Nouvelle classification des pays en fonction de leur revenu : actualisation 2019-2020

|

Cette page en:

Toutes les données relatives à la classification des pays en fonction de leur revenu pour l’exercice 2020 sont disponibles ici (a).

La Banque mondiale classe les économies du monde en quatre groupes, selon qu’elles sont à revenu élevé, à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ou à faible revenu. Cette classification repose sur le revenu national brut (RNB) par habitant (en dollars courants), calculé avec la méthode dite de « l’Atlas » (a). La classification est revue tous les ans (le 1er juillet).

Deux facteurs déterminent la classification des pays :

  1. le RNB par habitant, qui évolue en fonction de la croissance du revenu du pays concerné, de l’inflation, des taux de change et de la démographie, sachant en outre qu’il peut aussi changer à la suite des révisions apportées aux données et aux méthodes de comptabilité nationale ;
  2. les seuils de revenu, qui sont ajustés chaque année en fonction de l’inflation à l’aide du déflateur du droit de tirage spécial (DTS).

Les nouvelles données relatives au RNB par habitant pour 2018 sont disponibles ici. Pour en savoir plus sur la méthode de classification des pays utilisée par la Banque mondiale, cliquez ici (a).

Jusqu’à l'année dernière (exercice 2019), cette classification était réalisée uniquement à des fins analytiques et ne servait pas à déterminer les conditions de prêt de la Banque mondiale. Mais, désormais, le seuil catégorisant les économies à revenu élevé fait partie des critères utilisés pour les taux d’emprunt (a). Des majorations sont ainsi appliquées aux taux consentis aux pays classés dans la catégorie des économies à revenu élevé pendant deux années consécutives.

Révision des seuils de revenu

La Banque mondiale actualise ses seuils chaque année au début de son exercice budgétaire (qui commence en juillet). Ces seuils restent inchangés pendant les 12 mois suivants, indépendamment des éventuelles révisions ultérieures des estimations du RNB par habitant. Les seuils de revenu ont été relevés par rapport à l'année dernière en raison de l’accroissement de la valeur du DTS. Au 1er juillet 2019, les seuils de revenu sur lesquels repose la classification des économies sont les suivants :

Seuil

Juillet 2019/$

Juillet 2018/$

Faible revenu

< 1 025

< 995

Revenu intermédiaire
de la tranche inférieure

1 026 - 3 995

996 - 3 895

Revenu intermédiaire
de la tranche supérieure

3 996 - 12 375

3 896 - 12 055

Revenu élevé

> 12 375

> 12 055

Ce qui a changé

Les pays qui changent de catégorie cette année :

 

Catégorie actuelle

Catégorie précédente

RNB/habitant/$ (2018)  
au 1er juillet 2019  

RNB/habitant/$ (2017)
au 1er juillet 2018

Comores  

Intermédiaire inférieur

Faible

1 320

760

Géorgie  

Intermédiaire supérieur

Intermédiaire inférieur

4 130

3 790

Kosovo  

Intermédiaire supérieur

Intermédiaire inférieur

4 230

3 890

Sénégal  

Intermédiaire inférieur

Faible

1 410

950

Sri Lanka  

Intermédiaire supérieur

Intermédiaire inférieur

4 060

3 840

Zimbabwe  

Intermédiaire inférieur

Faible

1 790

910

Argentine  

Intermédiaire supérieur

Élevé

12 370

13 040

Sur la page de classification des pays (a), on trouve la liste complète des économies, classées par revenu, par région et par statut (admissibilité à emprunter à la Banque mondiale), ainsi que des liens vers les classifications des années précédentes. Ces tableaux couvrent tous les États membres de la Banque mondiale ainsi que les économies de plus de 30 000 habitants. Les termes « pays » et « économie », employés indifféremment, n’impliquent pas nécessairement une indépendance politique mais renvoient à un territoire pour lequel les autorités publient des statistiques économiques ou sociales distinctes.

Les données sur le RNB, le RNB par habitant, le PIB, le PIB en PPA et la population pour l’année 2018 sont désormais disponibles dans le catalogue de données en libre accès de la Banque mondiale (a). Ces données sont des estimations préliminaires qui peuvent faire l’objet d’une révision. Pour en savoir plus, contactez-nous en écrivant à [email protected].

Auteurs

Prenez part au débat