de l'Equateur en RDC. Salutations cordiales.

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.