Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Global Festa à Tokyo : les jeunes font part de leurs idées sur l’environnement et la lutte contre la pauvreté

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

Par un après-midi de dimanche pluvieux, des jeunes gens se sont réunis près du stand de la Banque mondiale au festival 2012 Global Festa de Tokyo, dans le parc Hibiya. Ils ont émis des idées sur la façon de mettre fin à la pauvreté dans le monde, en ajoutant une carte postale aux quelques centaines qui émaillaient déjà un mur de l’exposition.

Ces cartes postales font partie d’une discussion mondiale lancée en septembre par la Banque mondiale qui porte entre autres sur les questions suivantes : « Quelles solutions pour mettre fin à pauvreté ? » ou « Quelles solutions pour que l’éducation pour tous devienne une réalité ? ».

Destiné à approfondir les connaissances des jeunes sur les questions de développement international et les y sensibiliser davantage, le festival annuel japonais de Global Festa (en anglais) comptait de nombreux stands, dont celui de la Banque mondiale. L’édition de cette année s’est déroulée peu avant la venue à Tokyo de dirigeants et d’experts en développement dans le cadre des Assemblées annuelles 2012 du Fonds monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale.

Global Festa 2012 avait pour thème cette année : Think Global, Think Green, Change the World, Make the Future (« Penser l’écologie à l’échelle mondiale, changer le monde, bâtir l’avenir).

« Je recycle et j’utilise des véhicules électroniques », déclare Masumi Ito, une lycéenne de 14 ans, pour décrire son engagement quotidien en faveur de l’environnement.

Avec plus de 100 stands d'exposition, la plupart occupés par des organisations non gouvernementales, le parc bruissait d’énergie et d’informations. Masaki Matsukawa, diplômé de l’université de Tokyo, dit mieux maîtriser les questions de développement et avoir pris plaisir à tenir bénévolement le stand de la Banque mondiale, en rencontrant des centaines de visiteurs.

Au centre du parc d’exposition, de nombreux messages écrits sur des cœurs en papier ont été laissés à l’intention des victimes du tremblement de terre et du tsunami de 2011, au Japon.

Samedi 6 octobre, le gouvernement japonais et le Groupe de la Banque mondiale ont co-organisé un événement en plein air intitulé 21st Century International Cooperation: World Bank and Japan (« Coopération internationale au XXIe siècle : Banque mondiale et Japon »), qui a présenté des idées sur la nature de la coopération internationale et l’implication d'acteurs comme la Banque mondiale dans le développement international.

À cette occasion, la photojournaliste Natsuki Yasuda a montré ses photos de Tohoku, une zone touchée par le séisme de mars 2011. Cette présentation a été suivie d’une table ronde qui a évoqué les différentes possibilités de travailler avec de grandes institutions comme la Banque mondiale lorsque l’on est jeune.

L’Agence adventiste du développement et de l’aide humanitaire (Adventist Development and Relief Agency ou ADRA), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Banque de développement asiatique (BAD) ont pris part à ces discussions.

Selon le ministère japonais des Affaires étrangères, l’un des organisateurs du festival, Global Festa avait attiré plus de 100 000 visiteurs l’an dernier.

Et vous, comment vous informez-vous sur le développement international et les questions environnementales ? Réagissez en nous laissant vos commentaires ci-dessous !

 

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires