Sfar Rachid (non vérifié)

octobre 02, 2016

je rejoins totalement le point de vue du commentateur précédent: l'amélioration de l'accessibilité aux produits financiers ne résoudra pas les problèmes de la pauvreté et du sous-développement...Il faut prendre le mal à la racine et procéder sans plus tarder à une véritable réforme des institutions internationales et notamment les institutions de Bretten-Woods en transformant notamment le FMI en Banque Centrale Mondiale- véritable préteur en dernier ressort- qui sera autorisée pendant une décennie- au moins à fournir aux pays sous-développés des lignes de crédits au taux zéro pour couvrir leurs besoins en devises fortes à la seule condition qu'ils garantissent une gouvernance publique démocratique, transparente couplé à une lutte sérieuse contre les fléaux sociaux notamment la corruption, le crime organisé et la violence sous toutes ses formes....J'ai appelé à ces réformes depuis 1999....dans mon ouvrage: MONDIALISATION , RÉGULATION ET SOLIDARITÉ publié à Paris chez l'éditeur L'HARMATTAN...Si on avait procédé à de telles réformes on aurait épargné au Monde beaucoup de souffrances et notamment on aurait pu éviter la crise mondiale 2007-2008 qui perdure...