Syndicate content

Énergie, santé, éducation et #QuellesSolutions : des initiatives prometteuses à l’ONU

Jim Yong Kim's picture

NATIONS UNIES | L’Assemblée générale des Nations Unies, qui s’est déroulée à New York cette semaine, aura été riche en idées et plans d’action. Elle m’a aussi donné l’occasion de rencontrer plusieurs chefs d’État et de gouvernement, dont la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf. Nous avons pu discuter de l’importance de trouver un emploi aux anciens combattants ou encore des besoins urgents du pays en matière de diversification énergétique. Si vous voulez connaître mon sentiment sur cette rencontre, regardez la vidéo suivante (en anglais).

video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

Le début de l’Assemblée générale, dimanche dernier, coïncidait avec l’ouverture, par la Banque mondiale, d’un dialogue mondial sur le thème : #QuellesSolutions pour éradiquer la pauvreté ? Et c’est avec cet objectif en tête que nous avons participé au lancement, ces derniers jours, de plusieurs initiatives. J’en ai retenu trois :

  • l’initiative Énergie durable pour tous (a), co-présidée par l’ONU et le Groupe de la Banque mondiale,  qui cherche à garantir un accès universel des ménages à l’électricité et des combustibles propres et à doubler la part des énergies renouvelables dans la production énergétique mondiale ;
  • le partenariat Equal Futures (a), initié par la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et soutenu par de nombreux pays, pour faire progresser les droits des femmes dans le monde ;
  • l’initiative L’Éducation avant tout (a), placée sous la houlette des Nations Unies et de leur envoyé spécial, Gordon Brown, l’ancien Premier ministre britannique, pour accélérer les efforts visant à améliorer l’éducation dans les pays en développement.


La manifestation organisée pour célébrer le deuxième anniversaire de l’initiative Chaque femme, chaque enfant (a) a permis à la Banque mondiale d’annoncer la création d’un mécanisme de financement (a) spécialement conçu pour amplifier les contributions des donateurs en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile.

Je voudrais aussi évoquer la passionnante réunion de la Clinton Global Initiative (a), animée par l’ancien président américain. Au menu, des questions vitales comme l’obligation de poursuivre les investissements dans les pays en développement en cette période d’incertitude économique mondiale.

À la veille des Assembles annuelles du FMI et de la Banque mondiale —qui se dérouleront à Tokyo en octobre — soyez assurés que nous poursuivrons nos réflexions sur toutes les idées évoquées pendant l’Assemblée générale de l’ONU et les solutions que vous nous transmettez par Twitter, #QuellesSolutions.

Le Dr. Jim Yong Kim est président du Groupe de la Banque mondiale.

Liens connexes :

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.