Youthink! le blog de la Banque mondiale dédié aux jeunes qui s'engagent pour le développement
Syndicate content

Blogs

Bruxelles : un plongeon au cœur des politiques de développement

Liviane Urquiza's picture

Disponible en English, Español

Je reviens tout juste de Bruxelles où j’ai fait la connaissance de cinq personnalités bien trempées. Qu’ils soient entrepreneur, doctorant, chef de cabinet ministériel ou présidente d’une organisation communautaire dans les bidonvilles de Nairobi, ces cinq jeunes ont un but commun : bâtir un avenir plus juste. Et pour atteindre cet objectif, ils ont choisi d’utiliser leur talent et leur détermination afin d’accélérer le progrès social dans leur pays.

Benedetta Mwongeli Kyengo (Kenya), Bruce Dube (Afrique du Sud), Crystal Fiallo (Republique dominicaine), María de los Ángeles Lasa et Alexis Estevez (Argentine) étaient les invités de la Banque mondiale à l’occasion du Forum de Bruxelles.

Découvrez leurs portraits en cliquant sur le diaporama ci-dessous.

Le planning du séjour était chargé. À peine ont-ils eu le temps de faire connaissance qu’il leur a fallu se mettre en chemin pour leur premier rendez-vous...  

Les jeunes africains et le travail dans le secteur informel

Ravi Kumar's picture

Disponible en : English, Español

Youth Forum à Abuja, Nigeria. Photo: Bamidele Emmanuel Oladokun / Banque mondiale
Forum jeunesse, Abuja, Nigeria.
Photo : Bamidele Emmanuel Oladokun / Banque mondiale

En 2011, les chefs d’État et de gouvernement africains se sont rencontrés à Malabo, en Guinée équatoriale, pour un Sommet de l’Union africaine dont le thème était consacré à la place des jeunes dans la perspective d’un développement durable. L’objectif principal de la réunion était de discuter de la jeunesse africaine, dont la croissance est plus rapide que celle de n’importe quel autre continent. En effet, l’Afrique compte plus de 200 millions de personnes ayant entre 15 et 24 ans.

« L’Afrique est le continent le plus jeune du monde. La jeunesse africaine est importante non seulement pour l’Afrique, mais pour le monde entier », indique Shantayanan Devarajan, économiste en chef à la Banque mondiale chargé de la Région Afrique. Et d’ajouter que les jeunes sont généralement ceux qui mènent l’innovation et qu’ils représentent une source de main-d’œuvre pour n’importe quelle économie.

Les jeunes et les services financiers : vos questions nous intéressent !

Disponible en English, Español

CGAP, les jeunes ont-ils accès aux services financiers?

Photo : Farida Parveen est une jeune entrepreneuse dans le district de Manikganj au Bangladesh. Elle n'avait aucun revenu jusqu'au jour où elle a eu accès à un crédit qui lui a permis de lancer une petite exploitation de poulets. © concours CGAP 2011.

Les jeunes sont particulièrement touchés par les difficultés économiques. Faute d’éducation ou sans emploi, ils n’ont généralement pas accès aux services financiers. Les gouvernements le savent et cherchent des solutions à ce problème.

Afrique : les oubliées de la révolution numérique ?

Anne Senges's picture

Afrique : les femmes, oubliées de la révolution numérique ? Youthink!

Esdras Dayiri, un jeune consultant en informatique originaire de Côte d’Ivoire, milite au sein de l’ONG Epsilon-Technology pour convertir les Ivoiriennes aux joies de la révolution numérique. A cette fin, il organise au printemps un concours  informatique en ligne  baptisé « African IT Girl » ciblant les filles  dans le but « d’aider les Africaines à entrer dans l’ère numérique et  devenir des actrices de poids dans le secteur des technologies de l’information», explique-t-il. Car si les Africaines n’ont pas l’air de s’intéresser à l’informatique c’est, selon lui, parce qu’elles n’ont pas suffisamment accès à des formations leur permettant de maîtriser les TIC (technologies de l’information et de la communication).

Si l’Afrique est souvent décrite par les médias comme le nouvel eldorado de la téléphonie mobile, le téléphone portable jouant aujourd’hui le rôle d’ordinateur de poche et les cyber-cafés fleurissant sur le continent, rares sont les jeunes femmes à fréquenter les clubs informatiques, regrette ce dernier.  Esdras veut donc pousser les femmes qui ont déjà des connaissances de base en informatique à  proclamer haut et fort leur passion pour les TIC en s’inscrivant à un concours en ligne testant leurs connaissances dans le domaine.

Enquête sur ce qui définit quelqu'un de « bien », selon qu'on soit garçon ou fille

Stacy Morford's picture

Disponible en English, Español

Quelle est l’influence, au quotidien, des normes régissant les rapports entre les sexes ? De l’homme ou de la femme, qui fait quoi et pourquoi ? Qui décide quoi et comment ? Pour tenter d’éclairer ces questions et de recueillir l’avis des principaux intéressés sur ce que les spécialistes appellent les « normes de genre », la Banque mondiale a réalisé une enquête qui a consisté à interroger plus de 4 000 hommes, femmes et adolescent(e)s dans 20 pays. Les discussions se sont déroulées dans le cadre de groupes non mixtes, permettant ainsi à chacun de confronter ses propres convictions à celles des autres et de s’enrichir de nouvelles visions.

