Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Quel est le lien entre la jeunesse, l'ouverture des gouvernements et le développement ?

Felipe Estefan's picture
Cette page en : English | Español | العربية

Pourcentage de jeunes exprimant le souhait que leur gouvernement soit plus ouvert. 
Source :  Global Opening Government Survey


La période de l’Histoire que nous traversons ne ressemble à aucune autre auparavant.
 
Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’échanger des connaissances et des compétences d’un bout à l’autre de la Terre. Et chaque échange ne nécessite pas plus de quelques secondes grâce à des outils qui sont, d’un jour à l’autre, à la fois plus sophistiqués et plus accessibles à tous.
 
Maillon clé de cette nouvelle ère, les jeunes n’ont jamais été aussi nombreux : avec 1,2 milliard d’individus âgés entre 15 et 24 ans.
 
Les chiffres à travers le monde sont impressionnants. La proportion de jeunes au Moyen-Orient est aujourd’hui plus importante que jamais, avec presque 100 millions de personnes entre 15 et 29 ans, soit environ 30 % de la population. On estime que le Nigeria, un pays où les jeunes représentent plus de la moitié de la population, comptera près de 1 milliard de jeunes d’ici 2100.
 
C’est bien pour cette raison que, lorsqu'on parle de mettre fin à la pauvreté extrême dans le monde, il est indispensable d’inclure les jeunes dans le débat. On estime que 90 % des jeunes  vivent aujourd’hui dans les pays en développement, parmi lesquels 225 millions sont inactifs – sans formation, sans éducation et sans travail.
 
En matière de développement, les jeunes ont un rôle fondamental à jouer avec des conséquences sur notre avenir à tous. Heureusement, avec l’accès aux technologies de l’information et de la communication, les jeunes sont mieux équipés que jamais pour prendre leur destin en main.

L’utilisation du téléphone mobile a grimpé en flèche dans le monde. En Colombie, par exemple, on compte plus de téléphones mobiles que de citoyens dans tout le pays. C’est aussi le cas en Estonie, à Hong Kong et en Tunisie.
 
Bien que la technologie ne soit pas la réponse à tout, sa prévalence a contribué à un dialogue plus fluide entre les citoyens et leurs gouvernements de manière à ce que ceux-ci répondent mieux aux besoins et aux intérêts de tous, minorités incluses.
 
L’Open Governance (ou « gouvernance ouverte ») – dont les principes clés sont la transparence et la participation citoyenne – vise à mettre en place un contexte favorable afin que les populations, et en particulier les jeunes, puissent pleinement participer aux prises de décision de leurs gouvernements.
 
Il ressort de l’enquête mondiale sur l’« ouverture des gouvernements » (Global Opening Government Survey) que les jeunes souhaitent clairement plus d’ouverture de la part des responsables politiques et des institutions publiques.
 
Sans la participation active et l’inclusion des jeunes dans les procédures gouvernementales, cela n’aurait pas de sens de parler de « gouvernement ouvert ». Par conséquent, si les gouvernements ne s’efforcent pas de mieux rendre compte et d’améliorer leur transparence, les chances que ceux-ci soient efficaces s’en trouvent considérablement réduites.
 
C’est pour cela que nous voulons lancer un débat mondial sur ce que les jeunes peuvent faire pour aider leurs gouvernements à être plus ouverts. Une première conversation a eu lieu le 25 février dernier sur le site de Webcasts (conférences diffusées en direct sur Internet) Banque mondiale Live et nous espérons que vous serez encore plus nombreux à nous rejoindre lors des prochaines sessions, afin de donner votre avis et de partager vos expériences.
 
Aidez-nous à répondre aux questions suivantes : comment les jeunes peuvent-ils aider leurs gouvernements à être plus ouverts ? Comment inciter ces gouvernements à interagir avec leurs jeunes citoyens ? Quels sont les avantages que les uns et les autres pourront en retirer ? Quelles sont les technologies les plus à même d'aider les jeunes à créer des outils contribuant à une meilleure participation citoyenne ? De quels moyens les jeunes ont-ils besoin pour mettre ces outils à l’œuvre ?
 
Si vous voulez participer au débat mondial sur le rôle que les jeunes peuvent jouer pour améliorer la gouvernance, envoyez-nous vos questions ci-dessous en n’oubliant pas d’indiquer votre adresse mail. Nous vous tiendrons informés des prochaines sessions de discussion. Vous pouvez aussi poser vos questions et réagir sur Twitter en suivant le hashtag #opengovnow.
 
On attend vos commentaires !

Commentaires

Soumis par Jeunesse Active pour le Développement (JAD) Yaoundé le
1 - Comment les jeunes peuvent-ils aider leurs gouvernements à être plus ouverts.
> Les jeunes peuvent aider leurs gouvernements en s'informant d'avantage sur ce que font les Gouvernements pour eux et en cas d’insuffisance, proposer des solutions jugées adéquates à leurs problèmes.
> Ils peuvent également adopter des comportements sociaux plus responsables et plus citoyens, notamment en étant plus dynamiques socialement et en étant plus engagé politiquement (pas forcement la politique politicienne). Ils doivent par ailleurs prendre conscience de leurs droits et devoirs civiques et politiques, dans le but de pouvoir mieux formuler leurs requêtes.

2- Comment inciter les gouvernements à interagir avec leurs jeunes citoyens ?
> Pour inciter les gouvernements à interagir avec leurs jeunes citoyens, il faut que les jeunes soit plus convainquant à travers leurs initiatives (via les OSC ou autres) et en communiquant sur leurs actions.
> Ils doivent également impliquer les Gouvernements dans leurs actions et revendiquer, dans un dialogue franc et de manière responsable, le respect de leurs droits. Ceci pourrait passer par des plateformes de communications qui leurs seraient dédiées.

3- Quels sont les avantages les principaux avantages que les uns et les autres pourront en tirer ?
> Les avantages à tirer par les uns et les autres sont les suivants : la paix, la cohésion sociale et un développement participatif et harmonieux des pays.

4- Quelles sont les technologies les plus en même d’aider les jeunes à créer des outils contribuant à une meilleure participation citoyenne ?
> Les technologies les plus en même d’aider les jeunes à créer des outils contribuant à une meilleure participation citoyenne sont (a) les téléphones portables, (b) les réseaux internet et (c) les médias audiovisuels.

5- De quels moyens les jeunes ont-ils besoin pour mettre ces outils à l’œuvre ? Les moyens dont les jeunes ont besoin pour mettre ces outils à l’œuvre sont :
> La possibilité de réagir à une politique ou une décision gouvernementale via un SMS et un numéro vert gratuit, sans risque de se voir poursuivre ;
> La possibilité d’utiliser une ligne verte quasi gratuite pour informer les autres jeunes d’un problème ou d’une opportunité pertinente ;
> L’accès à un financement minimum pour couvrir les charges du volontariat dans les associations de jeunes ;
> les facilités d'accès à ces technologies en milieu urbain et surtout rural (création ou multiplications des télé-centres communautaires pour ce qui est d'internet) et la réduction des coûts d’accès à ces derniers ;
> la création d’émissions interactives mettant au prise les gouvernants et les jeunes, etc.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires