David Malpass

David Malpass

Ancien président du Groupe de la Banque mondiale

Cette page en:

David R. Malpass a été le treizième président du Groupe de la Banque mondiale du 9 avril 2019 au 1er juin 2023.

Durant son mandat, M. Malpass s’est attaché à promouvoir des politiques plus vigoureuses en vue d’accélérer la croissance économique, de réduire la pauvreté, d’améliorer le niveau de vie et d’alléger le fardeau des dettes publiques. Sous sa direction, le Groupe de la Banque a réagi rapidement aux crises mondiales, mobilisant un montant record de 440 milliards de dollars pour aider à faire face à la pandémie de COVID-19, à la guerre en Ukraine, au grave ralentissement de l’économie mondiale, à des niveaux d’endettement non soutenables, au changement climatique et aux pénuries de nourriture, d’engrais et d’énergie. Le Groupe a aussi plus que doublé les financements en faveur de l’action climatique dans les pays en développement, qui ont atteint le montant record de 32 milliards de dollars durant l’exercice 22.

Avant de rejoindre le Groupe de la Banque mondiale, M. Malpass a exercé les fonctions de sous-secrétaire chargé des affaires internationales au Trésor américain. Il a ainsi représenté les États-Unis sur la scène mondiale à l’occasion de divers événements : réunions du G7 et du G20 à l’échelon des adjoints des ministres des Finances ; Assemblées annuelles et Réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI ; réunions du Conseil de stabilité financière, de l’Organisation de coopération et de développement économiques et de la Société américaine de promotion des investissements privés à l’étranger (OPIC). 

En 2018, M. Malpass a plaidé en faveur de l’augmentation du capital de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et de la Société financière internationale (IFC) dans le cadre d’un programme de réforme visant notamment à promouvoir des pratiques viables en matière d’octroi de prêts, à utiliser les ressources financières de façon plus efficiente et à accorder une attention particulière à l’amélioration du niveau de vie dans les pays pauvres. David R. Malpass a, en outre, contribué à faire progresser l’Initiative sur la transparence de la dette — adoptée par le Groupe de la Banque et le FMI — dont l’objectif consiste à accroître la publication d’informations sur la dette en vue de réduire la fréquence et la gravité des crises d’endettement.       

Avant de rejoindre le Trésor américain, M. Malpass a travaillé comme économiste international et a fondé un cabinet de recherche macroéconomique à New York. Il a occupé le poste d’économiste en chef chez Bear Stearns et a consacré des analyses financières à divers pays.

Auparavant, M. Malpass avait exercé les fonctions de Deputy Assistant Secretary of the Treasury chargé des pays en développement et de Deputy Assistant Secretary of State délégué aux affaires économiques latino-américaines. Il s’est concentré sur un éventail de questions de politique étrangère et de développement, notamment la participation des États-Unis aux activités des institutions multilatérales, l’augmentation du capital du Groupe de la Banque en 1988 qui contribua à la création de la division « environnement » de la Banque, l’initiative Enterprise for the America et les obligations Brady destinées à remédier à la crise de l’endettement en Amérique latine. Il a occupé aussi les fonctions d’analyste principal en fiscalité et commerce à la commission budgétaire du Sénat américain et de directeur du personnel de la commission économique conjointe du Congrès des États-Unis.

Par ailleurs, M. Malpass a siégé au conseil d’administration de diverses organisations : le Council of the Americas, l’Economic Club of New York, le National Committee on U.S.–China Relations, le Manhattan Institute et les Gary Klinsky Children’s Centers, ainsi que diverses organisations à but lucratif. Il est l’auteur de nombreux articles sur le développement économique.

M. Malpass est titulaire d’une licence du Colorado College et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’université de Denver. Il a travaillé comme comptable professionnel agréé et a entrepris des études supérieures d’économie internationale à la School of Foreign Service de l’université de Georgetown. Il a en outre étudié l’espagnol, le russe et le français. 

David R. Malpass et son épouse, la journaliste Adele Malpass, vivent à Washington et ont quatre enfants. Leur famille s’intéresse vivement aux questions de développement.