Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

(R)évolutions médiatiques : les réseaux sociaux s’imposent de plus en plus comme la principale source d’information

Darejani Markozashvili's picture
L’environnement médiatique de demain sera très diffèrent de celui d’aujourd’hui et peu semblable à celui d’hier : le blog People, Spaces, Deliberation vous propose de découvrir les faits et les tendances d’un paysage médiatique mondial en mutation.

Avec quels médias vous informez-vous ? La télévision, la presse écrite, la radio ou les réseaux sociaux ? Utilisez-vous des sources d’information traditionnelles ou plutôt nouvelles ? Votre réponse dépendra de nombreux éléments : votre comportement de consommation des médias, votre âge, l’endroit où vous vivez, etc. Elle évoluera aussi au fil du temps. Et si vous continuez de lire, regarder et écouter des médias familiers et éprouvés, il est possible que votre manière d’y avoir accès ait changé. C’est pour éclairer ces mutations que le Reuters Institute for the Study of Journalism commande chaque année le Digital News Report, une enquête internationale sur les modes de consommation de l’information.

L’édition 2016 (a) révèle notamment que 51 % des personnes interrogées à travers le monde (soit plus de 50 000 personnes dans 26 pays) passent chaque semaine par les réseaux sociaux pour s’informer. Comme le montre l’infographie ci-dessous, on voit que la place des réseaux sociaux comme principale source d’information a fortement progressé entre cette année et l’année dernière, en particulier au Brésil, où elle a augmenté de 10 à 18 %, et au Danemark, où elle a doublé pour passer de 6 à 12 %. En Grèce, 27 % des sondés déclarent utiliser les réseaux sociaux comme principale source d’information, contre 21 % la télévision et 3 % seulement la presse écrite.         

                                            
Certes, les médias sociaux ne constituent que l’une des multiples sources par lesquelles les habitants du monde entier s’informent, aux côtés du petit écran, de la radio, des sites web d’information, etc. Mais, ce que révèle l’enquête, c’est leur rôle de plus en plus prédominant, en particulier chez les plus jeunes : « au sein de tous les groupes de moins de 45 ans, les sources d’information en ligne jouent un rôle désormais plus important que la télévision. Chez les 18-24 ans, les réseaux sociaux (28%) supplantent pour la première fois la télé (24 %), tandis que la presse écrite est largement distancée à seulement 6 % » (a), souligne le rapport. Comme l’indique l’infographie ci-dessous, 64 % des 18-24 ans préfèrent les sources d’information en ligne (réseaux sociaux inclus) à la télévision (24 %), alors qu’ils ne sont que 25 % chez les plus de 55 ans, qui continuent de privilégier la télévision (53 %).

 
Pourquoi s’intéresser à ces chiffres ? Pour les organes d’information, ces données sont essentielles, car l’évolution des modes d’accès et de consommation de l’information a de grandes conséquences sur la manière dont ils produisent, présentent et diffusent leurs contenus.

Le Digital News Report repose sur une enquête menée auprès de plus de 50 000 personnes dans 26 pays et réalisée par le cabinet YouGov via un questionnaire en ligne. Consultez le rapport (a) pour des données plus précises par pays.                                                             
 

Commentaires

Soumis par Mohamed choge Dembele le

Est-ce-que c'est le même cas pour les pays en voie de développement ? surtout d'Afrique merci

Soumis par gildas le

préferer les reseaux sociaux est-il un dander ou un avantage?
Pour moi la préferance va dependre du types d'information.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.