Suivez les Réunions de printemps du 17 au 23 avril. Posez vos questions à l’avance et recevez un rappel avant chaque événement. Voir le programme

Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

#Music4Dev avec Drew Holcomb : mettre fin à la pauvreté, c’est ouvrir des horizons à tous

Korina Lopez's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Drew Holcomb


La fin de la pauvreté, ça ressemblerait à quoi ? Pour le chanteur Drew Holcomb, ce serait l’ouverture de nouveaux horizons pour tous. « La pauvreté ferme le champ des possibles. Elle anéantit toute perspective d'une vie meilleure pour soi et pour sa famille », affirme-t-il. « Quand j'entends ‘mettons fin à la pauvreté’, je vois de nouveaux horizons s'ouvrir pour tout le monde. »

Drew Holcomb effectue quelque 150 concerts par an avec son groupe The Neighbors, ce qui lui donne largement l’occasion de sensibiliser son public à l’importance de la responsabilité citoyenne. « Grâce au tremplin de la musique, nous pouvons non pas faire pression sur ceux qui nous écoutent mais les informer sur certaines réalités », explique le chanteur de 33 ans. « Souvent, les gens aimeraient faire quelque chose mais ils ne savent pas par où commencer. Les problèmes semblent si énormes que l'on se dit ‘mais qu'est-ce que je peux y faire ?’. Mais nous avons découvert que les gens, dès lors qu'ils ont conscience d'un problème, ont tendance à vouloir faire un geste. »
 

Nouveau sur Flipboard : toute l’actualité dans le secteur de la santé, nutrition et population

Julia Ross's picture
Cette page en : العربية | Español
Également en : English


Le Nigéria a de quoi se réjouir. Depuis un an, le pays n’a pas recensé un seul nouveau cas de poliomyélite. Le monde se rapproche ainsi de l’éradication totale d’une maladie qui ne sévit plus de manière endémique que dans deux pays. Afin de marquer cette victoire importante pour la santé dans le monde, le président nigérian, M. Buhari, s’est fait prendre en photo alors qu’il administrait lui-même le vaccin contre la terrible maladie à sa petite-fille. Le cliché, qui a fait le tour du monde des réseaux sociaux, a envoyé un message de santé publique sans ambiguïté : la vaccination est efficace.
 
Il s’agit là de l’une des nombreuses actualités présentées dans notre nouveau magazine numérique (a) consacré aux questions de santé, nutrition et population. Proposé sur Flipboard, notre magazine sera régulièrement mis à jour en puisant dans notre propre production d’articles, blogs, données, vidéos et photos, mais aussi en diffusant les contenus provenant de partenaires extérieurs et de nouvelles sources sur la santé dans le monde. 
 

La croissance viendra des infrastructures

Dimitris Tsitsiragos's picture
Cette page en : English | Español | العربية | 中文
Solar panels in Morocco. © Dana Smillie/World Bank


Encourager les investissements privés dans les infrastructures pourrait doper la croissance dans les pays en développement

À la fin du mois, les Nations Unies devraient finaliser leurs « Objectifs de développement durable » (ODD) (a), un plan d'action mondial visant à mettre fin à la pauvreté et à soutenir la croissance à long terme. L'un de ces objectifs consiste à « bâtir des infrastructures résilientes, à promouvoir une industrialisation inclusive et durable, et à favoriser l'innovation. »
 
Le lourd déficit d'infrastructures que connaissent de nombreux pays en développement, de l'Asie à l'Amérique latine, constitue parfois le principal obstacle à leur développement humain et économique. Résoudre ce problème jouera donc un rôle essentiel pour atteindre bon nombre des autres ODD. 
 

Eau : le point de basculement

Junaid Kamal Ahmad's picture
Cette page en : العربية | Español
Également en: English


L’eau atteint un point de basculement en tant qu’enjeu mondial. Sur les deux prochaines décennies, la demande planétaire liée la sécurité alimentaire et énergétique, ainsi qu’à la poursuite de l’urbanisation, fera peser des pressions sans précédent sur l’eau.

Notre monde est « assoiffé » : les besoins agricoles et énergétiques entrent en concurrence directe avec ceux des villes. Dans le même temps, le changement climatique risque d’aggraver la situation car il favorise le stress hydrique et les phénomènes météorologiques extrêmes. Par conséquent, l’interaction entre l’eau et le climat ne peut plus être traitée en marge des négociations climatiques internationales. Et, pour couronner le tout, malgré des avancées impressionnantes ces dernières décennies, l’accès à l’eau et à l’assainissement n’est toujours pas universel.

