200 millions de femmes et de filles dans le monde ont subi des mutilations génitales

|

Cette page en:

Au moins 200 millions de femmes et de filles dans le monde ont subi des mutilations génitales (a). Cette pratique, qui n’a aucune justification médicale, expose au contraire les femmes à des risques importants : infections et douleurs chroniques, problèmes menstruels et complications lors de l’accouchement. Selon les données disponibles, la proportion de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant subi des mutilations génitales est supérieure à 65 % dans dix pays au moins.

Nous vous invitons à vous rendre sur le site web des Indicateurs du développement dans le monde (a) pour en savoir plus sur les mutilations génitales féminines (a) et sur l’opinion des principales concernées dans les pays où sévit cette pratique. Sur ce site, vous trouverez des mises en récit et des représentations graphiques qui permettent d’explorer les tendances et les enjeux actuels du développement à partir des statistiques disponibles. Les derniers articles publiés portent sur la pollution de l’air (a), les nouvelles approches de mesure de la pauvreté (a) et les conséquences de la révision des méthodes de comptabilisation sur les estimations du PIB en Afrique subsaharienne (a).

Prenez part au débat