Syndicate content

Face au péril climatique, saisissons notre chance

James Cameron's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Regardez la bande-annonce en anglais

Ci-dessus, regardez la bande-annonce du film "Years of Living Dangerously" suivi d'un débat avec le journaliste Thomas Friedman à l'occasion les Réunions de Printemps 2014. Rendez-vous en pied de page pour voir le premier épisode de la série. 

Amplifiée par le réchauffement des températures et le surcroît d’humidité dans l’air, une tempête s’enroule comme un serpent prêt à mordre. L’élévation du niveau de la mer menace d’anéantir des projets de développement et le paysage urbain côtiers. Le sol brun et sec de terres agricoles autrefois verdoyantes met en péril la sécurité alimentaire de millions de personnes, alors que les bouches à nourrir sont toujours plus nombreuses. Des brousses et des tourbières en feu recrachent des fumées de carbone noir et des gaz à effet de serre dans la mince couche de l’atmosphère.
 
Voilà comment le réchauffement climatique touche aujourd’hui les populations, partout dans le monde. Le documentaire Years of Living Dangerously diffusé sur SHOWTIME® fait appel à des journalistes de renom et des grands reporters qui décrivent les effets du changement climatique dans le monde. Au cours de neuf épisodes, nous montrons que le changement climatique est avant tout une histoire d’hommes.
 
Des responsables mondiaux viennent de cautionner le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), un organisme lauréat du Prix Nobel de la paix qui fait autorité en climatologie. Ses travaux d’évaluation sans complaisance indiquent que le changement climatique est réel, que nous en sommes les responsables, qu’il sévit actuellement, qu’il s’aggrave et que nous n’y sommes pas préparés. Le dernier rapport montre clairement que nous disposons de technologies d’énergie propre pour nous défaire d’une pollution par le carbone à un coût très bas, bien inférieur au coût de l’inaction – mais cette possibilité se réduit de jour en jour.

Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale et Thomas Friedman pendant l’évènement du 10 avril. © Leigh Vogel/Connect for ClimateJim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale et Thomas Friedman pendant l’évènement du 10 avril. © Leigh Vogel/Connect for Climate

Notre époque est une époque pleine de danger et d’espoir. Nous sommes la première génération à savoir que le changement climatique est un danger avéré et tangible et la dernière génération à pouvoir y mettre un terme. Le président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim se représente souvent de jeunes enfants du futur, interpellant leur père : « Papa, toi qui savais, qu’as-tu fait ? ».

Sous la direction de Jim Yong Kim, la Banque mondiale fait beaucoup. Elle a gelé presque tous les investissements dans les centrales thermiques au charbon et soutient des projets à énergie renouvelable avec vigueur et détermination. Elle a été l’origine de Connect4Climate, une campagne et une coalition mondiales, qui se voue à imaginer des solutions pour relever le plus grand défi de notre temps. Mû par une même ambition, le Groupe de la Banque mondiale a voulu organiser l’avant-première de Years le 10 avril à Washington, lors de ses Réunions de printemps annuelles. Nous adressons nos plus vives félicitations à Lucia Grenna, responsable du programme et de l’équipe Connect4Climate de la Banque mondiale, pour sa passion et son professionnalisme.
 
À nous de saisir notre chance. Il y a vingt ans, les marges de manœuvre étaient beaucoup plus importantes pour résoudre la crise climatique, mais le problème était trop abstrait pour mobiliser les opinions publiques et convaincre nos responsables d’agir – et les technologies pour une énergie propre n’en étaient qu’à leurs balbutiements. Aujourd’hui, les solutions climato-intelligentes et les effets du changement climatique sont là. Des solutions concrètes pour parer aux difficultés de tous. Years nous montre à quel point cette réalité touche chacun d’entre nous.
 
Notre campagne d’action, Act Now, se fonde sur le travail de groupes comme 350.org, l’Environmental Defense Fund, la League of Conservation Voters, le National Resources Defense Council, la National Wildlife Federation, le Sierra Club, pour ne citer qu’eux. L’objectif est d’interdire aux responsables de continuer une politique du statu quo. Et ce principe s’appliquera avec force aux puissances mondiales qui se réuniront l’an prochain à Paris lors des prochaines négociations sur le climat. Ces discussions seront notre dernière chance d’agir véritablement avant d’en arriver à une situation irréversible sur laquelle nous n’aurons plus prise.
 
Jamais depuis An Inconvenient Truth, nous n’avions disposé d’un tel support média susceptible de provoquer un débat crucial sur le climat. Ce documentaire servi par des techniques narratives efficaces, des stars mondiales et une grande maîtrise cinématographique devrait galvaniser ceux qui se préoccupaient déjà du climat et impliquer ceux qui ne le sont pas. Il ne s’agit pas de faire date avec ce documentaire, mais de porter un élan mondial. Nous pouvons et nous devons travailler ensemble pour trouver des solutions. Nous espérons de tout cœur que vous regarderez cette série qui porte sur le sujet le plus brûlant de notre époque avec vos amis et vos proches et qu’il vous convaincra à prendre parti.

Years of Living Dangerously est un documentaire en neuf parties, diffusé tous les dimanches à 22h (heure de Washington, ET) sur la chaîne américaine SHOWTIME®.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.