Il faut mettre fin à la fracture énergétique

Anita Marangoly George's picture
Cette page en : Español

Également disponible en English



L’énergie est fondamentale pour la croissance économique et la viabilité de l’environnement à long terme. Le 7e Objectif de développement durable (ODD), qui vise à « garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable », vient confirmer que l’accès à l’énergie détermine les avancées dans tous les aspects du développement. Or, dans le monde, 1,1 milliard de personnes vivent encore sans électricité, et 2,9 milliards ne disposent toujours pas de combustibles modernes pour cuisiner et se chauffer (a).

Mais il ne suffit pas d’avoir conscience du problème : il faut aussi mettre en œuvre des partenariats, des outils de suivi et des financements adéquats pour avancer. L’ODD relatif à l’énergie permet d’assembler tous ces éléments.

La discrimination à l’égard des femmes perpétue la pauvreté

Sri Mulyani Indrawati's picture
© Stephan Bachenheimer/Banque mondiale


​Dans 100 pays à travers le monde, les femmes n’ont pas la possibilité d’exercer un certain type de travail tout simplement parce qu’elles sont des femmes. Plus de 150 pays disposent encore d’au moins une loi discriminatoire envers les femmes, et seuls 18 pays n’ont aucune loi qui les désavantage.
 
Il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg que représentent les obstacles juridiques qui empêchent les femmes de réaliser pleinement leur potentiel économique.

L’avenir est aux gouvernements ouverts

Stephen Davenport's picture
Cette page en : العربية



Transparence, participation citoyenne et collaboration : le Groupe de la Banque mondiale fait de ces trois piliers d’un gouvernement plus ouvert et plus centré sur les citoyens des priorités stratégiques pour ses travaux sur la gouvernance, car ils offrent des solutions concrètes pour promouvoir une prospérité partagée. Après avoir considérablement amélioré l’accès aux informations sur son propre travail, la Banque cherche désormais à faire profiter ses clients de cette dynamique et, ce faisant, à rendre le processus de développement plus inclusif.

Les jeunes courent plus vite, mais les seniors connaissent les raccourcis !

Johannes Koettl's picture
Cette page en : Español
Productivité des jeunes et des seniors. Blog de la Banque mondialeDans un monde où les marchés du travail sont de moins en moins rigides, nombre de seniors craignent d’être évincés par des personnes plus jeunes et plus dynamiques. Mais ces inquiétudes sont-elles vraiment justifiées ? La productivité diminue-t-elle à mesure que l’on vieillit ?

La réponse à cette dernière question détermine largement dans quelle mesure les personnes d’un certain âge peuvent continuer de travailler. Comme je l’ai affirmé précédemment dans un article co-rédigé avec Wolfgang Fengler, non seulement nous vivons plus longtemps et en meilleure santé, mais nous pouvons aussi travailler plus longtemps.

Réduction de l’extrême pauvreté : l'Amérique latine explore des pistes novatrices

Ana Revenga's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Des programmes pilotes en Amérique du Sud et centrale trouvent des moyens innovants de lutter contre la pauvreté.

Les mois qui s’annoncent seront cruciaux pour la communauté internationale du développement. Le premier des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) visait à réduire de moitié le taux d’extrême pauvreté dans le monde. À présent, dans le cadre des nouveaux objectifs de développement durable (ODD), nous devrons nous appuyer sur les progrès obtenus pour aller plus loin et mettre fin à l’extrême pauvreté.

En Inde, l’énergie solaire peut révolutionner la santé des nouveau-nés et le travail des petits agriculteurs

Amit Jain's picture
Cette page en : Español
 


Le mois dernier, j’ai rencontré une obstétricienne en Inde. Au détour de notre conversation, je le lui ai demandé combien de nouveau-nés elle avait mis au monde.

Elle m’a répondu : « Après dix mille, j’ai arrêté de compter ! »

Alors que je m’enquérais de ce qui l’angoissait dans son travail, elle a eu cette réponse : « Je prie pour qu’il y ait de l’électricité, pour pouvoir stériliser l’eau et faire fonctionner les équipements pendant l’accouchement. »

Cette obstétricienne est également en charge d’une partie d’un projet sanitaire mené par la Banque mondiale au Nagaland, un État reculé du nord-est de l’Inde. Elle défend avec ardeur l’expansion et la promotion du solaire dans le secteur des soins de santé primaire, convaincue, comme beaucoup de ses collègues, qu’un plus grand recours à cette énergie peut tout changer en permettant d’accroître radicalement le niveau et la fiabilité des prestations de santé dans le pays.

Pages