Solutions solaires hors réseau : (r)évolution d'un marché durable

|

Cette page en:

A child holds a notebook and pen under a solar-power light in a dark room
© Lighting Africa/Zeleman communication

Le secteur de la production d'énergie solaire autonome n'a que dix ans d'existence et pourtant, il a déjà fourni des services énergétiques de qualité à des centaines de millions de personnes, ce que les compagnies publiques d'électricité classiques n'étaient pas en mesure ou désireuses d'assurer.

La révolution de l'accès à l'électricité

Cependant, une question demeure : et si ces progrès rapides avaient fait naître des attentes irréalistes d'accès universel à l'électricité, alors qu’il est impossible pour une industrie née il y a dix ans à peine de concrétiser une telle ambition ?

L'évolution du marché favorise une saine concurrence

L'intensification de la concurrence est l'un des signes d'une saine dynamique. Les rivalités commerciales stimulent l'innovation, l'efficacité et l'expansion, renforçant la viabilité à long terme d'une industrie et améliorant la résilience du marché.

Mais la concurrence signifie aussi qu'il y a des gagnants et des perdants. L'expérience de la fabrication de panneaux photovoltaïques, industrie plus ancienne et plus mature, plante le décor du développement actuel du secteur solaire hors réseau. Rien qu'en 2012, au plus fort des remous que traversaient les fabricants de panneaux photovoltaïques, une quarantaine d'entreprises ont mis la clé sous la porte et sept autres ont été absorbées ou rachetées par des concurrents. Aujourd'hui, pourtant, cette industrie poursuit son ascension et apparaît comme le précurseur et le catalyseur d'une révolution énergétique mondiale dans le domaine de l'accès à l'électricité.

La consolidation est d'ailleurs une étape normale du développement d'une industrie et c'est un facteur important de sa viabilité à long terme. Parfois, même les pionniers et les innovateurs, même ceux qui se consacrent depuis longtemps à leur mission doivent hélas encore se battre. Nous devons faire nôtre ce processus et tirer des leçons de l'expérience de chaque entreprise.

Ce que nous avons appris

Le secteur de l'énergie solaire autonome a depuis toujours eu un attrait particulier : sa capacité à avoir un impact social tout en étant financièrement viable. Ces atouts ont incité les investisseurs en quête d’impacts et les institutions de financement du développement (IFD) à soutenir les premières étapes de l'émergence de ce marché. Au cours des deux dernières années, de plus en plus d'investisseurs privés sont entrés sur ce segment, motivés par les perspectives de rendement financier. Parallèlement, les gouvernements et les IFD ont exercé des pressions croissantes sur les entreprises pour qu'elles pénètrent plus rapidement, plus largement et plus profondément sur les marchés. Il en a souvent résulté des tensions concurrentielles pour obtenir à la fois rentabilité et impact social dans des délais irréalistes. Et de telles promesses sont souvent incompatibles avec le caractère émergent de ces activités.

Sachant notre intérêt commun pour la résilience à long terme, il nous faut faire preuve de réalisme dans la poursuite de nos objectifs. Les objectifs sociaux doivent être pris en compte à la lumière des contraintes économiques et de fixation des prix, tandis que les objectifs de croissance doivent s'inspirer de façon réaliste des enseignements en temps réel tirés du marché, et pouvoir être affinés en conséquence. Les modèles économiques qui ont permis au secteur du solaire hors réseau d'atteindre des clients éloignés et hors système bancaire ont besoin de temps pour arriver à maturité et pouvoir faire l’objet de tests de résistance dans un accélérateur de croissance. Le processus d'apprentissage est rude pour les entreprises concernées, mais c'est en recherchant avant tout l'efficacité opérationnelle, une compréhension très fine des subtilités du marché, l'adaptation permanente de leur gestion et une communication claire que le secteur pourra relever les défis de la prochaine phase de croissance.

Le soutien des investisseurs à des dirigeants qui privilégient la performance d'ensemble plutôt que la seule expansion commerciale est essentiel. Les investisseurs finançant le développement devraient ainsi travailler avec les gouvernements pour créer un environnement propice à la réduction des coûts et des risques pour les entreprises, tout en incitant les institutions financières locales à s'engager en faveur d'un financement durable en devises locales. De leur côté, les gouvernements et leurs partenaires du développement devraient utiliser intelligemment les finances publiques pour aider le secteur à s'implanter sur les marchés éloignés, hors des circuits commerciaux classiques.

Lighting Global

Avec son initiative Lighting Global (a), le Groupe de la Banque mondiale était aux côtés de cette industrie quand elle faisait ses premiers pas et continue de l'accompagner pendant sa croissance. Nous adaptons constamment ce programme pour répondre à l’évolution des besoins des entreprises et de la communauté financière qui ont investi un marché aujourd’hui en phase de maturation. Nos ressources les plus récentes soutiennent la recherche de rentabilité (a), aident à mobiliser des investissements privés à grande échelle, encouragent les entreprises à optimiser leur fonctionnement et incitent à l'adoption de grands indicateurs de performance à l'échelle du secteur (a).

Encouragés par les progrès de l'industrie, des gouvernements d'Asie et d'Afrique nous sollicitent de plus en plus, nous et d'autres partenaires du développement, pour appuyer la création de partenariats avec le secteur privé en vue de fournir de l'énergie solaire à grande échelle. Lighting Global travaille avec ces gouvernements (a) et soutient la mise en place d'un cadre favorisant une croissance durable du marché.

Au fur et à mesure que les modèles économiques et les produits évoluent, tant en termes de portée que d’offre de services, les entreprises du secteur vont connaître leur lot de succès et d’échecs. Cette expérience collective progressera et s'enrichira des enseignements tirés, sachant que certaines embûches inhérentes à la croissance d'une industrie en pleine maturation sont inévitables. Néanmoins, avec une bonne perception du marché et l'appui des investisseurs et des gouvernements, le secteur de l'électricité solaire hors réseau pourra afficher une croissance saine, pour le plus grand bénéfice des populations les plus pauvres et isolées.

Auteurs

Russell Sturm

Chargé des opérations, Société financière internationale (IFC)

Prenez part au débat