Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

La Banque mondiale inaugure son Centre d’accueil des visiteurs et numérise les archives de son premier prêt à la France en 1947

Elisa Liberatori Prati's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Steel mill at Montataire. © World Bank
Usine sidérurgique à Montataire. © Banque mondiale

Le 15 novembre 2017, le Groupe de la Banque mondiale a ouvert les portes de son nouveau Centre d’accueil des visiteurs à Washington. Cet espace propose un vaste tour d’horizon de l’histoire de l’institution, mais aussi une expérience didactique interactive sur ses activités et sa mission.

Il y a tout juste 70 ans, la Banque mondiale accordait le premier prêt de son histoire à la France pour financer ses besoins de reconstruction au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Pour marquer cet anniversaire, et à l’occasion de l’ouverture du Centre d’accueil des visiteurs, le service des Archives du Groupe de la Banque mondiale a numérisé et publié les documents accompagnant ce premier financement . Les correspondances et les notes sur les négociations, la gestion et le remboursement du « prêt 0001 » sont désormais disponibles sur le site Projets & opérations de la Banque, aux côtés de toutes les autres ressources et informations pertinentes.

Steel mill at Denain. © World Bank
Usine sidérurgique à Denain. © Banque mondiale

Ce premier prêt constitue un événement décisif dans l’histoire de l’institution. La demande de la France est parvenue à la Banque mondiale avant même son entrée en activité effective le 25 juin 1946 : une lettre d’une page dans laquelle la France sollicitait un emprunt de 500 millions de dollars afin d’engager son processus de reconstruction et d’améliorer sa compétitivité sur les marchés internationaux. Alors que ce prêt arrivait à point nommé pour permettre à la Banque de se poser en prêteur international crédible, la prudence était de mise : avec ce premier financement, il s’agissait de jeter les fondations des politiques et des procédures qui allaient structurer l’institution.

Le prêt approuvé par le Conseil des administrateurs de la Banque et signé le 9 mai 1947 portait sur 250 millions de dollars . Si une partie de ces ressources était destinée à moderniser l’industrie sidérurgique française et à moderniser le système de transports, le plus gros des fonds devait servir à acquérir les biens d’équipement nécessaires au redressement du pays. Dans les années qui suivront, la Banque mondiale allouera une série de prêts similaires à d’autres pays d’Europe en reconstruction.

Le prêt de 1947 fait l’objet d’une exposition en ligne qui rend compte du chemin parcouru jusqu’à l’approbation du financement. Intitulée Digitized Records of the World Bank's First Loan, cette présentation est la dernière en date des expositions conçues par le service des Archives du Groupe de la Banque mondiale. L’exposition sur le premier prêt de la Banque mondiale renferme des témoignages directs, des photographies et la lettre originale adressée par la France . Quant aux contenus récemment numérisés, ils fournissent une description détaillée du processus qui a abouti à la signature du prêt.

La numérisation et la diffusion de cet ensemble de documents font partie des initiatives engagées par le service des Archives pour faciliter l’accès à des données historiques précieuses, dans le cadre de la Politique d’accès à l’information de la Banque mondiale. Nous aurons le plaisir de publier d’autres archives historiques prochainement, et espérons vous voir bientôt au Centre d’accueil des visiteurs !

Commentaires

Soumis par Omar le

Merci pour ce précieux rappel .
La Banque Mondiale a contribuée à la reconstruction de l' Europe .
L' Afrique, malgrès les prêts reste encore dans une situations précaire .
Quelles solution l' Institution préconise pour booster l'économie du continent berceau de l' humanitè ?

Soumis par Georgette dedamogo Bwazu le

Félicitation à l'équipe des archives. Je suis en RDC, étant que archiviste congolaise, très ravie de voir et apprécier le bon travail des amis qui nous servira de renforcement en capacité pour la gestion de nos archives.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.