haeduus (non vérifié)

septembre 05, 2014

Vous faites bien d'introduire ce caveat dans votre post "Nous devons commencer par éviter de proposer des solutions pour un problème dont nous ne comprenons ni tous les tenants ni tous les aboutissants". En effet, ce sont les autorités camerounaises qui ont appelé "émeutes de la faim" les évènements de 2007. La vérité c'est que les jeunes (et il n'y avait que les jeunes) protestaient contre la modification de la Constitution par Paul Biya qui voulait et avait pu enlever la limitation du nombre de mandats pour se présenter aux élections présidentielles. Cela est très bien documentés pat Amnesty International. Par ailleurs, l'inflation annuelle (produits alimentaires et énergie compris) était de 3.4 en 2007 selon WEO IMF et le core inflation devait être bien plus bas encore. Il ne pouvait donc pas s'agir d'un problème de pénurie (il n'y en a jamais eu au Cameroun) ou de hausse des prix. Donc les émeutes de 2007 étaient politiques mais le gouvernement était mal parti si on présentait ainsi ces évènements. D'où la dénomination émeute de la faim. Plus de 140 jeunes (pourquoi seulement des jeunes s'il s'agissait de la faim)sont morts sous les balles de l'armée, les autorités camerounaises reconnaissent 40 seulement. Un seul est déjà un scandale!