L’extrême pauvreté continue de progresser en Afrique subsaharienne

|

Cette page en:

L’extrême pauvreté a connu un recul rapide à l’échelle mondiale. Selon les dernières estimations de la Banque mondiale, le nombre d’habitants vivant dans l’extrême pauvreté (au-dessous du seuil de 1,90 dollar par jour) est passé de 1,9 milliard en 1990 à environ 700 millions en 2015.

Mais l’extrême pauvreté continue de progresser en Afrique subsaharienne, qui abritait en 2015 plus de la moitié de la population mondiale vivant avec moins de 1,90 dollar par jour. Les projections indiquent que cette région concentrera en 2050 près de 90 % des personnes vivant dans l’extrême pauvreté. Pour en savoir plus et consulter les dernières estimations sur la pauvreté dans le monde, vous pouvez : lire le communiqué de presse, télécharger le résumé du premier chapitre (PDF) et consulter la base de données sur la pauvreté (a).
 

Auteurs

Prenez part au débat

PONGO OSOMBA W'OMATETE LÉOPOLD
21 septembre 2018

Quelques raisons directes de l'extrême pauvreté en RDC, particulièrement à Kinshasa?

Papy kasongo
25 septembre 2018

Le modèle de lutte contre la pauvreté doit être adapté à un contexte particulier , surtout en Afrique.
En effet, aujourd'hui avec l’émergence du mobile money , il y a moyen de réduire significativement la pauvreté si est seulement si des grandes institutions comme la Banque mondiale arrive à mettre les moyens financiers au profit de la société civile pour que cet objectif de 2030 soit atteint.
Je vous prie de m'envoyer un e-mail par lequel je vais transmettre notre projet sur la lutte contre la pauvreté en RDCongo en s'appuyant le mobile money comme un levier.

Joseph Oyema
16 juillet 2019

La lutte contre la pauvreté doit bien-sur tenir compte du contexte africain, mais aussi et surtout tenir compte du changement structurel et de l'homme africain. l'aspect financier est bien, mais pas le plus important!

Fidèle Delidji
16 juillet 2019

merci pour la lutte commune en vue de la réduction de la pauvreté