Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

Fintech

Inclusion financière numérique : expériences réussies et prochaines étapes

Kristalina Georgieva's picture


Plus d’un milliard de femmes dans le monde n’ont pas accès aux services financiers. Disposer d’un compte courant constitue pourtant la première étape vers l’émancipation, financière et autre.

Le développement se prive encore trop souvent des ressources que représentent les femmes. Faute d’accès aux services financiers, elles ne peuvent pas jouir du même statut que les hommes au sein de la société. L’inclusion financière recèle un immense potentiel pour le développement économique.

Selon le Rapport sur le développement dans le monde de la Banque mondiale sur l’égalité des genres, l’exclusion des femmes du monde du travail engendrerait un manque à gagner estimé entre 10 et 37 % du PIB, toutes régions confondues. Des travaux de recherche du Groupe de la Banque mondiale, du FMI et de l’OCDE ainsi que des études menées par le secteur privé démontrent que les mesures en faveur de l’égalité hommes-femmes pourraient rapporter des milliards à l’économie mondiale.

Les technologies numériques permettent d’étendre l’accès aux services financiers pour des millions d’individus, dont les femmes. C’est là une perspective incroyablement séduisante et la communauté internationale mise beaucoup sur ces nouveaux outils pour intégrer au système financier formel et réglementé les 2 milliards d’adultes actuellement non bancarisés.

Épargner, payer, obtenir un prêt ou une assurance — autant de services dont chacun a besoin au quotidien pour gérer ses dépenses, se projeter dans l’avenir et faire face aux imprévus — n’a jamais été aussi facile.

Les Fintech peuvent-elles favoriser l’inclusion financière dans les pays en développement ?

Margaret Miller's picture
Photo : Anna Koblanck/IFC

Les technologies financières (Fintech) remodèlent le secteur des services financiers avec un degré et une rapidité d’innovation tout simplement fascinants.

En mars dernier, j’ai assisté avec plusieurs collègues à la 5e conférence annuelle LendIt USA. C’est l’occasion pour nous de connaître les dernières innovations et réflexions dans ce domaine et d’examiner comment nous pouvons transposer ces évolutions dans notre travail.

8 points clés pour accélérer l’inclusion financière

Douglas Randall's picture
Cette page en : العربية | 中文
Disponible également en : English
8 نُهج رئيسية للإسراع بتعميم الخدمات المالية

 

À la Banque mondiale, notre travail sur l’inclusion financière tourne autour d’une question essentielle : quelles sont les méthodes les plus prometteuses pour accroître l’accès et le recours des plus démunis à des produits financiers adaptés ? Une composante essentielle de ce travail consiste à se tenir informé des nombreuses expériences et des enseignements en provenance du monde entier, et de les prendre en compte dans nos recommandations à l’intention des responsables publics. Nous avons pensé qu’il pourrait être intéressant de présenter l’état actuel de nos réflexions sur le sujet, en recensant les huit approches principales par lesquelles on peut accélérer l’inclusion financière. Cette liste se place du point de vue des responsables publics et considère le fait que ces derniers ont un rôle multiple à jouer dans l’inclusion financière, car ils doivent trouver le juste équilibre entre promotion, protection et stabilité.

Une technologie financière bien encadrée favorise l’inclusion et permet de lutter contre la cybercriminalité

Joaquim Levy's picture
Cette page en : English | العربية | Español | 中文

Luceildes Fernandes Maciel est l'une des bénéficiaires du programme de transferts numéraires conditionnels (Bolsa Família) au Brésil. © Sergio Amaral/Ministério do Desenvolvimento Social e Agrário

La technologie financière (Fintech) fait évoluer le secteur financier (a) dans le monde entier. Elle favorise aussi l’accès des ménages à bas revenu aux services financiers. Son potentiel et son impact sont considérables, ainsi que sa capacité à améliorer les conditions de vie dans les pays en développement.

Le secteur financier commence à opérer différemment ; on assiste à l’émergence de nouveaux modes de collecte, de traitement et d’utilisation de l’information, laquelle constitue le principal actif dans ce secteur. Un ensemble inédit d’acteurs fait son apparition. Tous les segments de la finance, notamment les paiements et l’infrastructure, le crédit à la consommation, les prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) et les produits d’assurance, sont en train de changer.

Réagissez aux discussions du moment