Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

L’électrification rurale vue du ciel

Kwawu Mensan Gaba's picture
Cette page en : Español

Également en : English

Front page of nightlights.io with an overview of India.
« La plateforme Nightlights.io va transformer la façon dont nous travaillons pour relever le défi mondial de l’accès à l’énergie. Cet outil révolutionnaire va nous aider à apporter des solutions aux populations qui en ont le plus besoin. » — Tejpreet Chopra, PDG de Bharat Light & Power


Aux quatre coins du globe, l’électricité est un élément fondamental du bien-être des populations. Elle permet aux enfants de faire leurs devoirs même après la nuit tombée, aux femmes de se sentir plus en sécurité dans des rues bien éclairées, et aux commerces de rester ouverts tard le soir.
 
Mais il y a plus d’un milliard d’habitants dans le monde qui n’ont pas encore accès à l’électricité. Les États et les compagnies d’électricité mobilisent des fonds considérables pour remédier à cette situation, ce qui implique d’agir en particulier dans les zones rurales, qui concentrent la majorité des habitants concernés.

Toute la difficulté est de localiser précisément ces populations. Et s’il existait une solution technologique qui nous permette de voir depuis l’espace les villages qui, dans chaque pays du monde, sont éclairés la nuit ? On pourrait ainsi suivre l’évolution des progrès sur le terrain, voire même planifier autrement et optimiser les interventions et les politiques à mener.
 
Ce scénario est désormais possible grâce à une initiative baptisée NightLights.io (a). Nous sommes aujourd’hui en mesure de traquer quatre milliards de signaux lumineux par jour, et de visualiser des données sur la lumière nocturne depuis vingt ans (a). Nightlights.io repose sur les images recueillies par les agences spatiales du monde entier, dont les 1 300 satellites actuellement en orbite collectent une mine de données et d’informations sur notre planète.
 
Nous avons commencé par explorer le potentiel des données sur l’éclairage nocturne pour des pays présentant de faibles taux d’électrification rurale, comme le Mali et le Sénégal (a), avant de nous intéresser aussi au Viet Nam (a), où le taux d’électrification atteint 98 %. L’année dernière, avec le concours des Laboratoires d’innovation de la Banque mondiale et l’organisation Development Seed, nous avons affiné et étendu notre démarche en l’appliquant à l’Inde, un pays qui se caractérise par une forte densité de villages. Nous avons analysé les empreintes lumineuses quotidiennes de plus de 600 000 villages (a) sur une période de vingt ans (de 1993 à 2013), et représenté graphiquement l’évolution de l’électrification sur la plateforme NightLights.io (a). 


« Avec cette plateforme de visualisation, nous disposons d’un outil puissant pour accompagner les efforts déployés par le gouvernement indien en faveur d’une électrification rapide », commente Onno Ruhl, directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Inde.
 
NightLights.io est une plateforme open source constituée d’une chaîne de traitement (un « pipeline ») permettant de traiter de grandes quantités de données, d’une interface de programmation (API) qui permet aux partenaires techniques de l’initiative de faire des requêtes sur les bases de données et, enfin, d’une carte interactive grâce à laquelle les utilisateurs peuvent explorer ces données. Conçue pour être librement accessible par tous et partout dans le monde, cette plateforme permet d’obtenir des vues d’ensemble, comparer des villages entre eux, représenter des tendances et partager des données.
 
La communauté du développement utilise depuis plusieurs années déjà les données sur l’éclairage nocturne mesurées par satellite (a). Mais il n’était guère facile d’accéder à ces informations, de les traiter et de les manipuler. Autant de difficultés qui empêchaient d’en faire un usage répandu et extensible. Et qui ont poussé, il y a cinq ans, l’université du Michigan, l’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) et la Banque mondiale (avec son pôle mondial d’expertise en Énergie) à s’unir autour de ce projet commun.
 
À présent, nous réfléchissons à la suite de notre initiative : dans quel sens devons-nous diriger nos efforts en matière d’électrification ? Où sont situées les meilleures avancées ? Quelles sont les autres variables qui entrent en jeu pour accélérer le processus d’électrification ? Pouvons-nous améliorer notre compréhension de la situation en combinant ces résultats à d’autres sources de données ? Serait-il possible d’intégrer à notre plateforme d’autres indicateurs de développement ? Voilà les questions sur lesquelles nous allons nous pencher dans les mois et les années à venir.
 
Nous avons présenté notre plateforme il y a quelques jours au Forum économique mondial (a) de Davos, en Suisse, devant une assemblée composée de responsables publics, de représentants du secteur privé et de nombreuses parties intéressées. L’enjeu pour nous aujourd’hui est d’affiner notre plateforme, développer de nouvelles capacités et produire des rapports particularisés afin de répondre à la multitude de besoins des bénéficiaires potentiels dans chaque pays. Il s’agit de savoir comment reproduire notre démarche à l’échelle du monde en développement.
 
Si vous souhaitez nous faire part de vos commentaires, veuillez adresser vos messages à Kiwako Sakamoto ou contacter @brunosan

    Commentaires

    Soumis par clement le

    la question de l'électrification rurale est une préoccupation majeure. Cette électrification ne doit pas prendre seulement compte de la question de l'éclairage mais l'énergie à mettre à disposition des villages doit servir également à développer l'économie rurale. Avec mon expérience dans le domaine à travers les villages du Togo, de tels projets font face à biens de difficulté à savoir le coût de l'électricité par la communauté rurale déjà fragilisée économiquement. Il est difficile que les payements des coûts d'électricité ne soient pas opérationnel. Du coup difficile aussi sera de retrouver les coûts d'investissement et d'équipement. La population rurale est en proie des dons; culture que les concepteurs de projet d'éclairage en zone rurale devront au préalable dissuader et créer un gout du capitalisme au sein de cette population.

    Soumis par Democrate Fathya le

    Certains endrois de Djibouti surtout les zones où vivent les plus défavorisés qui n'ont pas le moyen de payer un abonnement. Cet endroit c'est Balbala pouriez vs faire quelque chose pour ces personnes qui vive dans le obscurité total.

    Soumis par Stéphanie Michel le

    C'est vraiment une initiative louable pouvant faire oeuvre qui vaille surtout dans les pays sous-développés.
    Mes félicitations pour les initiateurs du mouvement.

    Présentement, je fais une maîtrise en population et développement. Je suis en train de réfléchir sur un tas de projets. Vraiment je me retrouve dans ce projet.

    Encore une fois, Bravo !

    Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

    Plain text

    • Balises HTML autorisées : <br> <p>
    • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
    En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.