Anonymous (non vérifié)

juin 28, 2018

Les soins de santé administrés aux réfugiés dans le monde diffèrent d'un pays d'accueil à un autre. Si dans les pays développés, ces soins sont conformes aux normes souhaitées par la communauté internationale, ce n'est pas le cas dans les pays à revenus intermédiaires ainsi que les pays pauvres lourdement endettés. Dans ces pays, les mauvaises conditions d’hygiènes des camps de réfugiés, le manque d'eau potable, l’insuffisante nutritionnel et surtout le déficit en personnel de santé qualifié, sont autant de préoccupations auxquels l'ONU ,la banque mondial, les fondations humanitaires doivent
y faire face afin d'aboutir à un mieux etre des réfugiés partout ou ils se trouvent dans le monde. je termine avec le souhait qu'il faut permettre aux réfugiés d'avoir accès aux soins gratuitement dans les hôpitaux de leur pays d’accueil. Merci
Marcellin Bassa