4 exemples pour se lancer : réseaux sociaux et développement

|

Cette page en:


Prenez quelques instants pour regarder la vidéo ci-dessus. Issue d’une campagne de l’organisation Save the Children (a), elle montre le sort des enfants vivant dans un pays en guerre et leur vie qui bascule : qui peut dire si la fillette de la vidéo connaîtra son prochain anniversaire ?
 
Cette vidéo (a) a été visionnée par plus de 50 millions de personnes. Le but recherché par Save the Children était de faire comprendre que la guerre en Syrie, comme toutes les guerres, ne nous est en réalité pas si étrangère, parce que nous aimons tous nos enfants.
 
Le retentissement de cette vidéo illustre la puissance des médias sociaux dans le monde du développement international. Le Groupe de la Banque mondiale possède une grande expérience de l’utilisation de ces canaux de communication qui lui permettent de toucher de nouveaux publics et de les amener à s’intéresser aux grands enjeux de la lutte contre la pauvreté. Faisant moi-même partie de l'équipe chargée des réseaux sociaux, je m’attache à susciter en permanence l’attention de notre public, c’est-à-dire vous. Aujourd’hui, j’aimerais vous faire part de quelques réflexions personnelles que j’ai tirées de cette expérience, aussi bien en interne que chez d’autres organisations.

Et j’aimerais beaucoup savoir ce que vous en pensez… mais nous en reparlerons à la fin de ce billet.
Dans un document de recherche (a), Amir Hatem Ali explique très bien ce que les décideurs et les organisations de développement doivent faire pour exploiter le potentiel des médias sociaux. Selon lui, ces instruments peuvent, dans les pays en développement, fortement contribuer au renforcement des compétences en TIC ainsi qu’à la promotion des processus de participation citoyenne et de démocratisation. Je suis entièrement d’accord avec lui !
 
Afin de toucher un très grand nombre de personnes dans le monde entier, nos équipes de création de contenu conduisent des campagnes sur les médias sociaux, multiplient notre présence sur ces réseaux, tentent de nouvelles approches numériques…

L’un des blogs que je recommanderais s’intitule People, Spaces, Deliberation (a). On y discute beaucoup des réseaux sociaux ainsi que de la manière dont les différents pays et organismes en tirent parti pour promouvoir le développement. Je vous invite aussi à découvrir les campagnes que nous avons initiées afin de fédérer le monde entier derrière l’objectif qui guide notre action : mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030. Citons notamment les opérations Each Day I See (a), End Energy Poverty (a), Get2Equal (a) et #Music4Dev (a).

Et maintenant, tournons les projecteurs vers quatre démarches que je trouve particulièrement créatives et intéressantes, en espérant qu’elles vous parleront aussi.

Charity Water, la première organisation caritative à avoir un million de followers sur Twitter, maîtrise parfaitement le recours à des messages positifs pour démultiplier son audience. J’ai remarqué qu’ils cultivent l'utilisation de visages souriants pour illustrer les problèmes d’accès à l’eau potable. Qui donc n’est pas attiré par un visage souriant ? Moi, je le suis, et je vois très bien pourquoi ce type de campagne marche si bien sur les réseaux sociaux. D’abord, ils utilisent des photos originales et de très grande qualité. J’aime aussi beaucoup la conception du site, qui propose de belles histoires tirées du quotidien. Bref, c’est là que je puise souvent mon inspiration.
 
Poussée par la curiosité d’en savoir plus sur les moyens de communication utilisés par d’autres organisations dans le secteur de la santé, je suis tombée sur la campagne Art of Saving a Life (a) lancée par la Fondation Bill et Melinda Gates en faveur de la vaccination des enfants. C’est parfois difficile d’inciter les gens à s’intéresser au développement dans le monde. Mais avec cette campagne, j’ai réalisé qu’en créant de l’émotion (c’est-à-dire en amenant les gens à se sentir concernés) et en utilisant l’actualité pour renforcer l’impact de votre message, vous parvenez à attirer l’attention du public. Et ce n’est pas grave si votre influence sur les réseaux sociaux n’égale pas celle des grandes organisations. Quelle que soit la notoriété de votre organisation, tirez-en parti ! Et n’oubliez pas de bien réfléchir à la manière dont vous pouvez partager et diffuser vos contenus.

Si vous avez envie de faire une petite pause dans la routine de vos tweets quotidiens, je vous suggère de vous pencher sur Periscope. Cet outil est très intuitif et facile à utiliser. J’ai trouvé que le DFID (a) a eu une excellente idée en l’utilisant pour couvrir le discours de David Cameron sur les Objectifs mondiaux. Grâce à la capacité unique de cette plateforme à offrir aux utilisateurs un environnement combinant immédiateté et interactivité, des milliers de personnes ont pu suivre en direct le discours du Premier ministre britannique.
 
Periscope est en train de devenir très populaire, et cet outil peut s’avérer très utile si votre organisation cherche à entrer davantage en relation avec son public et à diffuser des contenus vidéo en direct, particulièrement lors d’événements. Nous l’avons utilisé à l’occasion d’une table ronde avec National Geographic, ainsi que lors d’une manifestation Action/2015 (a) l’année dernière. J’aurais aimé savoir à l’époque qu’il est possible d’enregistrer le flux vidéo et de le diffuser sur YouTube ou Facebook, et de faire la promotion des contenus complémentaires après l’événement. Eh bien, à présent, vous le savez !
 
La dernière source d’inspiration que je vous conseille vient du WWF. Ils ont développé #Lastselfie (a), une campagne sur Snapchat qui montre tout l’intérêt que présente cette plateforme pour une organisation qui veut élargir son audience. Snapchat, c’est comme un mini-panneau d’affichage sur lequel vous pouvez publier un message pendant une courte période, avec la possibilité de développer votre récit.
 
Si, vous aussi, vous avez repéré des usages des médias sociaux intéressants dans le monde du développement, n’hésitez pas à nous en faire part ci-dessous. Quelles sont vos campagnes favorites sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ? Vos expériences nous intéressent ! Et vos projets créatifs aussi…
 
 

Prenez part au débat