Syndicate content

Allaitement maternel : un objectif vital

Leslie Elder's picture
Cette page en : العربية | Español
Disponible également en : English
 
 un objectif vital

La 22e édition de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, consacrée cette année au lien entre cette pratique et les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), sur le thème L’allaitement : un atout gagnant pour la vie !, se tient du 1er au 7 août.
 
La présidente de l’Alliance mondiale pour l’allaitement maternel, le docteur Felicity Savage, a tenu à souligner le rôle d’un allaitement au sein exclusif et prolongé du nourrisson dans la réalisation des OMD (en particulier les objectifs 4 et 5) et à rappeler les éléments suivants :
 
« En protégeant, promouvant et soutenant l’allaitement maternel, nous pouvons tous contribuer à la réalisation des OMD et ce, de manière très nette. Un allaitement exclusif et une alimentation de complément adaptée sont deux facteurs clés pour améliorer la survie infantile, puisqu’ils réduisent d’environ 30 % les décès des enfants de moins de 5 ans. Un allaitement au sein immédiat et exclusif améliore les soins aux nouveau-nés et réduit la mortalité néonatale, principale cause de létalité chez les nourrissons.  Il est avéré que l’allaitement est la seule manière efficace de prévenir la mort des nourrissons et qu’il joue un rôle essentiel dans la santé et le développement des enfants – sans parler des bienfaits pour la santé des mamans ».
 
Selon l’UNICEF et ses partenaires, moins de 50 % des nouveau-nés sont nourris au sein durant leur première heure de vie, en dépit des nombreux éléments attestant du rôle essentiel d’un contact corporel immédiat entre la mère et l’enfant et d’un allaitement précoce pour réduire la mortalité néonatale. Sachant en outre qu’un allaitement optimal jusqu’aux deux ans de l’enfant peut prévenir jusqu’à 800 000 décès chaque année.
 
Une maman qui commence à allaiter son nourrisson dans l’heure qui suit sa naissance réduit son risque d’hémorragie post-partum – l’une des premières causes de mortalité des femmes qui viennent d’accoucher. En outre, le fait de continuer de le nourrir exclusivement au sein pendant six mois retarde le retour des règles et, ce faisant, préserve les réserves en fer de la mère et contribue à l’espacement des naissances.
 
Actions du Groupe de la Banque mondiale en faveur de l’allaitement maternel
 
Les projets financés par la Banque mondiale dans le domaine de la santé et de la nutrition prévoient souvent des programmes de promotion, de protection et de soutien à un allaitement optimal, considéré comme un volet essentiel de toutes les initiatives visant à assurer une alimentation correcte aux nourrissons et aux jeunes enfants. La Banque mondiale milite régulièrement auprès de ses clients pour intégrer cette intervention essentielle dans les plans nationaux de nutrition ; assurer l’application et le suivi du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel ; faire adopter des lois en faveur de l’allaitement maternel, notamment pour instaurer un congé de maternité pendant les six mois d’allaitement exclusif ; et créer et financer des espaces de travail adaptés aux mères (pauses pour allaiter son bébé, crèches sur le lieu de travail, salles d’allaitement pour celles qui ont besoin de tirer leur lait…).
 
Pour en savoir plus et participer aux différentes initiatives, rendez-vous sur le site Internet de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.
En soumettant ce formulaire, j'accepte la politique de confidentialité de Mollom.