Youthink! The World Bank's blog for youth
Syndicate content

Add new comment

Eau et pauvreté : quel est le lien ?

Liviane Urquiza's picture


De tous les éléments naturels, l'eau est celui qui nous est le plus vital. Sans eau, le corps humain ne peut ni se développer, ni survivre. Mais on ne fait pas que la boire. L'eau est devenue indispensable pour presque tout ce que nous faisons au quotidien. Non seulement pour la cuisine, le nettoyage et l'hygiène, mais aussi pour l'agriculture, pour la production d'énergie hydorélectrique et pour le maintien des écosystèmes indispensables à l'environnement. Sans compter que l'eau est aussi indispensable aux êtres humains qu'elle l'est à toutes les espèces végétales et animales.

Eau et développement

La pénurie en eau potable et le manque d'installations sanitaires de base entravent sérieusement le développement et la croissance économique. Selon un Rapport de UN-Water sur la mise en valeur des ressources en eau (2009), en Afrique, la perte économique globale due au manque d'accès à l'eau potable et à des systèmes d'assainissement de base est estimée à 28,4 milliards de dollars par an, soit à 5 % du PIB.

Avec la croissance rapide de la population, les besoins en eau ont triplé au cours des 50 dernières années. Le développement et la gestion des ressources mondiales en eau sont devenus des défis mondiaux majeurs.

Les habitants des pays les plus pauvres de la planète sont les principales victimes de cette situation. En effet, l'eau non potable et un mauvais assainissement entraînent insalubrité et maladies. Dans les régions isolées, les femmes et les enfants passent souvent plusieurs heures par jour à marcher vers la source la plus proche pour rapporter de l'eau au village. Ce temps passé sur les chemins empêche les jeunes d'aller à l'école. Cette situation les enferme dans un cycle de pauvreté dont les conséquences sont dramatiques.

Savez-vous que dans le monde :

  • 1 personne sur 8 n'a pas accès à l'eau potable.
  • 2,6 milliards d'individus n'ont pas accès à des installations sanitaires de base (toilettes et évacuation des eaux usées).
  • un enfant de moins de 5 ans meurt toutes les 20 secondes d'une maladie qu'il a contractée en utilisant de l'eau insalubre.

Améliorer la gestion des ressources en eau est aujourd'hui devenue une priorité à l'échelle de la planète. De nombreuses infrastructures ont des conséquences catastrophiques sur la qualité de l'eau et sur la es quantités disponibles dans une région donnée. Par exemple, pour fonctionner, de nombreux barrages détournent des rivières au détriment des fermiers et des pêcheurs. Cette situation menace leur source de revenus. Dans les pays en développement, l'agriculture, qui représente en moyenne 11% du PIB, requiert plus de 75% des ressources en eau.

Lorsque l'eau se fait rare, c'est souvent le plus puissant qui fait la loi. Les tensions relatives aux droits d'accès à l'eau alimentent des conflits interfrontaliers dans les régions pauvres en eau.

Quels sont les facteurs qui ont une incidence sur les ressources en eau de la planète ?

La mauvaise gestion

Selon le Rapport mondial sur le développement humain, « la crise de l'eau trouve son origine dans la pauvreté, l'inégalité et des rapports de force inéquitables, ainsi que dans des politiques de gestion de l'eau inadaptées qui en aggravent la rareté ». On estimait en 2006 que 12 % de la population mondiale utilisait 85 % des ressources en eau et que ces 12 % de privilégiés vivaient dans les pays industrialisés.

Pollution et dégradation de la qualité

En raison des croissances démographique et économique, la pollution grandissante menace la qualité de l'eau de nombreux lacs, rivières, estuaires et nappes phréatiques du monde. La santé publique, les productions agricoles et industrielles, les systèmes écologiques ainsi que la biodiversité s'en trouvent considérablement menacés. La majorité des problèmes liés à la qualité de l'eau sont le résultat d'une pollution due à l'activité humaine.

Les changements climatiques

Les changements climatiques auront à l'avenir un réel impact sur les ressources en eau. Les précipitations seront peut-être plus irrégulières, augmentant ainsi la fréquence des sécheresses et des inondations dans de nombreuses régions du monde, notamment en Afrique. Des hausses de températures entraîneront la fonte des glaciers. Les changements climatiques affecteront également les nappes phréatiques des littoraux et la qualité de l'eau. Tous ces facteurs auront des conséquences majeures sur les secteurs qui dépendent des ressources en eau, comme la distribution en eau urbaine et rurale, l'agriculture, l'énergie, l'industrie, le secteur minier, l'élevage, la pêche et l'environnement.

Extraction à outrance

Les nappes phréatiques constituent la majeure partie des réserves en eau douce accessibles du globe. Elles alimentent quotidiennement des millions d'exploitations agricoles, environ deux milliards de citadins et de ruraux ainsi que la nature via ses innombrables sources et zones humides. De nos jours, la qualité et la quantité d'eau des nappes phréatiques se détériorent en raison de l'utilisation de nouveaux systèmes de forage et de pompage à faible prix. De nombreuses personnes, en particulier dans les régions arides de la planète, pompent à outrance l'eau des nappes phréatiques sans que ces pratiques soient réellement encadrées par des réglementations.

Que peut-on faire ?

Collecte de l'eau de pluie

La collecte et le stockage des eaux de pluie s'avèrent efficaces dans les régions arides et semi-arides du globe pour compléter l'irrigation des cultures ou alimenter les populations en eau pour la consommation humaine, les besoins domestiques ainsi que pour le bétail.

Conservation

La méthode la plus élémentaire pour protéger les ressources en eau de la planète est d'en réduire la consommation, notamment en réutilisant l'eau de cuisson des légumes pour arroser des plantes ou un potager, et pour ce qui est de l'eau savonneuse (bain, douche) vous pouvez la réutiliser pour laver du linge sale, etc.

Pour en savoir plus sur l'eau et ses enjeux pour le développement mondial, vous pouvez consulter la fiche thématique de la Banque mondiale, ainsi que les sites suivants :
- site de l'UNESCO,
- site de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture)
- site de la Journée mondiale de l'eau.

La vidéo ci-dessous raconte l'histoire de Louise Anagovi et de sa communauté – dans le village de Woukpokpoe au Bénin – dont la vie a changé grâce à un programme de construction d'infrastructures qui a bénéficié à 800 villages :