Professionnalisation de la passation des marchés dans des environnements complexes : l’exemple de l’Afghanistan et du Nigéria

|

Cette page en:

La Banque mondiale appuie la professionnalisation de la passation des marchés publics afin de renforcer les qualifications et les compétences des agents et d’améliorer l'efficacité de la fourniture de biens, de services et de travaux à la population.

En Afghanistan, l'Autorité nationale de régulation des marchés publics a élaboré, par l'intermédiaire de la Commission de la fonction publique, une réglementation-cadre relative à la passation des marchés et recruté un millier de spécialistes de ce domaine. L'Institut national des marchés publics a mis en place un système structuré de formation, de certification et d’accréditation du personnel. Ces avancées ont été obtenues dans le cadre du projet d’appui à l’amélioration de la performance budgétaire, une opération financée par la Banque mondiale.


Au Nigéria, le projet SPESSE, également soutenu par la Banque mondiale, aide six universités fédérales à délivrer un diplôme à 21 240 étudiants sur les pratiques durables de passation des marchés et les normes sociales et environnementales. Ce projet aide également les services de l'administration centrale à lancer des programmes de professionnalisation dans ces domaines.

 
 

 

 

Intervenants :

Alham Omar Hotaki, directeur général, Autorité nationale de régulation des marchés publics (NPA), République islamique d'Afghanistan


Ahmad Shah Naqshbandi, directeur général adjoint chargé de la professionnalisation, Autorité nationale de régulation des marchés publics (NPA), République islamique d'Afghanistan


Joshua Atah, coordinateur national, Projet de promotion des pratiques durables de passation des marchés et des normes environnementales et sociales (SPESSE), Nigéria


Aliyu E. Aliyu, directeur du département Réglementation, bases de données et TIC, Bureau des marchés publics, Nigéria

Experts :

Kim Phan, directrice, Institut de droit international

Dermot Cahill, responsable de la stratégie, HelpUsTrade ; ancien directeur et fondateur, Institut d'études sur la concurrence et les marchés publics, Université de Bangor, Royaume-Uni
Uwingeneye Joyeuse, directrice générale, Autorité des marchés publics du Rwanda

James Kaloki, directeur général par intérim, Institut kényan de gestion des approvisionnements, Nairobi, Kenya

Président :

Vinay Sharma, directeur mondial Passation des marchés, Banque mondiale
 
Modérateur :

A K Kalesh Kumar, spécialiste senior de la passation des marchés, Banque mondiale

 

PRÉSENTATIONS

Auteurs

Nicholas Nam

External Affairs Specialist

KOUASSI KRA KOFFI JOSEPH
03 mars 2021

je souhaite prendre part à votre débat enrichissant vu que je suis débutant dans ce domaine.
il pourrait vraiment m'être utile pour la réussite de ma carrière professionnelle.
cordialement

Maman Sarkin B H Souley
03 mars 2021

Les Spécialistes en Passation des Marchés Publics sont les gardiens de la procédure. Ils sont en chargé de conduire toutes les activités de passation des marchés, du lancement de la procédure à la signature du contrat. Par conséquent, leur intervention dans le processus de passation des marchés n'est pas sans effet sur la qualité des documents produits (rapports d'évaluation, Procès verbaux d'ouverture et d'attribution des marché, les notes spéciales, les documents de consultations...). Ils constituent l'oeil permanent du processus de passation des marchés.
De ce fait, le renforcement de capacité de spécialistes en passation des marchés publics (en matière de règlementation) influe direcetement sur le contrôle qualité du processus de passation des marchés et également la qualifité et la fiabilité des documents constitutifs produits d'une procédure donnée de passation des marchés. Un spécialiste (responsable achats) mal formé ou non formé et mal outillé sera sans doute repoonsable d'une gestion mal seine et médiocre du processus de passation des marchés d'une part. D'autre part, ce dernier ne sera pas à l'abri de toutes les tentations et les manoeuvres mal seines (corruptive, forduleuse, obstrictives...) dans la gestion des marchés publics. Car un chargé d'achats dont les compétences laissent à désirer en matière de la règlementation (textes règlementaires) et aux pratiques de lutte contre la fraude et la corruption (règles d'éthiques et déontologiques) conduira sans nul doute à un échec de la fonction passation des marchés. Car ce dernier ne sera pas en mesure de respecter et de faire respecter les principes fondamentaux de la passsation des marchés publics.
C'est pourquoi, le renofrcement de capcacité des acteurs de marchés publics s'avère un moyen efficace pour contribuer à la réussite des activités en matière de gestions des marchés publics. Il permettra aux responsables achats de:
-se doter des outils nécessaires à une excellente et seine gestion des procédures à travers le partage d'expérience des experts ;
-respecter et faire respecter la règlementation et les bonne pratiques de lutte contre la fraude et la corruption;
-connaitre les délits en matière des marchés publics et les sanctions y relatives;
-d'atteindre les objectifs assignés à la fonction marchés publics ;
-de mener à bien le processus des acquisitions et de produire des très bons documents;
- de gagner de la confiance en soi et la satisfaction en soi pour le domaine de marchés publics qui constitue un moyen de gestion de biens publics et un levier de développement pour un pays.

Jordan Lendo
03 mars 2021

Je suis ravi de prendre part à ces échanges tant enrichissants dans ce domaine qui représente la clé de voûte de la transparence et de la gestion orthodoxe de la chose publique.
Il est effectivement très efficace de former des professionnels dans le domaine de passations des marchés publics mais il est impératif de s'assurer que ces professionnels formés soient également aux affaires afin que les connaissances acquises soient effectivement mises au service de l'amélioration de la qualité institutionnelle dans ce domaine. Aussi, les compétences en passation des marchés publics doivent également être étendues même dans des domaines où secteurs dits stratégiques comme l'armée, la défense... ces secteurs font souvent objet de plusieurs exceptions dans beaucoup de pays au point de s'extraire des champs d'applications des procédures et institutions de gestion et de passations de marchés publics.

Jordan Lendo
03 mars 2021

Je suis ravi de prendre part à ces échanges tant enrichissants dans ce domaine qui représente la clé de voûte de la transparence et de la gestion orthodoxe de la chose publique.
Il est effectivement très efficace de former des professionnels dans le domaine de passations des marchés publics mais il est impératif de s'assurer que ces professionnels formés soient également aux affaires afin que les connaissances acquises soient effectivement mises au service de l'amélioration de la qualité institutionnelle dans ce domaine. Aussi, les compétences en passation des marchés publics doivent également être étendues même dans des domaines où secteurs dits stratégiques comme l'armée, la défense... ces secteurs font souvent objet de plusieurs exceptions dans beaucoup de pays au point de s'extraire des champs d'applications des procédures et institutions de gestion et de passations de marchés publics.
La volonté des autorités de chaque pays est requise pour la valorisation, la mise en oeuvre et l'operationalisation des procédures et institutions de professionnalisation dans la passation des marchés publics et ce, déjà dans le but d'octroyer une sécurité d'emplois aux professionnels qui vont se lancer dans ce domaine, aussi de s'assurer d'avoir des personnes intègres et de bonne moralité.

Daniel
03 mars 2021

Je suis un chargé d'approvisionnement à MSF, j'aimerais participer à ce débat.

Theodore NJOH
03 mars 2021

Bonjour,
Je suis curieux de connaître l'expérience qu ont d autres spécialistes dans la mise en 0lace de l'approche durable dans les marchés publics