Syndicate content

février 2017

Une éducation de qualité pour tous : mieux évaluer les progrès en Afrique francophone

Raja Bentaouet Kattan's picture
Cette page en : English
 
Si des progrès remarquables ont été accomplis sur le plan de la scolarisation, l’accès de tous les élèves à une éducation de qualité constitue encore un défi de grande ampleur pour les pays d’Afrique de l’Ouest. Photo : Ami Vitale / Banque mondiale


L’accès à une éducation de qualité est l’un des instruments les plus efficaces pour réduire la pauvreté et les inégalités. Il est pourtant loin d’être acquis dans de nombreuses régions du monde. Le Programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC) a été conçu pour évaluer les acquis scolaires des élèves en mathématiques et en français, et fournir ainsi des données comparatives internationales qui puissent servir de base au dialogue sur l’action à mener et à la coopération internationale. En 2014, dix pays d’Afrique de l’Ouest francophone se sont soumis à ces tests : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Niger, la République du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo.