Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Développement social

Au cœur des bidonvilles, des talents qui ne demandent qu'à éclore

Liviane Urquiza's picture
Cette page en : English | العربية

Transformer les bidonvilles de l’intérieur
Des enfants du centre Mukuru Talent Development laissent s’exprimer leur créativité dans le bidonville de Lunga Lunga au Kenya.

De Bombay à Manille en passant par les favelas de Rio, plus d’un milliard de personnes vivraient actuellement dans les bidonvilles. D’après ONU Habitat, ce nombre devrait s’élever à plus de 2 milliards d’ici 2030.

Sans toit et sans murs solides, sans accès à de l’eau propre ni à des toilettes, les conditions de vie dans les bidonvilles sont insalubres et dangereuses. Sachant qu’environ 70 % des habitants des bidonvilles ont moins de 30 ans, l’avenir des bidonvilles est entre les mains des jeunes générations. De quoi ont-elles besoin pour inverser la tendance et améliorer le quotidien des habitants ?

Les filles et les nouvelles technologies, un tandem de choc pour le développement

Liviane Urquiza's picture
Cette page en : English | العربية | Español

Une jeune femme travaille sur un ordinateur à Tunis
Une jeune femme travaille sur un ordinateur à Tunis. 
Photo: Arne Hoel / Banque mondiale

« Les filles qui programment ne sont pas seulement des geeks au féminin, ce sont des pionnières. Grâce à elle, les chances de créer des outils innovants pour bâtir un monde meilleur sont multipliées par deux ! » Ces mots sont ceux de mon amie Julie, elle-même développeuse web, féministe convaincue et militante à ses heures. Elle compte plusieurs expériences de bénévolat en Afrique où elle a travaillé comme formatrice en informatique, essentiellement avec des publics féminins.

Si vous lisez ce blog, cela veut dire que vous savez utiliser un ordinateur ou tout autre appareil connecté à Internet (peut-être un smartphone ?). Et ce qui est fascinant, c’est que vous pourriez être n’importe qui : garçon/fille, riche/pauvre... le Web est chaque jour accessible à des milliers de nouveaux utilisateurs, et pas seulement dans les populations les plus aisées.

Les jeunes africains et le travail dans le secteur informel

Ravi Kumar's picture

Disponible en : English, Español

Youth Forum à Abuja, Nigeria. Photo: Bamidele Emmanuel Oladokun / Banque mondiale
Forum jeunesse, Abuja, Nigeria.
Photo : Bamidele Emmanuel Oladokun / Banque mondiale

En 2011, les chefs d’État et de gouvernement africains se sont rencontrés à Malabo, en Guinée équatoriale, pour un Sommet de l’Union africaine dont le thème était consacré à la place des jeunes dans la perspective d’un développement durable. L’objectif principal de la réunion était de discuter de la jeunesse africaine, dont la croissance est plus rapide que celle de n’importe quel autre continent. En effet, l’Afrique compte plus de 200 millions de personnes ayant entre 15 et 24 ans.

« L’Afrique est le continent le plus jeune du monde. La jeunesse africaine est importante non seulement pour l’Afrique, mais pour le monde entier », indique Shantayanan Devarajan, économiste en chef à la Banque mondiale chargé de la Région Afrique. Et d’ajouter que les jeunes sont généralement ceux qui mènent l’innovation et qu’ils représentent une source de main-d’œuvre pour n’importe quelle économie.

Brésil : donner leur chance aux musiciennes en herbe

Maria Cristina Gallegos's picture

L'apprentissage de la musique contre la violence et en faveur de la participation sociale des jeunes filles

Dans la région pauvre du Nordeste au Brésil, l'État de Rio Grande do Norte possède un véritable trésor  l'Orchestre philharmonique de São Tomé, qui vibre au rythme d'une jeunesse pleine de talent.

Les filles ont le pouvoir de changer le monde

Liviane Urquiza's picture

L'inclusion des filles dans les politiques de développement peut changer le monde

« J'ai douze ans et je peux permettre à ma communauté de sortir de la pauvreté. J'ai peut-être même le pouvoir de changer le monde ».

Ces mots pourraient sortir de la bouche de n'importe quelle petite fille vivant dans un pays en développement. Et pour cause, ces jeunes filles représentent un potentiel de progrès économique et social énorme pour beaucoup de pays qui ne savent pas les valoriser.

Eh oui ! Figurez-vous que la force qui pourrait bien permettre de vaincre à la fois la pauvreté, la famine et les maladies, ce n'est pas Internet, ce ne sont pas les gouvernements ou les ONG, ce n'est pas non plus l'argent...

... ce sont 50 millions de jeunes filles de 12 ans.

Les diplômées et le marché du travail en Jordanie

James Martone's picture

Emploi des jeunes en Jordanie

En Jordanie, les jeunes femmes diplômées ont de meilleures chances de trouver un emploi grâce à un programme de tickets qui leur sert de tremplin. Comment ça marche ?