Une nouvelle cible pour résoudre la crise mondiale des apprentissages

|

Cette page en:

Environ 53 % des enfants de dix ans qui grandissent dans les pays à revenu faible et intermédiaire souffrent de la pauvreté des apprentissages. Cela signifie que, même s'ils sont scolarisés, ils sont incapables de lire et comprendre un texte simple.

Afin d'accélérer les progrès vers une meilleure transmission des compétences fondamentales, la Banque mondiale s'est fixé un nouvel objectif : réduire de moitié la pauvreté des apprentissages d'ici 2030. Pour atteindre cet objectif, il faudra presque tripler la vitesse de progression actuelle, ce qui permettrait d'abaisser le taux de pauvreté des apprentissage à 27 %. Selon un nouveau rapport, si l'on ne change rien, la pauvreté des apprentissages demeurera très élevée en 2030 (43 %). 

Adapté du rapport Ending Learning Poverty: What will it take? (a)

Auteurs

Prenez part au débat