Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Être handicapé ce n’est pas être incapable

Maria Cristina Gallegos's picture

Le handicap n'a pas empêché Prudence de s'engager

Vous connaissez sans doute Amadou et Mariam, le couple de musiciens et chanteurs maliens qui ont rencontré un grand succès avec leur tube « Je pense à toi » malgré leur handicap -- ils sont tous les deux aveugles, comme Stevie Wonder et Ray Charles.

Nombreux sont les artistes qui ont prouvé que le handicap n'empêche pas d'accomplir de grandes choses. Le slameur Grand Corps Malade, le chanteur Beken, ou encore le comédien Djamel Debbouze, tous sont handicapés, et tous sont devenus de véritables stars. 

Ces personnalités ont au moins une chose en commun : elles sont là pour nous rappeler que la différence, c'est surtout dans la tête, et que, même si la vie ne nous fait pas de cadeau, rien n'est impossible tant que l'on est déterminé à aller de l'avant.

L'histoire de Prudence

Prudence Mabhena, la jeune chanteuse zimbabwéenne qui a reçu un Oscar pour le film « Music by Prudence » en 2010, est atteinte d'arthrogrypose depuis la naissance, une maladie rare qui déforme ses articulations.

Ses parents l'ont abandonnée quand elle était enfant, par crainte que sa « différence » ne soit le résultat d'une malédiction qui pourrait mettre sa famille en danger.

Ils ont laissé Prudence chez sa grand-mère, une paysanne qui travaillait toute la journée dans les champs, en portant la petite fille sur son dos. Elle chantait beaucoup et c'est de là que Prudence a appris à chanter.

À 7 ans, Prudence a reçu une bourse scolaire qui lui a permis d'aller étudier au Centre King George VI pour enfants handicapés physiques (KG6), un établissement financé par des donateurs du monde entier. L'école a changé sa vie. Elle est devenue la chanteuse principale de Liyana, un groupe de musique qui mélange un style contemporain à des rythmes africains traditionnels et dont tous les musiciens sont de jeunes handicapés.

Sa vie ─aujourd'hui portée à l'écran (voir la bande-annonce en anglais) ─est une source d'inspiration pour beaucoup.  

Prudence est un exemple concret de ce que peut accomplir une jeune handicapée qui parvient à franchir tous les obstacles, à briser les préjugés et qui participe au changement de sa communauté et de son pays.

Mais son destin n'est pas celui de tous les jeunes handicapés. La plupart d'entre eux doivent toujours lutter au quotidien pour être entendu dans beaucoup de pays, et particulièrement dans les pays en développement où il existe peu d'opportunités pour les personnes vivant avec un handicap.

Selon un récent rapport réalisé conjointement par l'OMS et la Banque mondiale, plus de 785 millions de personnes dans le monde vivent avec un handicap. Au total ce chiffre est sans doute beaucoup plus élevé car beaucoup d'enfants handicapés ne sont pas recensés dans les données démographiques du fait qu'ils ne vont pas à l'école et ne sont souvent inscrits nulle part, sur aucun registre.

Les experts affirment que la prise en compte des jeunes handicapés est un enjeu décisif pour le développement. Pourquoi ? Parce que la pauvreté est un facteur important d'apparition de handicap, et les personnes en situation de handicap sont davantage défavorisées au plan socioéconomique et risquent donc de tomber plus facilement dans la pauvreté. Il faut rompre ce cercle vicieux.

Pour commencer il est indispensable de favoriser la participation des personnes handicapées dans la vie de leur communauté et dans les prises de décisions. C'est ce que les Nations Unies appellent la réadaptation à base communautaire (RBC).

Que fait la communauté internationale ?

Au cours des dernières années, la Banque mondiale, les Nations Unies et leurs partenaires ont accordé une place de plus en plus importante à l'intégration des problématiques liées au handicap dans les programmes de réduction de la pauvreté... Voir la fiche thématique sur le Handicap

Que peuvent faire les jeunes handicapés ?

Prudence dit que les jeunes du Zimbabwé travaillent actuellement sur des projets qui leur permettent de gagner leur vie plutôt que d'attendre de l'aide et des dons de la part du Gouvernement. Ils utilisent aussi leur talent pour attirer des touristes dans le pays, ce qui génère une source de croissance économique. Elle explique que son école prévoit de lancer une campagne d'information en 2012 pour une éducation de qualité pour tous, enfants handicapés y compris.

Prudence elle-même s'engage pour le changement des mentalités par le biais de sa musique et avec l'objectif de « réussir à faire que le monde accepte le handicap et inclut les personnes handicapées dans ses projets, par exemple, en établissant pour de bon le fait que tous les lieux de vie, de travail et de services doivent être rendus accessibles, et que les personnes handicapées ont droit à une éducation de qualité, à la liberté et à la dignité dont doivent pouvoir jouir tous les êtres humains ».

Les jeunes handicapés peuvent prendre part à la lutte contre la pauvreté en participant à des évènements, en améliorant la compréhension du handicap par les membres de leur communauté, en diffusant des informations sur les droits des personnes handicapées et en participant aux processus qui influencent les décisions politiques.

« Nous voulions enseigner au monde que le handicap n'est pas synonyme d'incompétence, explique Prudence. Après la diffusion du documentaire et les discours que j'ai prononcés, des situations difficiles se sont améliorées. »

L'engagement et la participation des jeunes jouent un rôle essentiel pour éliminer les préjugés et la discrimination, pour agir contre le manque d'accessibilité des transports et des bâtiments et d'autres défis importants auxquels les handicapés sont confrontés. C'est en se faisant entendre que les jeunes handicapés pourront jouer pleinement leur rôle et participer au développement de leur pays.

Commentaires

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires