Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Des jeunes passionnés par les questions politiques ? Ils sont plus nombreux que vous ne le croyez...

Liviane Urquiza's picture

Certains préjugés sont universels. Que ce soit en Europe, en Amérique latine, en Asie de l'Est ou du Sud, en ville ou en rase campagne, à peu près partout où je suis allée, j'ai entendu des jeunes m’expliquer pourquoi ils préfèrent se tenir à distance de la politique : soit parce qu’ils trouvent les débats politiques ennuyeux, soit parce qu'ils sont convaincus que tous les politiciens sont véreux. De mon côté je m’interroge (pas vous ?) : dans quelle société vivrait-on s’il n’y avait pas de règles communes ni de responsables politiques pour établir ces règles ? Réfléchissez-y le temps de lire ce billet.

« Faire de la politique », ça n'est pas seulement s'asseoir derrière un bureau, écrire des rapports et discuter avec des bureaucrates. Il s'agit avant tout d'essayer de faire progresser les choses, de générer des changements positifs et concrets pour l’ensemble de la société.

Le mois dernier, la Banque mondiale a invité sept jeunes professionnels d'Afrique et d'Amérique latine (des leaders dans leurs secteurs d'activité respectifs) à participer à l'édition 2014 du Sommet des jeunes professionnels (YPS) à Bruxelles. Cet événement, organisé par le German Marshall Fund of the United States (GMF), a pour objectif de donner une opportunité à la « nouvelle génération de leaders » de rencontrer des personnalités influentes et des décideurs de premier plan afin d'apprendre de leur expérience.

Les sept invités de la Banque ont ainsi pu rejoindre un groupe de 90 jeunes professionnels aux destins prometteurs, originaires d'Europe, d'Amérique du Nord et du Sud, d'Afrique et d'Asie, rassemblés par le GMF et ses partenaires (notamment la Banque mondiale) pour débattre des défis liés à l'élaboration de politiques susceptibles de générer des changements réels et profonds.


Sommet des jeunes professionnels 2014 - Organisé à Bruxelles par le German Marshall Fund of the United States
Les 7 invités de la Banque mondiale en compagnie des membres de l'équipe de Bruxelles.

Invitée à animer une réunion consacrée à l'inclusion en tant que politique étrangère intelligente, Andrea Azevado, l'une des jeunes professionnelles conviées par la Banque mondiale, a profité de cette occasion pour souligner à quel point il est important que les mesures de lutte contre la pauvreté tiennent compte des groupes vulnérables, parmi lesquels les handicapés, les membres de la communauté LGBT et les femmes. L'importance des droits des handicapés a été approfondie par Medi Ssengooba au cours d'un débat portant sur les questions prioritaires pour les dirigeants de demain. 

Les cinq autres invités de la Banque (Chikondi Precious Chabvuta, David Riveros García, Christopher Chakwana, Amanda Ngwenya et Adiam Hagos Hailemicheal) ont également alimenté le débat en abordant leurs perspectives en matière de développement. Il a notamment été question de la nécessité pour la communauté internationale de lutter contre les effets sur les pays en développement des gaz à effet de serre émis par les pays riches, et de veiller à ce que les mesures en faveur du développement durable (comme la plantation d'arbres) ne soient pas prises au détriment de la production alimentaire dans les pays en développement. Pour en savoir plus sur les sept invités, consultez cette page (a).

En dehors du sommet YPS, les sept invités ont participé à une réunion avec des représentants d'organisations de jeunesse européennes ainsi que des responsables de l'Union européenne et des Nations Unies qui travaillent sur des questions en rapport avec la jeunesse. Au cours de cette table ronde, ils ont abordé le rôle que les jeunes peuvent jouer pour mettre fin à l'extrême pauvreté et favoriser une prospérité partagée. Adiam Hagos Hailemicheal, un jeune professionnel éthiopien, résume de la façon suivante la principale conclusion de cette discussion : « Il est de la responsabilité des jeunes d'aujourd'hui de mettre à fin à la pauvreté au cours des 15 prochaines années. C'est nous qui allons diriger les pays et les grands organismes mondiaux sur la voie de la réalisation des objectifs de développement, ceux qui définissent le destin du monde. […] La réalisation de ces objectifs dépend énormément de la capacité de notre génération à changer les choses. »

Ces jeunes constituent une véritable source d'inspiration, et les réunions auxquelles ils ont participé, non seulement à Bruxelles, mais aussi à Washington le 10 avril et à Tunis le 1er avril pourraient se traduire par un élan d'espoir pour l'avenir. Qu'ils plaident en faveur d'un meilleur accès à l'éducation, de l'égalité hommes-femmes ou de questions environnementales, tous ces futurs décideurs, qui jouent déjà un rôle déterminant pour faire changer les choses, contribuent à trouver des solutions pour lutter contre les inégalités et favoriser la prospérité partagée.

« Ces jeunes dirigeants sont une source d'inspiration, et collaborer avec eux aujourd'hui est essentiel pour atteindre le double objectif de la Banque mondiale : mettre fin à l'extrême pauvreté à l'horizon 2030 et favoriser une prospérité partagée », a déclaré Massimiliano Paolucci, directeur du bureau de la Banque mondiale à Bruxelles (a).

Et maintenant, laissez-moi vous poser une question : quelle sera VOTRE contribution ? Pour quelle cause vous engagerez-vous ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous et partagez votre vision de ce que doit être l’engagement politique pour réussir à mettre fin à la pauvreté dans le monde.

Vous pouvez aussi prendre part à la discussion sur Twitter, par ex :
#Agissons: je m’engage pour ___(à vous de nous dire !)___ 


En savoir plus sur ces jeunes décideurs qui s'attaquent aux grands défis mondiaux :
Quatre jeunes décideurs se réunissent à Washington pour agir contre la pauvreté
YPS 2013 : Un plongeon au cœur des politiques de développement

Commentaires

Soumis par PAKPAM Essomana le

Quelle sont les condition a remplir pour espérer être inviter au Sommet des jeunes professionnels (YPS)

Bonjour ! Je viens de transmettre votre question à l'équipe concernée. J'espère pouvoir vous apporter une réponse rapidement.  

Soumis par Ivan KOUOHAM le

Bonjour, Moi également j'aimerais savoir comment faire pour être invité au Sommet des jeunes professionnels (YPS).

L'équipe qui accueille les jeunes professionnels pour le YPS à Bruxelles réfléchit actuellement aux modalités de participation pour l'année prochaine. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dès que nous en saurons plus !

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires