Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Soumis par BESSALA MARC CEDRIC le

Au Cameroun on commençait encore a intégré les technologies de l'information et de la communication aux programmes éducatifs que ces technologies ont connu un développement exponentiel et un usage obligatoire. Faute de moyens les initiatives publiques et privées en vue de rattraper ce retard sont inopérantes quand elles sont existantes. Le grand retard qui ne cesse d'aggrandir les écarts entre populations du nord et du sud fait craindre à court terme une amplification du faussé numérique et à long terme l'exclusion de la plus grande proportion des habitants de la terre (les pauvres) de la révolution numérique.

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.

Réagissez aux discussions du moment