Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Canada

Lutte contre la corruption : les enfants deviennent acteurs du changement en Amérique latine

Ledda Macera's picture
Cette page en : English | العربية | Español
Dans les pays en développement, on considère en général les enfants uniquement comme des victimes impuissantes de la pauvreté, de la faim et des inégalités sociales. Or, les jeunes peuvent aussi être un puissant moteur de changement. Lorsque, à l'école ou par d’autres moyens de communication sociale, on sensibilise les enfants à la prévention des maladies et aux pratiques d'hygiène, ces informations sont ensuite relayées auprès des parents, des familles, voire des communautés, et on favorise ainsi des évolutions positives allant du bas vers le haut. Par chance, cette piste de réflexion devient populaire chez les spécialistes du développement…
 
 © Curt Carnemark / World Bank
Une élève de primaire au Mexique. Photo : © Curt Carnemark / Banque mondiale

5 choses à savoir sur le Sommet de la jeunesse du Groupe Banque mondiale 2014

Gezime Christian's picture

L’édition 2014 du Sommet de la jeunesse du Groupe Banque mondiale n'est pas qu’une conférence parmi d’autres. Cet événement marque le début d’un mouvement collectif à l'échelle mondiale.

Suivez le Sommet de la jeunesse en ligne, le jeudi 7 octobre : la session du matin sera retransmise en direct sur Banque mondiale Live (en anglais uniquement). Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir un email de rappel avant que l’événement ne commence : http://live.worldbank.org/wbg-youth-summit-2014

Des solutions efficaces pour permettre aux adolescentes de prendre leur destin en main

Bassam Sebti's picture
Cette page en : English | 中文 | Español | العربية
 Dana Smillie / World Bank

La scène se déroule au Yémen. Lorsqu’elle est rentrée de l’école ce jour-là, Laila était loin d’imaginer la surprise que lui réservait son père : un mari, de surcroît bien plus âgé qu’elle.

Comment passer de l'idée au marché ?

Ravi Kumar's picture
Cette page en : English | العربية
               
Kate Kiguru, de 26 años, visitó el Banco Mundial con el fin de promover y recaudar fondos para Akida, una aplicación móvil diseñada para verificar la asistencia del personal en las grandes organizaciones. Kate Kiguru

Dans le petit village du Kenya où elle a grandi, Kate Kiguru a été élevée comme un garçon, pour des raisons qui tiennent plus aux circonstances qu’à un choix délibéré.

Kate est la cadette d'une famille de quatre filles. Ses parents ont d'abord eu des jumelles. Comme sa mère devait s'occuper de ses sœurs, elle a passé la majorité de son enfance avec son père. « C'est la raison pour laquelle travailler dans un milieu masculin ne me pose aucun problème », m'a-t-elle expliqué jeudi dernier à Washington, alors qu’elle s’apprêtait à exposer son projet de start-up à des investisseurs et des conseillers.

Kate, 26 ans, se trouvait au siège de la Banque mondiale pour lever des fonds au profit d’Akida, une application mobile pour le contrôle de la présence du personnel dans les grandes organisations. Elle était invitée par infoDev, un programme multidonateurs du Groupe de la Banque mondiale dont l'objectif est d'appuyer l'entrepreneuriat afin de susciter une croissance inclusive et durable et de doper l'emploi dans les pays en développement.

Coopératives et développement : un secret de Polichinelle

Liviane Urquiza's picture

coopératives et jeunes leaders du développement

Saviez-vous que les coopératives à l'échelle mondiale c'est près d'un milliard de membres et 100 millions d'emplois ? (source : Alliance coopérative internationale)

C'est aussi un soutien majeur pour des travailleurs vulnérables, notamment des femmes, à qui elles offrent des opportunités de s'exprimer, de se faire entendre, de se protéger contre un ensemble de risques et d'investir dans des projets qui profiteront à leur communauté.

Les coopératives sont en effet un acteur clé du développement social et économique à travers le monde. Et pourtant il semble que peu de gens connaissent leur fonctionnement et leur rôle.

On entend beaucoup parler du rôle que jouent les gouvernements, le secteur privé, les institutions internationales, les ONG (Organisations non-gouvernementales), les associations et les fondations… mais pourquoi ne parle-t-on jamais des coopératives ? Il est grand temps de changer ça, et c'est ce qu'a voulu faire l'ONU en décrétant que 2012 serait l'Année internationale des coopératives.