Les participants les plus jeunes — des filles et des garçons âgés de 12 à 17 ans au Burkina Faso, en République dominicaine, en Inde, au Bhoutan, au Soudan, au Yémen et en Cisjordanie et dans la bande de Gaza — ont notamment été interrogés sur cette question : un « garçon bien » ou une « fille bien », qu’est-ce que c’est pour vous ?

Enquête sur ce qui caractérise une personne de valeur, selon qu'elle soit de sexe féminin ou masculin

"Destination Changemakers", un tour du monde pour promouvoir l’entrepreneuriat social

Liviane Urquiza's picture

changemakers - YouthinkC'est sur la rubrique « Ces métiers qui changent le monde » du site de LExpress.fr que vous découvrirez une série d’article postés sous un pseudo mystérieux mais prometteur : destinationchangemakers.

Les auteurs qui se cachent derrière ce pseudo s’appellent Matthieu Dardaillon (Twitter : @MatthieuDard) et Jonas Guyot (@jonasguyot), tous deux étudiants à l’école de management ESCP Europe. Ils n'ont pas choisi ce pseudo par hasard.

Destination Changemakers est en fait un projet qu’ils ont monté ensemble dans le but de trouver et de développer des idées innovantes pour lutter contre la pauvreté.

Partis pour un voyage qui durera 9 mois, il vont à la rencontre d’entrepreneurs des 4 coins du monde, des « changemakers » qui ont décidé de changer les choses à leur échelle.

Ce tour du monde les a déjà amenés à visiter l’Inde et les Philippines, et s’achèvera au Sénégal.

Un jeune Népalais illustre les inégalités et remporte un concours de photos

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

Jeunes népalais- Pictures Inequality

Parmi les photos poignantes récompensées lors du concours « Picture Inequality » organisé récemment par la Banque mondiale, l’une m’a particulièrement ému.

Elle représente un adolescent chétif en train de casser des cailloux pour fabriquer du gravier qui servira à la construction de routes au Népal. Cette photographie traduit bien le désarroi que ressentent de nombreux jeunes au Népal, ce pays enclavé d’Asie du Sud qui a toutes les difficultés à se remettre d’une décennie de guerre civile. Et elle confirme qu’une bonne photographie vaut mieux qu’un long discours.

Le photographe, le Népalais Niraj Prasad Koirala, âgé de 24 ans, est l'un des dix lauréats dont les photographies et les textes décrivent le mieux les inégalités et la façon dont ils voudraient rendre le monde meilleur. La photographie de N. P. Koirala figure parmi les onze clichés qui ont été sélectionnés par un jury d’experts sur les 756 photos reçues entre le 25 octobre et le 16 décembre 2012.

Un orchestre de jeunes Afghans fait souffler un vent d’harmonie sur la Banque mondiale !

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

Afghanistan National Institute of Music Concert
Des étudiants de l'Institut national de musique d’Afghanistan jouent à l'Atrium Wolfensohn (Banque mondiale).

Il y a des jours où la vie nous rappelle que l'on a raison d'avoir confiance en l’humanité. Ce fut le cas aujourd’hui.

Cet après-midi, dans la lumière d'un beau soleil d'hiver, de jeunes musiciens venus d’Afghanistan ont montré l’étendue de leur talent à l’occasion d’un concert donné au siège de la Banque mondiale, à Washington.

Quelle joie de pouvoir les voir et les entendre jouer, et quel exemple ! Filles et garçons, âgés de 9 à 21 ans, ils sont venus de loin, d’un pays déchiré par la guerre. Leur détermination et leur travail, en dépit de tous les obstacles, m'ont touché tout particulièrement, moi qui ai connu dans mon enfance une décennie de guerre civile au Népal.

25 jeunes artistes d’Asie du Sud présentent leurs visions de l’avenir

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

L’art peut-il modifier notre vision de l’avenir ?

C’est tout l’enjeu de l’exposition « Imaginons notre avenir ensemble » montée par la Banque mondiale. En ce froid mardi soir de janvier, dans l’atrium Wolfensohn, au siège de l’institution, on inaugure l’événement en présence des artistes. Ils sont jeunes, tous venus d’Asie du Sud. L’idée de cette exposition était de faire connaître le travail de 25 jeunes créateurs et de montrer leur vision d’une Asie du Sud plus unie et intégrée.

Carte interactive : quels défis et opportunités pour les jeunes africains

Liviane Urquiza's picture

Disponible en English

Que peut-on faire pour aider les jeunes africains à améliorer leurs perspectives pour l'avenir ?

Il faut d'abord évaluer les défis qui se posent déjà et ceux qui se poseront bientôt.

Récemment, le Président de Microsoft et philanthrope Bill Gates a publié un article dans le Wall Street Journal expliquant pourquoi il est indispensable de collecter des données si l'on veut réussir à résoudre les problèmes qui se posent dans le monde : « Vous pouvez réaliser des progrès incroyables si vous vous fixez des buts précis et trouvez un moyen de mesurer l'évolution de la situation jusqu'à ce que votre mission soit accomplie ».

En d'autres termes, avant de pouvoir apporter un soutien efficace aux 3 milliards de jeunes — soit près de la moitié de la population mondiale— qui ont moins de 25 ans, il faut avoir des repères.

C'est dans ce but qu'une ONG de statistiques (PRB*) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) viennent de publier un rapport intitulé Les adolescents et les jeunes en Afrique subsaharienne, opportunités et défis, dont sont tirées les données présentées dans la carte interactive ci-dessous.

Pages