mohamed mahmou… (non vérifié)

novembre 27, 2015

Face à une pandémie ou un cataclysme,tous les pays même développés,peuvent être pris au dépourvu au début. Se rappeler le Sras et autres virus ,qui frappent parfois dans des contrées bien outillées pour y faire face; la crise de "la vache folle" qui avait frappé en Europe à un moment donné et entraîné l'abattage de troupeaux entiers et des embargos.Mais la solidarité humaine et la coopération réduisent toujours les risques et quand ils surviennent, contribuent à en amoindrir les effets.Les cas cités dans l'article citent différents endroits et différentes crises et pas seulement l'Afrique de l'Ouest, où des initiatives ont permis de parer à certains dégâts, notamment l'apport significatif de l'IDA, à travers son mécanisme de réponse aux crise(CRW, rapidement mobilisable.Même des oeuvres de philanthropes,comme la fondation de Bill Gates, ont contribué à faire face à certaines pandémies, comme le VIH SIDA.Le canevas par lequel toutes les évolutions positives se font, reste l'éducation de qualité, qui améliore la santé, l'agriculture, les infrastructures, les services...etc, en améliorant la qualité des ressources humaines.