Syndicate content

Nos réponses aux 5 questions les plus posées sur les données en libre accès de la Banque mondiale

Maryna Taran's picture

Lorsque, il y a deux ans, la Banque mondiale a ouvert virtuellement ses portes en lançant son initiative pour le libre accès aux données, notre service d’assistance dédié a été submergé de questions, demandes et autres commentaires de la part d’étudiants, de chercheurs, de journalistes, d’économistes et de statisticiens, pour ne citer qu’eux. Alors que le nombre de demandes relatives à nos données ne cesse de croître, c’est aujourd’hui près d’un millier de requêtes de ce type que notre équipe traite chaque mois, que ce soit par téléphone ou par email.

L’intérêt grandissant pour ces données nous impose une attention permanente : l’équipe chargée de l’« Open Data » est en effet constamment à la recherche de nouvelles données et sources de données, qu’elle doit ensuite valider, compiler et administrer. Il nous incombe parallèlement de concevoir des outils destinés à faciliter l’utilisation de ces données, tout en répondant à vos questions et en améliorant notre offre en fonction de vos commentaires.

Vous pensiez être le seul à nous poser des questions sur l’évolution de la classification des pays, les chiffres du PIB de l’ex-Union soviétique, ou encore sur la manière de calculer des données en changeant d’année de référence ? Détrompez-vous ! Tous les jours, partout dans le monde, vous êtes des dizaines à vous adresser à nous pour obtenir la réponse à ces questions, parmi de nombreuses autres.

Dans le sillage du billet que Tariq Khokhar a consacré aux cinq principaux moyens d’accéder aux données de la Banque mondiale, nous avons décidé de répertorier les cinq questions auxquelles notre service d’assistance doit répondre le plus fréquemment.

Ces questions sont les suivantes (suivant un ordre aléatoire) :

1. Comment classez-vous les pays ?

Voici brièvement la réponse à cette question (une réponse plus détaillée est également disponible) :

Revenu par habitant

Nous nous appuyons essentiellement sur le revenu national brut (RNB) par habitant pour établir notre classification des pays. Le RNB par habitant nous permet de distinguer les pays « à faible revenu » des pays « à revenu intermédiaire » (cette catégorie est elle-même subdivisée en pays à revenu intermédiaire « de la tranche inférieure » et pays à revenu intermédiaire « de la tranche supérieure ») et des pays « à revenu élevé ». Ces classifications sont actualisées tous les ans, au 1er juillet.

Région géographique

Si la classification géographique des pays peut sembler relativement simple, elle appelle parfois des précisions. Par exemple, à la Banque mondiale, Djibouti dépend de la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) malgré son appartenance à l’Afrique subsaharienne, à l’instar de l’Iran, lui aussi classé dans la Région MENA par la Banque mondiale, alors que les Nations Unies le considèrent comme un pays d’Asie du Sud. Ces agrégats régionaux et régions géographiques sont établis à des fins opérationnelles et administratives principalement ; il peut ainsi arriver qu’un pays ne disposant pas de bureaux de la Banque mondiale soit intégré à un pays voisin susceptible d’appartenir à une autre région.

Évolution de la classification par revenu

Une page telle que « Country and Lending Groups » détaille les classifications des pays en vigueur à la Banque mondiale en fonction de leur revenu, de leur région géographique et des types de financement dont ils bénéficient. Or c’est de données historiques dont les utilisateurs semblent avoir le plus besoin en la matière. Nous fournissons également ces données : elles sont disponibles au bas de la page « A Short History », sous la forme d’un fichier Excel.

2. Quelle est la fréquence de révision ou de mise à jour des données ? Quand sont-elles mises à jour ?

Nos statisticiens et experts en qualité des données s’efforcent en permanence de garantir leur exactitude. Les données figurant dans les Indicateurs sur le développement dans le monde proviennent de plusieurs sources, notamment d’agences telles que les Nations Unies ou l’Organisation mondiale de la santé, et des services de statistique nationaux des différents pays du globe.

Les Indicateurs sur le développement dans le monde sont généralement mis à jour quatre fois par an (en avril, en juillet, en septembre et en décembre). Les autres séries de données sont susceptibles de faire l’objet de mises à jour plus ou moins fréquentes ; vous trouverez des informations sur les cycles de mise à jour dans le catalogue de données correspondant à chaque série.

Nous publions également une page Mises à jour et errata dans laquelle nous consignons les principales modifications ou révisions apportées aux données déjà publiées.

3. Est-il possible d’obtenir le RNB par habitant (ou tout autre indicateur) pour un ensemble de pays et une période donnés ?

Naturellement. Le meilleur moyen de récupérer ces données est de passer par les pages Indicateurs du site Données, celles-ci permettant d’accéder facilement aux données par pays ou par thème. Si vous savez effectuer des requêtes personnalisées, l’outil DataBank vous permet de créer vos propres requêtes, ainsi que des tableaux, des diagrammes et des cartes que vous pourrez facilement enregistrer, incorporer et partager. Pour savoir comment utiliser DataBank, vous pouvez vous reporter à un didacticiel vidéo et à nos instructions sous la forme de FAQ. Si vous avez des questions, contactez-nous à l’adresse data@worldbank.org, nous serons ravis de vous aider.

4. Pouvez-vous changer l’année de référence pour les séries de données constantes et m’envoyer les données correspondant à une année de référence différente ?

En réalité, vous pouvez facilement manipuler vous-même les séries de données rapportées à une valeur constante (données de dépenses de consommation finale exprimées en dollars constants de l’année 2000, par exemple). Il vous suffit de vous reporter aux instructions de la page « Séries de données spécifiques ». Cette page vous explique comment remettre les données en valeur constante de 2000 à l’échelle de 1995, mais vous pouvez appliquer cette procédure à n’importe quelle autre année.

5. Nous souhaiterions citer vos données dans une étude/une publication/une page web. Qui devons-nous contacter et combien ça coûte ?

Nous vous encourageons à utiliser nos données de manière créative. Toutes les séries de données répertoriées dans notre catalogue de données (sauf indication contraire) sont régis par nos conditions d’utilisation. Si vous respectez ces dernières, vous n’avez pas besoin de contacter qui que ce soit, ni de signer un quelconque contrat.

Vous pouvez utiliser et réutiliser gratuitement nos données à des fins commerciales ou non commerciales, à condition de nous en attribuer correctement la paternité. Une version détaillée des conditions d’utilisation est également à votre disposition.

N’hésitez pas à nous poser d’autres questions et continuez de nous lire pour d’autres billets sur ce sujet !

Commentaires

Soumis par Dieu-Donné le
Pouvez-vous me fournir une base de données sur le niveau de sécurité (physique) dans les pays ? Le taux de criminalité par exemple ou un autre indicateur composite de sécurité qui exprimerait le niveau annuel de violence dans chaque pays ? Je précise qu'il ne s'agit pas de violence politique.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.