Ouédraogo Abdo… (non vérifié)

juin 03, 2020

J'ai lu avec un grand intérêt ton blog et je te félicite pour le travail déjà fait,mes encouragements aussi à persévérer parce que le chemin est encore loin pour éradiquer ce fléau. Je voudrais revenir à cette initiative "BANGRE YA SONMA" où tu appelle à l'instaurer dans le programme scolaire. L'initiative n'est pas mal en soit, mais les jeunes filles élèves ne constituent pas la racine du problème, les parents constituent la racine du problème et c'est à ce niveau il faut trouver des mécanismes adaptés, surtout la sensibilisation. Des exemples sont patents sur le terrain, des jeunes filles en classe d'examen la plupart du temps CM2 du jour au lendemain on la voit pas, après renseignement de l'instituteur on l'a marié puis partir en Côte d'Ivoire dans les plantations, ses cas même sont légion. Dans cette situation la jeune fille a beau simuler BANGRE YA SONMA mais elle n'y peut rien. Donc la source du mal se trouve dans la mentalité des parents et cette mentalité doit vraiment évoluer à travers les sensibilisations( des théâtres forums, des pots audio visuels...). Quand la source du mal est l'anaphabetisme des parents il faut l'attaquer à ce niveau. Pour paraphraser une citation de Thomas Sankara "quand la source du mal est politique le traitement ne peut être que politique". Bon vent.