Syndicate content

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Quand vous aurez vu ces vidéos, vous direz « Merci maman ! »

Michelle Pabalan's picture
Cette page en : English | العربية

Katya with her granddaughter (From the documentary "The Face of Poverty in Europe and Central Asia"J’ai de la chance. J’ai toujours eu des discussions d’une grande richesse avec mes parents et en particulier avec ma mère.

Une fois, je venais de rentrer de l’école, et elle m’a ordonné de rester loin de l’ordinateur. Étonnée, je lui ai demandé pourquoi, et elle m’a répondu : « Ton père a dit qu’il avait un virus, je ne veux pas que tu tombes malade ».

Je lui ai alors expliqué ce qu’était un virus informatique, et nous avons éclatées de rire. Elle a souri puis a dit : « Maintenant, à table ! ».

Ça a été un moment mémorable, une anecdote que je ressers régulièrement lors de nos réunions de famille… Surtout, il révèle ma mère dans ce qu’elle est au plus profond d’elle-même : une maman géniale. Ses enfants passent toujours avant tout le reste. J'ai bien sûr eu des hauts et des bas au cours de ma vie, et j’ai fini par comprendre que s'il existe une chose au monde qui puisse véritablement soulever des montagnes, c'est bien l’amour d’une mère.

Parce que de nombreux pays célèbrent la Fête des mères ce mois-ci, nous avons décidé de rendre hommage à ces femmes en présentant une série de portraits de mères qui, partout dans le monde, réussissent à contourner les obstacles pour leurs enfants. L’histoire de mères qui se dévouent corps et âme pour leur famille, ou encore l'histoire de jeunes filles qui, grâce à leur mère, ont trouvé la force et l'inspiration nécessaires pour réaliser leurs rêves. 

C’est le cas de Puja, en Inde, qui a pu aller à l’école grâce à la détermination de sa mère. Ou de Bernadette, qui, après avoir perdu sa maman très jeune, consacre sa vie à sauver des mères et des enfants au Zimbabwe.

Dans ma famille ou chez mes amis, je vois toute la joie que procure la parentalité mais aussi l’immense responsabilité que cela implique. Bien qu’il m’arrive de penser que les mères sont folles de s'insvestir ainsi, pour la vie entière, je sais que je serai la première à rejoindre le club le moment venu.

Et, même si ma maman est parfois un peu « larguée », j’espère un jour avoir autant de sagesse et d'humour qu’elle. Aussi, je vous invite à prendre un instant, dès que l'occasion se présente, pour dire « merci » à votre maman et lui témoigner votre reconnaissance pour tout ce qu’elle fait pour vous.

Merci à toutes les mamans du monde !
 

Regardez la playlist

Partagez cette playlist : Sept portraits qui vous feront dire « Merci maman ! »
 
Les vidéos :
Ma nouvelle vie : l’éducation primaire pour tous en Inde. Grâce à la détermination de sa mère, Puja va à l’école, et elle apprend à lire et à écrire tout en se divertissant. Ses rêves deviennent réalité grâce au programme Sarva Shiksha Abhiyan, qui change la vie des filles dans toute l’Inde rurale grâce à la promotion de l’éducation primaire universelle.
Au Népal, un dispositif financier permet aux mères de bénéficier d'un suivi médical. Le Népal a réduit de moitié le taux de décès liés à l'accouchement, grâce à un programme de grande envergure incitant les femmes à se rendre à des examens prénataux et à accoucher avec l'aide d'une sage-femme.
Les femmes égyptiennes prennent un rôle prépondérant. En Égypte, les hommes comptent sur les femmes pour tenir la maison, pour élever les enfants, etc. Ils comptent sur elles pour tout, absolument pour tout.
Brésil : Quelles solutions pour aider les mères de famille à travailler ? Au Brésil, une mère célibataire parle des difficultés qu’elle rencontre pour joindre les deux bouts, pour elle et son fils.
En Haïti, Samanda, 10 ans, veut devenir médecin. Alors que les mères se battent pour nourrir leur famille, les enfants rêvent d'un avenir meilleur. 
En Inde, une mère de famille a arrêté de nettoyer des toilettes pour se lancer dans les affaires. Aujourd'hui, ses revenus lui permettent de financer les études de ses enfants et de leur offrir de biens meilleures conditions de vie. 
Au Bénin, dans une communauté rurale très pauvre, Felicienne prend son destin en main et nourrit de grands espoirs pour l'avenir de ses enfants.

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.