Syndicate content

Les catastrophes naturelles sont la partie émergée de l’iceberg au Moyen-Orient et d’Afrique du Nord

Ede Ijjasz-Vasquez's picture
Cette page en : English | العربية
 

De plus en plus, la résilience fait partie des attributs jugés essentiels d’un système urbain efficace. Souvent, les discussions autour de cette question tournent autour des catastrophes liées aux risques naturels. Or, les villes subissent d’autres formes de chocs et de stress. Celles de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) n’y échappent pas et sont au moins autant, si ce n’est plus, exposées à un vaste ensemble de chocs.

Bamako Un moteur de croissance et de prestation de services

Sameh Wahba's picture
Cette page en : English
 

Bamako, capitale du Mali, domine le paysage urbain et économique du pays et est le centre névralgique de son économie. Elle a tout intérêt à devenir une ville productive et vivable. En l’état actuel des choses, elle est loin de donner au potentiel dont elle dispose sa pleine mesure. La ville n’est un moteur ni de croissance ni de prestation de services. Son développement urbain est fragmenté, ce qui constitue une entrave aussi bien pour la productivité – en restreignant les possibilités de rapprocher les personnes et les emplois – que pour la qualité de vie – en faisant grimper les coûts des infrastructures urbaines et de la prestation de services. Si la forme urbaine de la ville continue à se consolider de manière plutôt anarchique et fragmentée sur le plan spatial, Bamako et ses habitants se retrouveront prisonniers d’une urbanisation peu productive d’un point de vue économique et social. La résolution des problèmes de développement urbain dans la capitale aura des retombées sur le développement économique du pays.