Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Réfugiés

Témoignages : l’accès à l'eau dans les camps de réfugiés de Kakuma

Vestine Umubyeyi's picture

L'eau des réfugiés de Kakuma
L'eau, c'est la vie. Tout le monde dépend de l'eau, les réfugiés de Kakuma aussi. Dans un environnement désertique, sans aucune source d'eau directe, et sans pouvoir se fier aux saisons pour espérer un peu de pluie, les habitants de Kakuma (locaux et réfugiés) ont beaucoup de mal à obtenir l’eau dont ils ont besoin pour vivre. L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) en partenariat avec la Fédération luthérienne mondiale (LWF) vient en aide à la population en tentant d’apporter des solutions pour créer des points d’eau, mettre en place des systèmes d’assainissement et d’hygiène pour assurer la bonne santé des habitants.

Quand on trouve une solution…

Le camp de réfugiés de Kakuma

Vestine Umubyeyi's picture

Témoignage : camps de réfugiés de Kakuma
Au nord du Kenya, dans la ville de Kakuma (dont le nom signifie « nulle part » en Swahili), se trouve un camp de réfugiés abritant plus de dix nationalités différentes (Somalie, Soudan, Rwanda, Éthiopie, Ouganda, etc.), sans oublier les habitants locaux qu’on appelle les Turkana.

Vous arrivez à imaginer un peu à quoi peut ressembler la vie dans un camp de réfugiés ?