Opinions - Le blog du Groupe Banque mondiale
Syndicate content

En quoi votre vie est-elle différente de celle de vos parents ? #InheritPossibility

Venkat Gopalakrishnan's picture
Cette page en : العربية | English | Español | 中文



Yunus possède un magasin de tissus à Blantyre, au Malawi. La boutique a été fondée par son grand-père, qui a immigré au Malawi en 1927. Elle est donc dans la famille depuis trois générations. Pour Yunus, les affaires marchent bien, mais les services essentiels, comme l’électricité et l’eau, sont plus chers qu’à l’époque de son grand-père et de son père. Il reste néanmoins optimiste.

Marija Bosheva étudie l’agriculture et la sylviculture à l’établissement d’enseignement technique et professionnel Gjorce Petrov à Kavadarci, une ville de 38 000 habitants dans le sud de l’ex-République yougoslave de Macédoine. Comme de nombreux élèves de son âge, elle suit des cours d’histoire, de mathématiques, de biologie et de chimie. Mais, contrairement à la plupart, elle apprend également l’œnologie.

Vous reconnaissez-vous dans Yunus ou plutôt dans Marija ? Poursuivez-vous une tradition familiale ou une voie totalement différente ? En quoi votre vie est-elle différente de celle de vos parents ou grands-parents quand ils avaient votre âge ? Et comment voyez-vous la vie de vos enfants et les possibilités qui leur seront offertes par rapport aux vôtres ? Où vous situez-vous dans l’échelle socio-économique, et cette position diffère-t-elle de celle de vos parents ?

Envoyez-nous votre témoignage dans le cadre de la campagne #InheritPossibility, qui débute le 23 avril 2018.

Comment participer ?

C’est très simple. Racontez-nous votre histoire en deux ou trois phrases et postez une photo de votre famille en utilisant le hashtag #InheritPossibility sur votre compte Twitter ou Instagram.

Peut-être êtes-vous la première personne de votre famille à aller à l'université, ou la première à vous être installée en ville pour travailler. Peut-être exercez-vous un métier différent de celui de vos parents, peut-être même un métier qui n’existait pas quand ils avaient votre âge.

Ou bien, peut-être que votre vie est plus difficile et que vous vous inquiétez pour votre avenir ou pour l’avenir de vos enfants. Peut-être avez-vous moins d’opportunités que n’en avaient vos parents ou grands-parents, ou que vous constatez un accroissement des inégalités qui influe sur vos chances de bénéficier d’un enseignement de qualité ou de trouver un bon emploi.

Dans tous les cas, votre témoignage nous intéresse, et nous serons ravis de le publier ici, parmi tous les messages qui nous parviendront du monde entier.

Pourquoi maintenant ?

En octobre dernier, à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, nous avons lancé un grand débat (a) sur la question de la mobilité économique entre générations. Les résultats préliminaires d’une étude ont en effet montré que le sort d’un individu est toujours trop étroitement lié à la position sociale de ses parents plutôt qu’à son potentiel propre. Nous avons observé que, depuis un demi-siècle, le niveau d’instruction ne progresse plus d’une génération à l’autre, ce qui a des conséquences tangibles sur la croissance, les inégalités et la lutte contre la pauvreté, aussi bien aujourd’hui que pour la génération future. Tout le monde n’a-t-il pas droit aux mêmes chances de réussir ?

Le rapport sortira le 10 mai. Il présentera une grande quantité de données mondiales sur la mobilité intergénérationnelle, et se penchera sur les facteurs qui favorisent les progressions de statut socio-économique ou au contraire y font obstacle.

Nous savons toutefois que les données et l’analyse ne reflètent qu'une partie de la situation. C’est pourquoi nous comptons sur vos témoignages pour apporter une part de vécu aux faits énoncés sur le papier. Et pour susciter, dans le monde entier, des échanges sur la transmission de la pauvreté et des inégalités, sur ses conséquences pour l’avenir et sur les solutions que peuvent mettre en œuvre les pays pour rompre ce cercle vicieux.

Nous vous encourageons à lire une sélection de récits venus du monde entier, en espérant qu’ils vous donneront des idées et vous inciteront à prendre part vous aussi à la conversation #InheritPossibility.

Commentaires

Soumis par Bah Thierno Abdoulaye le

Mon papa était un grand commerçant dans la région de Boke notamment à Sangaredi il a obtenu cette branche activité car il n'avait pas eu l'opportunité de fréquente l'école ainsi voyant la situation de la futur génération il avait décidé tous ses fils décidé tous ses fils connaîtrons le chemin de l'école pour pouvoir aller au dela de lui actuellement grâce aux études je peux confirmer mon économie sera plus élevé que mon père car dès à mon âge là je ressent la différence d'ici 10 ans de cela oui j'irai loin que mon père par la grâce de Dieu.
Cordialement
King222

Soumis par LOUA Francis le

Après la lecture j'ai vu mon environnement comme un jardin de richesse .
Seul Homme qui est capable de changer sa vie ,
Mes grands parents n'ont pas étudier a leur époque, j'observe cette différente de l'évolution du monde.
Je suis prêt encore d'investir dans ma formation.
Je suis pret pour telle innovation que les grands-parents n'ont pas fait.
Je suis prêt pour préparer un monde meilleur pour demain .

Soumis par Karim le

Je suis le seul membre de la famille (2 freres et 3 soeurs) qui a fait des études universitaires avec 10 dh par jours equivalement de 0,99 dollars. Mon pere était un ouvrier à la regie de distribution d'eau et d'eletricité de la fes sprituelles du Maroc . Ma mere est une femme de foyer.
Apres avoir obtenu un master en management des organisations sociale, j'ai frappé toutes lzs portes de marché d'emploi sans sucès ...actuellzment teleconseiller dans un centre d'appel 380 euros par mois

Soumis par KPETOHOTO Mathias le

Mes parents n'ont pas la chance d'être scolarisé. C'est une différence entre mes parents et moi. Mais leur vie a été meilleure que la qualité de vie que nous mènons actuellement. Comment pourrons nous corriger cet écart ?

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Plain text

  • Balises HTML autorisées : <br> <p>
  • Passage à la ligne et paragraphes automatiques.