Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Les jeunes cherchent des solutions pour créer des emplois

Ravi Kumar's picture

Le chômage est l'un des défis majeurs qui se posent à la jeunesse mondiale

Hier, juste avant midi, une jeune Africaine a interpellé les experts qui s'étaient réunis au siège du Groupe de la Banque mondiale. Elle voulait connaître les options possibles pour améliorer l’accès à l’électricité des étudiants d’Afrique, afin qu’ils puissent étudier et faire leurs devoirs, même après le coucher du soleil (a).

Beaucoup de jeunes adultes comme elle avaient fait le déplacement jusqu'à Washington pour participer au « Sommet de la jeunesse » (a) organisé par le programme des Junior Professional Associates de la Banque mondiale en collaboration avec d’autres départements de l'institution. Le thème retenu, « La jeunesse et l’entrepreneuriat : cultiver un esprit d’innovation pour pallier au chômage des jeunes dans le monde », a donné lieu à des débats passionnants. Dans la salle de conférence pleine à craquer, les idées ont fusé autour des trois grandes questions abordées : l’emploi des jeunes, l’éducation et l’impact des nouveaux modes de communication (réseaux sociaux et technologies) sur les sociétés en développement.

Actuellement, sur 1,2 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans que compte notre planète, 75 millions sont sans emploi. On comprend bien l’importance de ce défi pour la jeunesse. Toute la journée, des intervenants venus témoigner de la situation dans leur région ont pu discuter avec des experts, afin de faire émerger des solutions pour générer des emplois et créer les conditions propices à l’entrepreneuriat.

La directrice générale de la Banque mondiale, Sri Mulyani Indrawati, a souligné le rôle des jeunes dans la lutte contre le chômage, à la fois victimes de cette situation et créateurs de solutions. L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse, Ahmad Alhendawi, a tenu à souligner qu’il ne s’agissait pas seulement de chercher des emplois mais aussi de les inventer. (Voir infographie "Des emplois pour les jeunes : à la recherche de solutions nouvelles").

Vous pouvez consulter l’archive (a) du tchat en direct organisé pendant le Sommet ou retrouver les échanges sur Twitter, hashtag #wbgyouthsummit.

Bien sûr, personne ne prétend pouvoir résoudre des problèmes aussi complexes en une journée. C'est pourquoi nous vous proposons de poursuivre la discussion ici, dans les commentaires : envoyez-nous vos idées sur les solutions qui permettront de créer des emplois et des débouchés pour les jeunes.

Pour en savoir plus sur l'action de la Banque mondiale en faveur de l'emploi des jeunes, retrouvez tous les articles et documents de projets disponibles en français en cliquant ici

Commentaires

Soumis par Kongo Roland Bris le

Je pense sérieusement que dire qu'il n'y a que 75 millions des jeunes de moins de 25 ans qui n'ont pas d'emploi sur 1,2 milliards dans le monde est complètement faux, cela équivaut à dire qu'il y a le plein emploi partout ce qui n'est pas le constat sur le terrain. Car si je vous suis bien, vous dites que seul moins de 10% des jeunes de 15-24 sont sans emploi, autrement dit 90% ont un emploi. J'aimerai bien savoir de quand date cette étude et comment elle a été menée. Parce que si vous vous êtes contentés des chiffres fournis par les gouvernements et non sur une enquête indépendante, vous conviendrez avec moi que beaucoup de gouvernements ne donnent jamais des chiffres exactes.

Merci pour cette demande de précision. Les données recueillies par l'Organisation mondiale du travail indiquent qu'environ 12,4 % des jeunes dans le monde sont au chômage, mais il est évident que chaque région fait face à des défis différents. Pour être encore plus précis, voici les chiffres du chômage des jeunes dans les principales régions en développement en 2012 (disponibles dans le rapport "Tendances mondiales de l'emploi des jeunes 2013", p. 80) : 
- Moyen-Orient : 28,3 % 
- Afrique du Nord : 23,7 %
- Asie de l’Est : 9,5 %
- Asie du Sud : 9,3 %
- Amérique latine : 12,9 %
- Afrique subsaharienne : 11,8 %

Au-delà des chiffres, qui ne sont que des indicateurs offrant un aperçu de la situation, la réalité du chômage est particulièrement alarmante parce qu'elle concerne en premier lieu les jeunes des couches les plus défavorisées, et accentue donc les risques pour ces populations d'être prises au piège dans un cercle vicieux pauvreté > chômage > pauvreté.  

Soumis par MELI PYALO le

Il est possible de creer des multitude d'emploi pour les jeunes en Afrique. Mais cela doit se faire par secteur. Par exemple moi je suis du secteur maritime si je pouvais etre financer par des institutions telles que la banque mondiale, en partenariat avec des universites europeennes je delocaliserais des universites europennes dans mon pays le Togo qui vont se charger d' assurer la formation des acteurs maritimes, Tels que les marins, Les inspecteurs du portstate et flagstate,les juristes maritimes. Cela permet non seulement la fuite de cerveau mais egalement de donner du boulot dans le domaine de l'education, dans le domaine agricole on relance la production de cacao on fait revenir les usines d'avant ainsi de suite.

Soumis par ONG Anoudêh le

Nous sommes une ONG de jeunes ivoiriens conscients de ce que la solution au chômage est un puzzle dont chacune des pièces se trouve en possession de chaque jeune qui se retrouve sans emploi. Mais comment réunir ses pièces et ainsi reconstituer ce puzzle? Il faudrait que chaque jeune décide aujourd'hui d'aller vers l'autre et ainsi de se mettre ensemble, chacun apportant sa compétence acquise, et fusionner nos pièces en vue de reconstituer ce puzzle gigantesque qui est la solution au chômage. Aujourd'hui, face au manque d'emploi, il faut créer des emplois, il ne s'agit pas de le faire tout seul, mais de collaborer (co-working), de coopérer pour entreprendre, pour auto-financer (crowdfunding) nos projets communs. Jeunesse africaine, notre avenir ne dépend que de nous.Montrons à nos aînés, à nos dirigeants qu'autant qu'ils ont compté sur la jeunesse pour les élire à la tête de nos états, ils peuvent aussi compter sur nous pour trouver une solution au chômage que nous vivons. Agissons ! Anoudêh !https://www.facebook.com/ongAnoudeh

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires