Syndicate content

Genre et parité hommes-femmes

Investir dans les femmes pour dynamiser la croissance dans la région MENA

Lili Mottaghi's picture
Cette page en : English | العربية

Dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), 20 % seulement des femmes en âge de travailler exercent un emploi ou en recherchent un activement. Les femmes ne représentent actuellement que 21 % de la population active et elles contribuent à seulement 18 % du PIB régional (a). Si, au cours de la décennie écoulée, la région MENA était parvenue à résorber l’écart entre les taux d’activité des hommes et des femmes, son taux de croissance aurait été deux fois supérieur, avec, à la clé, un gain d’environ 1 000 milliards de dollars en production cumulée. Or, au contraire, le fossé hommes-femmes sur le marché du travail « traditionnel » s’est étendu au reste de l'économie, et notamment au secteur des nouvelles technologies, où la population féminine est à la traîne en matière d’accessibilité et d’utilisation des services numériques Dans la région MENA, une femme a 9 % de chances en moins qu’un homme de posséder un téléphone portable et 21 % de chances en moins (a) d’utiliser une connexion internet mobile. 

Bienvenue à la génération Y ! Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les jeunes femmes portent le flambeau de la révolution start-up

Tobias Lechtenfeld's picture
Cette page en : English | العربية


L’économie des start-up au Moyen-Orient et en Afrique du Nord est florissante. Les incubateurs et les accélérateurs qui essaiment dans la région, de Beyrouth (a) à Casablanca (a) en passant par Ramallah (a), Gaza (a) ou le Caire (a), acquièrent une reconnaissance au-delà des frontières régionales. Grâce à la plateforme pour la jeunesse de la région MENA, notre équipe observe les nouvelles tendances — et une chose est claire : pour la prochaine révolution, qui n’aura rien à voir avec les précédentes, les femmes seront à la pointe de l’innovation, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle (a). https://gazaskygeeks.comhttp://startup-meter.org/#/

La Taa Marbouta, le secret des Égyptiennes

Nahla Zeitoun's picture
Cette page en : English | العربية


L’année 2017 a été déclarée « année des femmes » en Égypte par le président de la République. À la suite de cette proclamation, le Conseil national des femmes a lancé une campagne de sensibilisation baptisée Taa Marbouta, afin de promouvoir l’émancipation sociale, politique et économique des femmes égyptiennes.

Les Iraquiennes se mobilisent pour reconstruire leur pays

Jocelyne Jabbour's picture
Cette page en : English | العربية


En temps de guerre, les premières victimes sont généralement les femmes et les plus jeunes. Les femmes sont exposées à l’exploitation, aux mauvais traitements, à l’esclavage sexuel et à l’enrôlement de force au sein de groupes armés. Pourtant, celles qui survivent à la violence des conflits voient dans la reconstruction de leur pays une chance d’assumer un rôle de premier plan. Courageuses et déterminées, elles reviennent dans des communautés détruites, pour participer activement à la reconstruction des infrastructures ainsi qu’à la restauration et à l’établissement des traditions, des lois et des coutumes.

“Voir une femme se faire dérober le fruit de son effort m’a poussée à agir”

Ibtissam Alaoui's picture
Cette page en : English | العربية


Le secteur agricole représente l’un des leviers stratégiques de l’économie marocaine. Il génère 40% des emplois dans le pays et emploie actuellement 4 millions de personnes. Environ 85% de la population rurale est employée dans l'agriculture dont 57% sont des femmes. Mais leur accès aux revenus, au foncier et aux marchés reste très limité.

#EmpowerHer : Mettre la technologie et la créativité des jeunes au service de l’autonomisation économique des femmes au Maghreb

Marie Francoise Marie-Nelly's picture
Cette page en : English | العربية


Comme beaucoup de pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, le Maroc et la Tunisie disposent d’un immense réservoir de talents. Morocco and Tunisia have a huge untapped source of human talent.

Du printemps à l’automne arabe : des lendemains qui déchantent pour les femmes

Ibtissam Alaoui's picture
Cette page en : English | العربية
Moroccan Woman protesting - Arne Hoel l World Bank

Divers travaux universitaires et études se sont intéressé à la place des femmes dans la vie publique des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) au lendemain du Printemps arabe. En raison de la part qu’elles y ont prise, les soulèvements de 2011 marquent en effet un tournant majeur dans le rôle politique dévolu aux femmes du monde arabe. Mais ces mouvements, à l’origine laïques et égalitaires, ont aussi libéré des forces conservatrices pendant longtemps réprimées qui rognent les avancées réalisées par les féministes arabes ces dernières décennies.

Malgré leur niveau d’études élevé, les femmes arabes n’ont toujours pas accès à l’emploi

Maha El-Swais's picture
Cette page en : English | العربية


D’après l’édition 2015 du rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes (Global Gender Gap Report), 13 des 15 pays affichant les plus faibles taux de participation des femmes à la vie active se trouvent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (région MENA). Le Yémen affiche le taux le plus bas, suivi par la Syrie, la Jordanie, l’Iran, le Maroc, l’Arabie saoudite, l’Algérie, le Liban, l’Égypte, Oman, la Tunisie, la Mauritanie et la Turquie.

Des paniers et ceintures en perles pour aider les femmes de Djibouti à gagner leur vie

Roger Fillion's picture
Cette page en : English | العربية
Heimo Liendl l Creative Commons

Les murs du bureau de Zahra Youssouf Kayad, secrétaire d’État à la solidarité sociale à Djibouti, sont ornés d’objets artisanaux locaux très colorés. Une photographie montre une femme en train de fabriquer des balais en paille. « Quand je me rends dans d’autres régions du pays, je demande à voir l’artisanat local », explique Mme Kayad, qui supervise la politique nationale de lutte contre la pauvreté.

Pages