Un monde à deux vitesses : alors que le taux d’extrême pauvreté recule dans la plupart des pays, la situation stagne dans les pays fragiles ou en conflit

|

Cette page en:

Les auteurs d’un nouveau rapport, intitulé Fragility and Conflict: On the Front Lines of the Fight against Poverty, ont appliqué de manière rétrospective les critères de classification (a) utilisés par la Banque mondiale pour les économies en situation de fragilité et de conflit et récemment mis à jour, en remontant à l’an 2000. Ils ont ainsi pu répartir tous les pays en différents groupes en fonction de ces critères, puis relier ces catégories aux données sur la pauvreté.

Les critères sont les suivants : pays en situation chronique de fragilité et de conflit tout au long de la période, pays étant sortis d’une situation de fragilité et de conflit, pays ayant basculé dans cette situation, pays n’ayant jamais connu ce type de situation ou pays qui rebasculent régulièrement dans cette situation. Les résultats sont éloquents : au cours des 20 dernières années, le taux de pauvreté est passé de 27 à 4 % dans les pays épargnés par la fragilité et les conflits et de 44 à 19 % dans les pays ayant réussi à se sortir de cette situation. Pour ceux qui ont basculé dans la fragilité et le conflit, le taux de pauvreté est passé de 17 à 23 % en dix ans, alors qu’il n’a pratiquement pas évolué dans les pays en situation chronique de fragilité et de conflit, à plus de 40 %. Aujourd’hui, un individu vivant dans un pays en situation chronique de fragilité et de conflit a dix fois plus de probabilité d’être pauvre qu’une personne vivant dans un pays n’ayant jamais connu cette situation.

Made with Flourish

⇩ Télécharger l'introduction du rapport (PDF en français)
En savoir plus : Site web de la stratégie pour les pays FCS
*FCS : sigle anglais pour Fragile and Conflict Situation.

Ce billet fait partie d'une blog-série utilisant les données du nouveau rapport, Fragilité et conflits : En première ligne de la lutte contre la pauvreté. Le rapport montre pourquoi il est essentiel de s'attaquer à la fragilité et aux conflits pour atteindre les objectifs de lutte contre la pauvreté. Il présente de nouvelles estimations sur les conditions de vie des populations dans les situations de fragilité et de conflit (FCS) et analyse la nature multidimensionnelle de la pauvreté dans ces contextes. Il révèle que le manque de données dans les pays FCS empêchait jusqu'ici de se faire une idée précise de l'état de la fragilité, de la pauvreté et de leurs points de convergence, et il explique comment de nouvelles stratégies innovantes permettront de relever ces défis.

Auteurs

Daniel Gerszon Mahler

Jeune professionnel, Groupe de gestion des données sur le développement, Banque mondiale

Alexander Irwin

Rédacteur et chercheur indépendant sur la santé mondiale

Prenez part au débat